FIBA U18 : la Suisse s’incline pour son entrée dans la compétition

Après un été 2020 vierge de toute compétition jeune internationale, l’été 2021 bat son plein et à la suite du parcours en demi-teinte de l’équipe U18 féminine en Bulgarie, place cette fois-ci à l’équipe messieurs qui entamait son tournoi en Slovaquie.

Malheureusement, les troupes d’Orlando Baer se sont inclinées pour leur début dans la compétition, 93 à 78, face à la Roumanie ce mardi après-midi sur le parquet de la Sportova Hala.

L’intenable Dragos Lungu a fait des misères à l’équipe suisse (© : FIBA)

Portée par sa ligne arrière Isotta-Spadone, l’équipe suisse s’avançait avec beaucoup d’ambition pour cette première rencontre face à un adversaire clairement à sa portée: la Roumanie.


Le début du match nous laissait présager une rencontre disputée avec 5 premières minutes très disputées durant lesquelles les deux équipes se rendaient coup pour coup.

Yanic Niederhäuser s’imposait avec autorité aux rebonds et la Suisse parvenait à rester au coude à coude au tableau d’affichage.


Cependant cet espoir d’un match haletant et disputé allait très vite se dissiper avec une sélection roumaine beaucoup plus appliquée et concentrée sur cette fin de QT.

La Suisse accumulait les pertes de balle et les mauvais choix en attaque et irrémédiablement, la sanction s’abattait sur la Nati: un run de 20 à 6 pour clôturer ce 1er acte en faveur de Roumains qui se régalaient des erreurs helvètes, notamment par l’intermédiaire de ce diable de Dragos Lungu.


+ 13 à l’issue du 1er QT, il fallait dès lors espérer une réaction immédiate de la Suisse pour ne pas entériner les chances de victoire du jour.


Et cette réaction tant attendue semblait pourtant venir des mains de l’ancien montheysan, Achille Spadone, littéralement on-fire sur ce 2ème acte.

Auteur de 11 points, l’arrière allait permettre aux suisses de maintenir un semblant de suspense mais très vite, le duo roumain Lungu-Colceag allait doucher les espoirs suisses en faisant encore plus gonfler le score.


À la mi-temps, la Suisse accusait déjà 19 points d’écart dans une rencontre contrôlée par la sélection roumaine.

Il fallait donc prier pour un miracle afin de voir la physionomie de ce match se renverser en faveur de la Nati.


Et l’on moins qu’on puisse dire, c’est qu’un certain Nicolo Isota avait entendu nos prières puisque le meneur formé à Massagno se mit littéralement à marcher sur l’eau dans ce 3ème QT.

Isota se trouvait au four et au moulin et était impliqué sur plus de 90 % des paniers suisses sur le retour des vestiaires .

Avec 15 Points, 3 Assists et 2 Steals, il permettait à la Suisse de refaire une partie de son retard et de re-commencer à croire à un mince espoir de victoire face à cette sélection roumaine.

+ 12 en faveur de la Roumanie à l’aube du dernier acte.


Le momentum semblait en faveur de la Nati mais il fallait cependant parvenir à trouver d’autres solutions offensives derrière les incontournables diablotins de la ligne arrière.

On commençait à croire à une remontada lorsque l’écart glissait sous la barre symbolique des 10 unités mais ce fut précisément le moment choisi par les roumains pour remettre un coup de collier qui sera fatal à notre équipe nationale.

Muette pendant plus de 4 minutes, la Suisse laissait définitivement passer ses chances d’obtenir un résultat et voyait inéxorablement le tableau d’affichage afficher 20 points d’avance pour les roumains.


Luca Colceag, aux portes du triple-doubles (18 Pts, 12 Rbs, 7 Ast & 5 Stl) se chargeait de couler définitivement la tête de nos jeunes joueurs suisses sous l’eau pour terminer la rencontre en toute décontraction.


Score final: 93 à 78 pour la Roumanie qui remporte là un succès plus que logique face à une Suisse qui n’a jamais su trouver les solutions pour freiner le duo infernal Lungu-Colceag.

On retiendra bien évidemment de cette défaite les matchs aboutis de Spadone et Isotta mais bien trop esseulés au scoring sur l’ensemble de cette rencontre. Le coaching staff helvète devra oeuvrer afin que la 2nd unit suisse puisse avoir plus d’impact sur l’issue des rencontres, à commencer par Massimiliano Dell’Acqua, maladroit à souhait sur cette rencontre dans ce rôle de 6ème homme de luxe.

Il faudra également espérer commettre beaucoup moins de pertes de balle dans l’avenir et qui ont offert la bagatelle de 23 points cadeaux aux roumains ce mardi après-midi.

Et bien évidemment, il sera question de retrouver un semblant d’adresse sur les prochains matchs à longue distance (18% du parking vs la Roumanie) pour avoir le moindre espoir de repartir avec un succès de ce FIBA European Challenger.


Pour ce faire, les troupes d’Orlando Baer auront fort à faire lors deux prochaines rencontres avec dès ce mercredi, le deuxième match du tournoi face à l’Ukraine avant de terminer contre l’équipe amphitryonne, la Slovaquie.


Bonne chance messieurs !





192 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout