• David Pinto

FIBA 3x3 : le Vendredi des lamentations pour la Suisse à Tel Aviv

Sur les bords de la Méditerranée, les joueurs et joueuses suisses de 3x3 ne pouvaient rêver meilleur écrin pour disputer les qualifications du prochain championnat d’Europe organisé par la FIBA.

La mission était simple pour nos deux équipes nationales suisses: obtenir un des quatre fameux sésames à l’issue de ce vendredi pour disputer la phase finale de la FIBA Europe Cup qui aura lieu à Paris sur l’esplanade du Trocadéro en Septembre prochain.

Localisation de rêve pour ce tournoi de qualification à Tel Aviv (© FIBA)

Pour ce faire, Gilles Martin, Badara Top, Wester Molteni & Marco Lehmann pour les hommes et Marielle Giroud, Méline Franchina, Sarah Kershaw & Nadia Constantin devaient s’extirper de leur groupe respectif avec 3 matchs au programme de ce vendredi pour espérer disputer leur va-tout dans un match décisif par la suite.


Les garçons, représentés par la Team Lausanne-Sport 3x3 ouvraient le bal avec un succès matinal convaincant face à la Grèce (21-15) avant d’enchaîner par une rencontre plus disputée contre l’Autriche (20-16) pour clôturer en beauté sur un probant 17-10 face au Monténégro.

Sur le terrain, tout les voyants étaient au vert avec un Gilles Martin qui remplissait la boîte à highlights de la FIBA pendant que Marco Lehmann empilait les paniers du parking pour caracoler en tête des meilleurs marqueurs de la journée.


Chez les filles, on connaissait le même scénario avec une Swiss Team reçue 3 sur 3 dans son groupe D après des victoires convaincantes contre l’Allemagne (tête de série #5 du tournoi), la Croatie & la Turquie.

La team ”Niaque” poursuivait alors son chemin et c’est toute la planète Swiss Basket qui commençait à rêver de voir ses deux représentants qualifiés pour le Championnat d’Europe à Paris.

La joie des Suisses après leur sans-faute en phase de poule (© FIBA)

L’optimisme était alors de mise avec une confiance maximale accumulée après les phases de poule et un favoritisme affiché pour nos deux équipes nationales.

En effet, les filles allaient rencontrer une sélection d’Israel, certes à domicile mais largement moins bien classée au ranking mondial pendant que les garçons allaient se frotter à une équipe belge privée de son meilleur élément qui les avait porté lors du dernier TQO.


On attendait tranquillement ces 2 rencontres et que le soleil se baisse sur la sublime plage de Tel Aviv mais c’était sans compter sur dame nature qui commençait dès lors à faire des siennes en chamboulant toute l’organisation du jour.

Sous l’effet de l’humidité importante sur place provoquant de nombreuses marques de condensation, le terrain devenait beaucoup trop dangereux pour les acteurs et c’est logiquement que les organisateurs décidaient de rapatrier tout ce beau monde en intérieur pour terminer les rencontres.


Et force est de constater que ce passage en terrain couvert fut fatal pour nos équipes suisses qui connaîtront le même sort malheureux dans ce match “à la vie à la mort”

Les bourreaux du jour (Israel & Belgique) des équipes Suisses avec le précieux sésame pour Paris (© FIBA)

On nouera en effet beaucoup de regrets sur la défaite rageante de l’équipe féminine qui s’est inclinée de justesse face à Israel 18 à 20.

Les coéquipières de Marielle Giroud ont vu la foudre s’abattre sur elles par des israéliennes diaboliques du parking et qui ont su aller chercher leur qualification au forceps avec une agressivité de tous les instants.

On regrettera encore plus cette gestion hasardeuse des dernières possessions avec en point de mire ce dernier shoot qui terminera en air-ball et qu’on aurait tant aimé voir partir des mains de Marielle...


Quelques minutes plus tard, on espérait ne pas revivre tel scénario pour l’équipe masculine face à la Belgique et il est vrai qu’au moins, nous n’avons que très peu soufferts quant au scénario de la rencontre.

La faute à une équipe belge qui a su mettre la tête de l’équipe Suisse sous l’eau rapidement pour s’envoler au score. Le suspense était inexistant durant l’intégralité de la rencontre et sur une énième banderille du parking, la Belgique venait plier l’affaire avant la fin du temps imparti (22-11)


Terrible fin donc pour nos deux équipes nationales qui ont caressé du bout des doigts ce fameux billet pour Paris avant de buter sur la dernière marche.


La désillusion doit être grande du côté des protagonistes et notamment de l’équipe féminine qui a vécu un scénario (cruel) très proche du dernier TQO.


Comme en 2019, il n’y aura donc aucun représentant suisse dans ce “Championnat d’Europe” du basket 3x3 qui se dispute annuellement depuis sa création en 2014.

Reste à espérer que la troisième sera la bonne et qu’on pourra de nouveau voir nos équipes nationales se frotter aux Gothas de la discipline pour l’édition 2022.

100 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout