European Championship U20 Women: la Suisse finit 9ème


Les filles auront défendu fièrement le drapeau rouge à croix blanche. (©FIBA)


Une belle fin de tournoi

Après avoir fini à la 3ème place de leur groupe, notre équipe nationale disputait la phase finale pour les places 9-18. Tout d'abord, elles vont battre l'Arménie 116-62 dans un match marqué par une adresse absolument folle. Avec 19 paniers à longue distance, la Nati a réalisé une très belle performance collective sur ce match.


Bis repetita face à la Géorgie le lendemain avec une nouvelle large victoire 84-42. Sur cette rencontre, toutes les filles ont inscrit au moins un point et le collectif a à nouveau brillé. Finissant donc à la 1ère place de ce groupe, la sélection helvète disputera la finale pour la 9ème place contre la Roumanie.


Lors de ce dernier match, la Suisse va livrer un premier quart temps de rêve. Une superbe défense et une attaque super bien huilée leur permettent de mener 27-6 après 10 minutes. En second quart temps, l'intensité reste la même et le jeu proposé est vraiment de très belle facture des deux côtés du terrain. A la pause, notre équipe nationale mène 43-23 suite à une baisse de régime dans les dernières minutes.


En maîtrise, la formation suisse va gérer son avance tout au long de la seconde période pour finalement s'imposer 79-52 et terminer à la 9ème place soit au milieu du classement final.


Le bilan collectif

5 victoires pour 2 défaites, le bilan chiffré est satisfaisant. Avec un groupe de joueuses d'un âge différent et plutôt jeune, les jeunes suissesses ont réalisé un très bon tournoi.


Face à des équipes dites plus faibles (sur le papier), la Nati a parfaitement maîtrisé son sujet en les dominat largement à chaque rencontre. Face à des formations plus référencées comme la Grèce et la Turquie, on a encore vu où était la marge de progression de ce groupe.


Certes absolument pas ridicule contre les Grecques et les Turques, les deux défaites concédées étaient peut-être sévères au niveau du score mais la Suisse n'a jamais vraiment eu l'occasion de prendre leur match à leur compte non plus. La fameuse expression "si près si loin" peut être employé lors de ces deux parties.


Au global, la Suisse a proposé du beau jeu, alternant entre de la vitesse d'exécution mais aussi du jeu posé en attaque qui a vu les intérieures trouver des positions poste bas mais aussi des systèmes permettant de mettre en avant les shooteuses de l'équipe.


Défensivement, l'intensité était bonne voire très bonne. Parfois ça a manqué encore un peu de concentration mais à leur âge c'est totalement normal et les bases sont plutôt bonnes.


Dans tous les cas un grand bravo à chaque joueuse et membre du staff pour l'excellent travail fourni durant le stage de préparation et la compétition.


Le bilan individuel

On dresse un par un le bilan individuel de chaque joueuse ainsi que celui du nouveau coach:


Stéphanie Martinez

Capitaine de l'équipe, la petite sœur de Camila a réalisé un tournoi extrêmement solide. Très adroite à longue distance, elle a également été une leader exemplaire en défense réalisant quelques très belles actions défensives. Le potentiel est là et on se réjouit de la revoir très prochainement.

Sophie Locatelli

L'une des sensations de cette équipe! Après une superbe saison du côté de Bellinzona dont elle est la capitaine, elle a fait preuve de beaucoup de maturité que ce soit en attaque mais aussi en défense. Shooteuse très fiable, elle est aussi capable de mener le ballon et l'a bien fait dans la compétition. Venant tout droit des U16, elle a fait de gros progrès en une année et c'est bien évidemment réjouissant pour la suite.

Tiffany Murisier

Elle n'a pas joué tous les matchs mais a réussi à s'intégrer dans le groupe quand il le fallait. Là aussi on tient une shooteuse fiable qui se dépense sans compter défensivement. Dans son rôle elle aura également fait le travail dans ce tournoi.

