1ère Soirée de Playoffs : quel pied !

Dernière mise à jour : 22 août 2020

Début de semaine, lundi soir, affalé dans ton canapé, tu as pu te délecter d’une soirée de Playoffs en plein mois d’Août et en prime-Time !


Qui aurait pu croire une phrase comme ça, il y a à peine un an de cela ?


On va pas bouder notre plaisir avec le début des hostilités et une première soirée de fou furieux !


Tout d’abord, la perf’ incroyable du soir de Donovan Mitchell : l’arrière du Jazz a tout simplement réalisé un de plus gros cartons de l’histoire de la NBA en Playoffs, le tout à même pas 24 ans !

Absolument intenable, Spida Mitchell n’a cependant pas pu empêcher la défaite de Utah face à Denver, porté par un Jamal Murray des grands soirs et qui s’est fait un malin plaisir de répondre coup pour coup à Donovan dans le clutch time, bien accompagné d‘un grand Nikola Jokic dans la peinture.


Cette série s’annonce passionnante et indécise car Utah, qui devrait retrouver rapidement Mike Conley, semble capable de pousser les Nuggets dans leur retranchement.


Affaire à suivre donc !


LE COUP DE GUEULE DU CINQ MAJEUR


Alors, on reste à l’Ouest avec l’opposition entre les Mavs et les Clippers et les débuts en playoffs de Luka Magic.


Et dieu sait s’il n’a pas déçu le gamin, qui malgré un début de match un peu cata’ (défense terrible de PG13, Kawhi et Pat’ Beverley et une petite alerte à la cheville) et 11 TO sur l’ensemble du match, a semblé comme un poisson dans l’eau permettant aux Mavs d’être en tête jusqu’au tournant du match.


Sur une petite échauffourée typique des Playoffs, Kristaps Porzingis, volant au secours du génial slovène, s’est vu sifflé une deuxième faute technique et l’expulsion qui va avec.


On vous laisse juger de vos propres yeux...


La suite de la rencontre ne sourira malheureusement pas aux troupes de Rick Carlisle qui s’inclineront 118 à 110 malgré les 42 Points, 7 Rebonds & 9 Assists du meneur slovène.

En face aucune surprise avec un Kawhi Leonard en mode patron dans ses standards habituels: 29 Points, 12 Rebonds, 6 Assists & 3 Steals.


On l’a donc un peu mauvaise car les arbitres nous ont privé d‘une fin de match qui aurait été autrement plus sympa avec la licorne lettone sur le terrain.

RDV donc au game 2 car ces jeunes Mavs n’ont peur de rien et pourraient bien venir compliquer les plans des Clippers en mission sur cette fin de saison.


Dans les deux autres rencontres de la nuit, les Raptors se sont imposés facilement face à de vaillants mais limités Brooklyn Nets.

+ 24 à la fin du match pour les champions en titre qui ont mené par plus de 30 points en 1ère mi-temps avant de voir les Nets, toujours aussi résilients revenir à 8 petits points.

Mais cette équipe canadienne arrive dans une forme éclatante à Orlando et c’est le cycliste Fred VanVleet (30 Points & 11 Assists) qui pliera l’affaire rapidement dans le 4ème pour assurer la victoire aux joueurs de Nick Nurse.

Il s’agit là de la confrontation la plus déséquilibrée de ce 1er tour mais chapeau bas à cette équipe de Brooklyn, qui avec un effectif totalement décimé, tire son épingle du jeu avec un jeu alléchant et sympa à regarder.

Caris LeVert se régale comme option n°1 en attaque et des joueurs tel que Timothé Luwawu-Cabarrot en profitent pour tirer leur épingle du jeu et se montrer pour l’effectif à venir de la saison prochaine qui verra le retour de KD & Kyrie. Ça promet...


Dernier match de la soirée donc, avec la victoire sans trop de surprises de Boston sur de faibles Sixers.

Alors, on ne va pas se mentir, les Celtics viennent avec un effectif au complet, des joueurs au pic de leur forme et Phillie, privé de Ben Simmons, n’inspire guère confiance et optimisme.


Joel Embiid, avantagé par sa domination claire sur les matchups dans la raquette est apparu bien trop brouillon.

Les prises à 2 de Brad Stevens l’ont complètement perturbé et empêché qu’il domine sur la totalité du match.

Comme d’habitude, un début de match tonitruant du camerounais puis la défense de Boston s’adapte et le père Joel se retrouve ensuite plus ou moins canalisé.

Rajouter à cela un Brett Brown qui semble par moment perdu face aux choix tactiques à adopter, un Al Horford qui ne brille jamais autant qu’avec Embiid sur le banc, et ce sont autant d’interrogations et de doutes pour les Sixers qui n’inspirent pas une issue positive dans cette série.


Car Boston semble en croisière et capable de monter largement en régime malgré la blessure de Gordon Hayward.

La cheville a sacrément tourné et on a peur pour l’ancien joueur de Utah, d’autant plus connaissant l’historique de blessures de l’intéressé.


Il va falloir donc tenter d’autres options pour Coach Brown (Horford 6ème homme ?) afin d’espérer déstabiliser ces Celtics et redonner un semblant de suspens à cette série


Car dernier mot oblige, un homme semble se dégager de cet effectif là et c’est bien Jayson Tatum.

21 points en 1ère mi-temps, 32 au total (Playoffs High) et une facilité déconcertante affichée.

L’ancien Duke semble capable d’assumer ce rôle de franchise player et sa montée en puissance risque de faire très mal aux Sixers.




1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout