• Benoît Reymond

A la découverte des joueuses de SBL Women #5

Afin de donner plus de visibilité au basketball féminin en Suisse, nous vous proposons des portraits en mode questions-réponses pour vous présenter différentes joueuses de notre championnat. Aujourd’hui place à la co-capitaine d’Elfic Fribourg Tiffanie Zali qui a bien voulu se prêter à l’exercice.

Tiffanie Zali sait que l’expérience européenne est importante pour son équipe, comme ici face à Ramla (©FIBA).

LCM: Bonjour Tiffanie, peux-tu te présenter en quelques mots?

TZ: J'ai 26 ans, je suis étudiante en management et communication à Genève et j'habite à Yvonand (VD). Après avoir fait mes débuts en LNA à Pully, je me suis engagé avec Elfic Fribourg, club avec lequel je viens de conclure ma 8e saison.


LCM: Comment as-tu vécu cette saison historique (les Elfes n’ont perdu aucun match sur le plan national cette saison) mais si particulière également?

TZ: C'est clair que cette saison était assez étrange. Sur le plan sportif il était difficile de faire mieux mais la pression restait constante. Les observateurs pensent peut-être que c'est facile mais on était l'équipe à battre et ce statut n'est pas toujours simple à assumer. Je suis très fière et satisfaite de l'équipe car on sait que l'on a réalisé quelque chose de grand.

La saison était également étrange sans public. J'ai l'habitude d'avoir ma famille aux matchs et ce n'était pas le cas. Au niveau des quarantaines, on a globalement été épargnées.


LCM: Que retiens-tu de ces différentes expériences européennes?

TZ: Ce sont toujours des aventures spéciales mais qui apportent énormément d'un point de vue sportif et humain. Le niveau est clairement supérieur et on apprend beaucoup en participant à des rencontres avec autant d'intensité. Chaque campagne européenne amène toujours du positif.


LCM: Parle-nous de ton rôle dans l'équipe en tant que co-capitaine?

TZ: Cette fonction de co-capitane était plus une reconnaissance pour toute mes saisons passées à Elfic car en réalité je suis plutôt discrète, dans le partage et je joue pour l'équipe. Pas très vocale, je me mets en retrait mais n'hésite pas à dire les choses et je garde une oreille attentive pour toutes mes coéquipières. Je me considère comme une leader par l'exemple que je montre et l'enthousiasme que j'ai à chaque entraînement et à chaque match.


LCM: Voudrais-tu terminer ta carrière à Elfic?

TZ: Honnêtement oui, je me sens très bien à Fribourg et je ne me vois pas jouer ailleurs. Dans ma tête il est clair que je ne vais pas encore jouer durant15 ans et Elfic est donc le meilleur club pour continuer à prendre du plaisir comme je le fais depuis si longtemps ici.


LCM: Comment gères-tu les trajets que tu fais au quotidien ?

TZ: Je les vis et les gère assez bien. Ce n'est certes pas facile et parfois fatigant mais comme je suis en sport-études ça simplifie un peu les choses. Le train est aussi pratique car je peux faire plein de choses (dormir, travailler, écouter de la musique, etc...).


LCM: Tu as eu plusieurs blessures au cours de ta carrière, comment te sens-tu physiquement aujourd'hui?

TZ: Je me sens plutôt bien, j'ai des petites bobos par-ci par-là mais globalement je considère ma santé comme bonne. Mais, même si je n'ai que 26 ans, je sens que la récupération devient de plus en plus difficile. C’est sûrement lié à l'âge (rires).

Un GRAND MERCI à Tiffanie pour le temps qu'elle nous a accordé.

Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite de sa carrière et de ses études!

Posts récents

Voir tout