• Benoît Reymond

A la découverte des joueuses de SBL Women # 4

Afin de donner plus de visibilité au basketball féminin en Suisse, on vous propose des petits articles en mode question réponse pour vous présenter différentes joueuses de notre championnat. Aujourd’hui place à la joueuse de BC Winterthur Charlotte Kohler à laquelle le Cinq Majeur a posé quelques questions.

Charlotte Kohler ici sous le maillot de l'équipe de Suisse (©SwissBasket)



LCM: Bonjour Charlotte, peux-tu te présenter en quelques mots?

CK: J'ai 20 ans, je suis actuellement aux études à l'EPFZ en sciences humaines et technologie. J'ai commencé le basket à 10 ans à l'école. J'ai commencé à jouer les compétitions juniors à Espérance Pully avant de partir du côté d'Elfic pour jouer en LNB.

J'ai commencé à jouer en LNA lors de la saison 2017-2018 du côté de Genève Elite. Après une saison à Troistorrents et une autre à Aarau, j'ai évolué durant cet exercice 2020-2021 du côté de Winterthur pour pouvoir mieux concilier études et basket. Ces changements réguliers m’ont donné l’opportunité de travailler avec des coaches très divers et la flexibilité de m’intégrer dans des équipes très différentes. En plus, je fais également partie du cadre de l'équipe de Suisse depuis les U16.


LCM: Comment gères-tu la combinaison études /basket?

CK: Avec le covid les cours sont en ligne et c'est donc plus facile à gérer. Lors de la période d'examens (qui m’ont permis de rentrer dans ma faculté), il était ingérable de combiner le basket et les études et comme les études ont toujours été ma priorité j'ai dû faire un choix.


LCM: Adaptation difficile entre Aarau et Winterthur?

CK: Après dire, je m'attendais à ça. Je cherchais à rejoindre un club pour obtenir de l'expérience dans une équipe du haut du tableau. Je ne me plains pas de ma saison à Aarau (où j’étais topscoreuse). Mon rôle en sortie de banc me convient très bien, je joue pour l'équipe et accepte mon rôle quel qu'il soit tant que je peux aider ma formation à l'emporter.


LCM: Tes objectifs avec l'équipe nationale?

CK: Nous avons une très belle équipe qui pourra compter dans le futur sur des jeunes joueuses qui vont gagner en expérience au fur et à mesure des campagnes disputées et des matchs joués en club (en Suisse et à l’étranger). Malgré tout, on reste la Suisse et nous devons rester réalistes tout en ayant des objectifs ambitieux pour pouvoir continuer à progresser de façon continue.

LCM: Envisages-tu un retour en Romandie?

CK: Je ne peux pas encore donner de réponse. Cela dépendra de la situation sanitaire qui change forcément la donne. Il faudra écouter chaque équipe et évaluer les opportunités. L’évolution du championnat sera également un critère important pour prendre une décision.

LCM: Justement, tu parles de l'évolution du championnat, on entend dire qu'il pourrait y avoir 2 à 3 équipes de moins en LNA la saison prochaine, quel est ton avis la dessus?

CK: Ce serait extrêmement dommage pour le basket féminin. Comme il n'y a déjà pas beaucoup de clubs, la majorité des joueuses doivent également réconcilier leurs études avec le sport, je crains qu’un certain nombre d’entre elles pourraient arrêter si les trajets pour aller à l’entrainement sont trop longs.

LCM: Actuellement le 3x3 est pas mal mis en avant chez les filles, te vois-tu un avenir dans ce format?

CK: J'adore le concept et j'espère pouvoir y rejouer prochainement. L'investissement est tout aussi intense et régulier que le 5x5. Comme j’ai de nouveau des examens cet été, je me suis focalisée sur les matchs de l’équipe nationale U20 en format 5x5, mais j’espère pouvoir rejouer du 3x3 bientôt.


Un GRAND MERCI à Charlotte pour le temps qu'elle nous a accordé.

On lui souhaite le meilleur pour la suite de sa carrière et de ses études!

94 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout