Comment Neuchâtel a remonté la pente

En pleine crise de résultats il y a quelques semaines, Neuchâtel a enchaîné par une quatrième victoire de rang pour remonter à la 5e place au classement avec un bilan de cinq victoires pour quatre défaites. On décrypte les raisons de cette bonne série des pensionnaires de la Riveraine qui espèrent enchaîner lors de la réception du BBC Nyon (3ème).

Le duo de choc d'Union Neuchâtel fait des ravages cette saison en SB League (Jonathan Vallat)

En pleine crise de résultats il y a quelques semaines, Neuchâtel a enchaîné par une quatrième victoire de rang pour remonter à la 5e place au classement avec un bilan de cinq victoires pour quatre défaites. On décrypte les raisons de cette bonne série des pensionnaires de la Riveraine qui espèrent enchaîner lors de la réception du BBC Nyon (3ème). ... Mais ça c'était avant. Avant que les hommes de Mitar Trivunovic, pas étranger aux bons résultats du club, n'enchaînent quatre succès probants dont un face à Genève qui avait semble-t-il permis à l'équipe et ses individualités de prendre confiance en elles. Avant la réception cruciale des nyonnais ce vendredi, on décrypte en CINQ POINTS le renouveau Neuchâtelois.


1° Mettre les peurs de côté


Après des débuts compliqués, Mitar Trivunovic semble avoir trouvé la bonne formule avec Union (Lucas Vuitel)

C'est l'élément déclencheur des quatre autres points évoqués. Diffuser au sein d'une équipe jeune un peu de calme et de détachement. Chose que Mitar Trivunovic a parfaitement su faire si l'on en croit les mots du capitaine de l'équipe Bryan Colon :

"Je n'ai jamais connu un entraîneur qui donne autant de confiance à ses joueurs chaque jour à l'entrainement ou en match."

Le coach a visiblement trouvé la bonne formule pour que son groupe ressente enfin la confiance qui l'habite sur ses dernières sorties.


2° La meilleure défense c'est l'attaque


C'est clairement de ce côté-là que la révolution est flagrante : lors de ses cinq premières rencontres, Union tournait à 68.6 points de moyenne par match contre 87.7 lors de ses quatre derniers affrontements. Un écart abyssal de presque 20 points en plus qui est le facteur majeur dans le changement de dynamique du club.


3° Le Big 2 le plus prolifique de la league


Evidement on ne peut pas évoquer les récents résultats en occultant la performance des deux phénomènes de foire exhibés par Union Neuchâtel depuis le début de la saison. Tous les deux gavés de minutes par coach T, Bryan Colon et Selim Fofana sont montés en puissance lors de ce mois de novembre. Le premier tourne à 21.7 pts, 4.7 reb, 6 ast & 2 stl de moyenne sur le mois quand le second a reçu le trophée de Player Of The Month avec des stats folles : 22 pts, 5 reb & 26 d'INDEX (indice de performance).




4° La défense


C'est l'aspect le plus stable de cette équipe depuis le début de la saison. Les neuchâtelois sont la troisième meilleure défense du championnat derrière l'intouchable Fribourg Olympic et Spinelli Massagno. Si dès le début de saison nous avions vu quelques séquences intéressantes, c'est avant tout dans la régularité défensive que l'effectif a fait un bond en avant. Symbolisé par Yoan Granvorka, l'équilibre collectif défensif des hommes de Trivunovic est à mettre en avant là où le début de saison n'avait bien souvent que montré des qualités individuelles dans ce domaine.


5° Un environnement plus sain


Les adeptes de notre podcast le savent, la relation entre coéquipiers et même avec les dirigeants était délétère l'an passé. Comme l'avait montré le licenciement de Griffin Kinney et Markel Humphrey en cours de saison, la situation était devenue intenable ... Ce qui a changé ? Un groupe qui se connaît, un seul joueur étranger (deux avec l'ajout de Popovic récemment) et un seul leader là où l'an passé certains convoitaient ce rôle avec une influence parfois négative sur les jeunes joueurs du club (league sources).


Tout semble plus clair pour Union cette saison qui aura donc l'occasion de passer devant les nyonnais dans cette lutte à trois incluant également Genève pour la troisième place. Une bataille qui devrait nous régaler jusqu'à la trêve de Noël.


Florian Jas.



249 vues0 commentaire