Viktoria Ranisavljevic

Une des joueuses les plus talentueuses de sa génération. Même si elle a parfois manqué d'adresse notamment sur ses finitions et ses tirs extérieurs, elle n'a peur de rien et a un potentiel très important. Déjà très mature pour son âge, on se demande si c'est une meneuse ou plutôt une poste 2. On a vu qu'elle avait la capacité d'être une passeuse de haut niveau dans tous les cas. Plus jeune fille du groupe, elle a également réussi son tournoi.

Lena Hugli

Sur les rencontres qu'elle a disputées, elle s'est montrée très active avec plusieurs paniers et une très bonne présence aux rebonds. Un peu nerveuse par moment, elle doit encore apprendre à avoir plus confiance en elle. A l'image de son équipe, elle s'est montrée à la hauteur lors des occasions qu'elle a eu.

Ivanie Tacconi

Non utilisée contre la Grèce et la Turquie, elle a apporté de part sa bonne présence aux rebonds mais aussi son excellente attitude sur le banc. Elle a encore du travail à fournir notamment sur ses choix de shoots mais elle a aussi fait un très bon tournoi.

Maurane Verly

Elle a fait du très bon travail défensivement sur les rencontres qu'elle a jouées. Offensivement c'était plus compliqué avec de la maladresse aux tirs et quelques pertes de balle évitables. Néanmoins, elle a réussi un match complètement fou contre l'Arménie où elle a littéralement pris feu avec 20 points à 6/9 à longue distance.

Indira Vilolo Dos Santos

Des statistiques de loin pas impressionnantes mais une des filles qui nous a bien plu sur cette compétition estivale. Plus posée balle en main, on a senti qu'elle gérait mieux balle en main mais aussi son agressivité défensive. Active mais jamais dans l'excès, elle peut être une leader défensive de notre équipe nationale dans les années à venir. On se réjouit de voir son évolution du côté de Nyon pour la saison à venir.

Emma Chardon

Tournoi très costaud pour l'intérieure de Maryland. On voit qu'elle a pris du muscle et qu'elle l'utilise à bon escient. On l'attendait en leader offensif et elle a répondu présente. Elle peut encore peaufiner son bagage technique car la majorité de ses points sont en puissance mais elle reste une fille sur laquelle on compte très sérieusement pour le futur.

Flora Stoianov

Elle a été très ciblée lorsqu'elle prenait position au poste bas ou quasiment à chaque fois elle se faisait trapper (deux joueuses sur elle). Mise au mal par ses diverses situations de prises à deux, elle a dû s'éloigner pour prendre des tirs à mi-distance qui ne sont pas vraiment rentrés. Le potentiel est bien évidemment là mais il va falloir travailler dur notamment sur le shoot pour arriver là ou on peut l'attendre. On y croit!

Jade Krummenacher

Plutôt discrète, elle n'a pas eu une ligne statistique folle mais a fait du bon travail défensif malgré encore quelques sauts de concentration. Capable de rentrer des tirs extérieurs elle aussi, elle a un potentiel intéressant qu'il faut continuer à bien développer pour les années à venir.

Lin Schwarz

En quasi double-double de moyenne, la joueuse de Liège a sorti un tournoi très solide. Elle a peut-être parfois voulu trop en faire et a connu quelques déchets dans ses finitions proche du cercle. Après une saison extrêmement solide en Belgique, elle reste une joueuse qui compte et qui sera sans aucun doute très utile en équipe senior tout prochainement.

François Gomez

Pour une première c'est pas mal du tout! Il a amené toutes ses connaissances basket à ce jeune groupe et a montré qu'il pouvait proposer différents styles de jeu en fonction de l'adversaire. Son expérience a profité à un bon nombre de joueuses et on est convaincu que son travail va payer pour l'avenir de toutes ses jeunes joueuses.


172 vues0 commentaire