FIBA U18 Women: le bilan

On fait le bilan collectif et individuel sur les European Challenger disputés à Sofia par notre équipe nationale U18.

La joie après la victoire contre l'Ukraine restera un moment fort de cette aventure bulgare. (© FIBA)


Bilan collectif

2 victoires, 3 défaites et une 5ème et avant dernière place tel est le bilan comptable pour notre équipe nationale.


Au niveau du jeu présenté, ce qui sort en premier c'est que l'état d'esprit était excellent de la première à la dernière seconde. Au niveau du courage et du cœur, on a vu une vraie équipe qui ne lâche jamais rien et c'est forcément très positif.


Les blessures ne sont pas une excuse mais il est vrai que jouer sans Lin Schwarz et Lena Hügli durant 3 et 2 matchs n'a pas facilité la tâche des joueuses de Fran Leon Sedano. Ces absences se sont ressenties aux rebonds où les Suissesses ont grandement souffert lors des deux derniers matchs.


Perdre contre la Slovénie était somme toute attendu, les deux autres matchs perdus chicanent un peu plus même si jouer la Bulgarie à domicile n'avait rien de simple. Sur ce match là, c'est les dix premières minutes qui vont coûter cher car le reste du match les Helvètes ont été au niveau. Lors de la dernière rencontre contre la Macédoine du Nord, on a senti un coup de mou de 15-17 minutes après la superbe victoire de la veille. Mais la réaction montrée était très positive avec un niveau de jeu très élevée en terme d'intensité notamment. Finalement cette rencontre sera également perdue avec des décisions arbitrales un peu douteuse qui ont fait mal.


La victoire contre l'Ukraine est quand même une superbe performance quand on sait que les jaunes sont les seules à avoir battu la Slovénie qui semblait invincible. Certes il y a eu 30 rebonds offensifs concédés mais à aucun moment l'équipe a baissé les bras et est allée chercher une victoire pleine de cran avec des énormes tirs en fin de match.


En conclusion, on peut dire que la 5ème place est un peu décevante mais on retiendra surtout que ces jeunes joueuses ont tout donné avec plusieurs d'entre elles qui ont fini sur les rotules. Bravo à elles pour cette belle semaine!

Bilan individuel


Fran Leon Sedano et son staff

Comme avec Nyon qu'il coachait les saisons précédentes, il a tenté de mettre en place plusieurs défenses notamment sa zone 1-3-1. Il a parfois pris un peu trop de temps pour changer une défense qui était à la peine. Nous n'étions pas sur place mais on a senti que lui et ses assistants étaient très proches des joueuses et toujours prêts à leur donner des conseils même s'il a également su élever la voix quand il le fallait.

Anna Brenna

Elle a bénéficié de plus de temps de jeu avec les blessures. Un engagement sans faille avec une bonne présence aux rebonds pour la joueuse d'Elfic. Elle se bat sur chaque ballon ce qui comble ses choix offensifs parfois douteux.

Amélie De Preux

Elle a un peu tendance à foncer tête baissée mais c'est aussi une force car elle n'a peur de rien. Elle a commencé dans le cinq au premier match avant de voir ses minutes diminuées fortement. On l'a trouvé à son avantage défensivement mais a eu un peu plus de mal en attaque. Ca reste une joueuse pleine de promesse.

Enza Germanier

Grande révélation de ce tournoi selon nous. Elle a rentré des énormes shoots et a fait preuve de beaucoup de maturité dans ses choix offensifs que ce soit à la passe ou au scoring. En défense, elle a mit une grosse intensité et a montré l'exemple en motivant ses coéquipières de manière régulière pour réaliser des stops.

Lena Hügli

Son cri suite à sa blessure nous donne encore froid dans le dos. Avant ça, elle était à la peine au niveau de l'adresse mais défendait fort et apportait beaucoup aux rebonds. Capitaine, elle ne cessait d'encourager ses coéquipières et n'a pas hésité à prendre ses responsabilités sur des tirs difficiles avec malheureusement peu de réussite. On espère que sa blessure n'est pas trop grave et qu'elle va pouvoir rejouer très vite.

Mayeni Julini

La fille qui a joué le moins sur ce tournoi a quand même montré de bonnes choses en terme d'intensité défensive. Pour le reste, il est difficile de beaucoup la juger mais son attitude à chaque fois qu'elle était sur le terrain était bonne et on ne peut que la féliciter pour ça.

Odea Nallbani

Il faut rappeler qu'elle s'était blessée gravement au genou il y a quelques mois. Elle a montré beaucoup d'envie et une bonne attitude sur le terrain. Son adresse à distance a fluctué mais elle s'est bien imposée au rebond. Bravo à elle d'être revenu et d'avoir donné le maximum pour l'équipe, exemplaire!

Stéphanie Martinez

On l'attendait en tant que leader et elle n'a pas déçu! Certes elle a perdu pas mal de ballons mais quand on a autant la balle dans les mains c'est bien normal. Près de 5 interceptions de moyenne et des gros tirs rentrés notamment 5 paniers à trois points contre la Macédoine du Nord. Elle a fait le boulot et mérite bien un peu de repos après avoir disputé cette même compétition avec les U20 quelques jours auparavant.

Malia Mpondo

Elle doit bosser sur ses finitions près du cercle, les lancers francs et sur son placement défensif. Son sens du rebond est bon tout comme son attitude et on est sûr qu'avec du travail régulier elle va progresser et devenir un élément important de l'équipe U20 voire de l'équipe A dans les années à venir.

Lin Schwarz

Sa blessure a fait mal à l'équipe preuve de son importance. Aux rebonds, en défense et au scoring elle devait être une des leaders et elle l'a été lors des deux matchs qu'elle a pu disputer. Son passage en Belgique lui a donné une autre dimension et elle est devenue une joueuse vraiment complète. On a hâte de la suivre lors de la saison à venir du côté du plat pays.

Maurane Verly

Elle a fait le travail quand son temps de jeu a augmenté et a montré un bon sens du rebond et de l'adresse aux tirs longues distance. Parfois un peu trop gentille, elle a tout de même un réel potentiel et a réalisé un bon tournoi avec un superbe match contre l'Ukraine.

Sara Van der Kaaij

Comme Julini, elle n'a pas eu beaucoup de temps de jeu. Offensivement elle a réussi quelques jolis drives mais a aussi montré quelques faiblesses à la mène. Défensivement elle a parfois quelques oublis mais il est également difficile de la juger avec aussi peu de minutes.

Indira Vilolo Dos Santos

Elle nous a fait peur avec sa cheville mais comme à son habitude elle a eu un super état d'esprit et une combattivité sans faille. Si son manque d'adresse notamment aux lancers francs peut parfois agacer, on ne peut rien lui reprocher en terme de mentalité. Avec Martinez, elles ont reboosté leur équipe pour effectuer le come-back lors de la dernière rencontre, signe de leadership de la joueuse de Genève et Lancy.

215 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout