FIBA U18 Men : la Suisse s’incline de nouveau face à l’Ukraine

Après sà défaite initiale face à la Roumanie dans ce FIBA European Challenger, l’équipe nationale U18 remettait le couvercle face à l’Ukraine pour son deuxième match de la compétition.

Malheureusement, la Suisse s’est de nouveau inclinée face à la sélection ukrainienne 89 à 68.

Deuxième revers dans la compétition pour la Suisse (© : FIBA)

On attendait une réaction des joueurs d’Orlando Baer suite à leur revers inaugural ce mercredi après-midi et le moins qu’on puisse dire, c’est que ce le début de rencontre nous laissait penser à un tout autre match que la veille avec une équipe suisse appliquée dès les premières minutes.

Malgré l’absence de son pivot, Yanic Niederhaüser (blesséau genou et absent pour la rencontre), la Nati démarrait tambour battant avec un Niccolo Isotta à la baguette et un Rafael Martinez beaucoup plus inspiré en attaque.

Rapidement, la Suisse prennait le large en comptant 9 points d’avance sur son adversaire du jour mais les vieux démons n’allaient pas tarder à ressurgir avec une fin de QT plus que compliquée.

L’Ukraine faisait beaucoup mieux circuler le ballon et en profitait pour recoller au score à la fin des 10 premières minutes en nous laissant un certain sentiment d’inquiétude pour cette fin de mi-temps.


Cette inquiétude allait malheureusement se confirmer devant la maladresse suisse dans ce deuxième QT.

Achille Spadone en était l’illustration parfaite avec un déchet conséquent sur le terrain (3/17 aux tirs & 3 Turnovers) qui permettait à l’Ukraine de prendre le lead au tableau d’affichage pour ne plus jamais le lâcher dans cette rencontre.

Le meneur du BC Dnipro Ivan Koldomasov, en véritable leader, amenait toute l’Ukraine dans son sillage permettant à son équipe de mener de 8 Points à la fin des 20 premières minutes.


Au retour des vestiaires, on espérait que l’adresse allait changer de camp tant l’Ukraine tutoyait les sommets sur ses shoots longue-distances..

Cependant, la dynamique ne s’inversait pas et au contraire, la Suisse allait de nouveau connaître un black-out comme on a si tristement l’habitude de voir.

Pendant presque 5 minutes, la Nati n’inscrira aucun point ouvrant ainsi la voie royale à la sélection ukrainienne.

Ce diable de Koldomasav n’en demandait pas tant et grâce à ses 3 bombinettes du parking sur ce QT, il permettait aux siens de prendre le large pour mener de 19 points à l’aube du dernier acte.


Comme la veille, la Suisse devait se remettre à un exploit majuscule qui n’est jamais arrivé tant l’Ukraine semblait en contrôle.

Vitalii Shymanskyi opérait un véritable massacre sous les panneaux en gobant tous les rebonds qui passaient à proximité, profitant il est vrai, de l’absence de Niederhaüser (18 Points & 16 Rebonds sur la rencontre dont 4 offensifs).


La fin de rencontre, un poil plus équilibrée, sera surtout l’occasion pour le coaching staff ukrainien d‘opérer une revue d’effectif tant le sort du match semblait décidé.


Score final : 89 à 68 en faveur de l’Ukraine qui se relance dans ce tournoi après sa courte défaite de la 1ère journée face à la Slovaquie.

Quant à l’équipe suisse, cette deuxième défaite vient noircir le tableau de cette épopée en terre slovaque.

Pas aidé non plus par l’absence de son intérieur titulaire, ce n’est cependant pas du côté des rebonds que la Suisse doit essayer de chercher des excuses à cette nouvelle défaite.

Les maux de cette équipe, tant visibles face à la Roumanie, sont réapparus au grand jour face à l’Ukraine qui s’est régalé en transition des trop nombreuses pertes de balle suisses.

Qui plus est, quand un de vos joueurs majeurs, Achille Spadone, vendange autant en attaque, c’est toute la mécanique offensive helvète qui s’est enrayée avec un pourcentage longue distance encore une fois beaucoup trop bas (27% sur le match contre 48% aux ukrainiens).


Place désormais à la dernière rencontre de ce groupe face au favori slovaque qui évolue à domicile.

La tâche sera ardue mais on espère une réaction d’orgeuil de l’équipe suisse pour ne pas repartir bredouille de la compétition.


On y croit messieurs !

92 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout