Massagno domine les Neuchâtelois et rejoint Genève en finale.

Malgré l'exploit face à Fribourg la semaine passée, Union est dépassé par un Mladjan inarrêtable en première mi-temps, et un Chukwu implacable en deuxième.


Chukwu a pris le contrôle du match (crédit : Sven de Almeida, Audrey Foh)


Un premier quart qui donne le ton

Trois secondes de jouées et un premier 3 pts de l'imperturbable Dusan Mladjan : voilà le "warm welcome" auquel Union Neuchâtel a eu droit en ce samedi 13 mars, à 19h. Les neuchâtelois tentent de répondre, mais ils ne trouvent pas le filet au shoot. Au contraire, Massagno rentre tout : 10-2 après trois minutes de jeu, dont huit points du sniper helvético-serbe.

Même si les hommes de Mitar Trivunovic essaient de trouver des solutions sous le panier, Paschal Chukwu avorte beaucoup d'occasions neuchâteloises. Carter tente, tant bien que mal, de redonner de l'énergie à son équipe; il est un peu le seul à pouvoir se mesurer au taulier nigérien. En dehors de la raquette, Selim Fofana est le seul riverain qui a de l'adresse.

Pourtant, ce n'est pas comme si la défense de Massagno était irréprochable: Union manque beaucoup de shoots ouverts et ne trouve pas le filet ; l'équipe prend également des risques qui se transforment en perte de balles ; elle commet des erreurs coûteuses d'un 28-12 en fin de premier quart temps.


Malheureusement ... que dire de plus ?

La défense neuchâteloise, pourtant si efficace ces derniers matchs, perd vraiment de son efficacité, alors que les tessinois forcent des pertes de balles et trouvent beaucoup plus facilement le filet.

Fofana pourtant brille sous les couleurs d'Union; un magnifique match à 18 points à plus de 50% au tir. Eric Carter porte son équipe à bout de bras ; avec la blessure au genou de Daniel Giddens, son expérience et son jeu fatiguent avec le match.


On ne peut pas enlever aux pensionnaires de la Riveraine qu'ils se sont battus, mais la réussite, pourtant si importante, n'était pas au rendez-vous. Les hommes de Gubitusa ont été meilleurs, offensivement et défensivement. Malgré un momentum entamé au troisième quart, grâce aux quatre fautes d'équipe hâtive de Massagno, Union est dépassé. Neuchâtel ne réussit qu'une seule fois à revenir à moins de dix points d'écart face aux tessinois; dominants.


Nottage ramène toute la défense sur lui, dès qu'il drive au panier, lui permettant de faire sortir la balle, mais ne l'empêchant pas du tout de marquer. Chukwu avait quelque chose à prouver visiblement, avec l'arrivée de leur nouveau joueur à son poste. Après quelques matchs où il était un peu "invisible", sa présence dans la raquette est indégnable, et Union l'a ressenti, avec douleur.


Massagno en finale

La défaite est douloureuse pour Union; avec tout ce qu'il s'est passé cette saison, les Neuchâtelois ont pourtant tout donné sur le terrain, ou du moins tenté. Selim Fofana a été exemplaire, et Carter garde son rôle de coéquipier constant, pro et essentiel. Cependant, le reste de l'équipe n'a pas suivi : Colon et Taylor sont trop irrégulier; Ford reste timide en deuxième mi-temps ; les jeunes espoirs suisses ont tenté, mais sans réussite. C'est le malheureux constat tiré de cette défaite : pas de réussite, sauf pour deux joueurs.

De l'autre côté, Mladjan a creusé un écart tellement profond en début de match, que les Neuchâtelois n'ont pas su le rattraper. Chukwu a été un taulier : un match exemplaire pour le joueur de 2m18 qui a prouvé son efficacité malgré l'ajout du nouveau pivot Maodo Nguirane.

En regardant les statistiques plus en détail, Union a quand même posé des problèmes aux tessinois si on omet le premier quart temps. Sans celui-ci, les deux équipes sont au coude à coude en terme de scoring. Le fossée de la première période a été fatal pour les Neuchâtelois. Massagno avancera donc en finale avec, qui sait, un effectif modulé.


Union s'est battu, mais sans succès face à Massagno, qui ont pris très vite beaucoup trop d'avance (crédit : Sven de Almeida, Audrey Foh)


MVP 🏆 :

SM - Paschal Chukwu : 14 PTS, 7-8 FG, 9 REB, 4 ROFF, 2 AST, 1 STL, 4 BLK

UN - Selim Fofana : 18PTS, 58% FG, 4-5 2PTS, 6 REB, 4 AST, 1 BLK

Coup de 💓 :

SM - Westher Molteni: 9 PTS, 8 REB, 2 ROFF, 1 STL, 1 BLK

UN - Eric Carter : 18 PTS, 42% FG, 12-14 LF, 5 REB, 3 AST, 1 STL


Pour celles et ceux qui auraient manqué la rencontre, voici les highlights du match:



26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout