• David Pinto

Finale de conf’ : Boston à la chasse d’un Game 7

Mis à jour : 27 sept. 2020

Après le Tyler Herro show du Game 4, les Celtics se retrouvaient dos au mur, à un petit match du retour dans le Massachusetts.


Car malgré le retour de Gordon Hayward, les troupes de Brad Stevens avaient manqué de solutions face à cette équipe de Miami et toute la planète NBA attendait de voir la réaction des C’s.


Et le moins qu’on puisse dire, c’est que cette réaction est bel et bien survenue avec une superbe victoire de Boston 121 à 108.


Car à l’inverse de ce que le résultat laisse présager, Boston avait bien mal démarré cette rencontre, la faute à la défense étouffante de Miami, verrouillant l’accès au cercle et obligeant les Celtics à beaucoup de shoots casse-croûtes.

En face, les floridiens déroulèrent leur jeu et quand le Sniper Herro n’est pas en forme, Coach Spoeltra en sort un autre de sa poche : Duncan Robinson prit littéralement feu durant ce premier quart avec la bagatelle de 12 Points permettant au Heat de mener de 8 unités à l’issu des 12 premières minutes et rapprochant inéluctablement les C’s vers la sortie.


Le deuxième acte ne rassura pas les fans de Boston avec une adresse toujours aussi famélique avec un trio Brown, Tatum, Walker bien à la peine.

Malgré l’entrée d‘Enes Kanter, toujours aussi impactant offensivement sur le peu de minutes disputées sur cette série, l’écart se stabilisa à la huitaine de points avec une équipe de Miami toujours autant appliquée défensivement.


+ 7 Miami à la mi-temps et il est vrai qu’on ne donnait pas cher de la peau des Celtics...


Mais c’était sans compter sur le réveil de Jayson Tatum.

A l’instar du match précédent, l’ancien Duke se transforma en bête sanguinaire pour inscrire 17 Pions dans ce seul 3ème QT.

Que ce soit longue distance, en pénétration ou encore en post-up, Jayson fit la chanson à toute la défense de Miami incapable de trouver une solution et qui subit un Run de 20-3, fatal pour ces derniers.


Le jeu des vases communicants étant si présents au basket, les Floridiens se mirent à ne plus rentrer un seul paneton dans ce 3ème QT, n’inscrivant que 5 maigres points en 6 minutes.


Cela n’a forcément pas plu à la légende du Heat, Udonis Haslem, qui remonté comme un coucou, haussa le ton pendant un time-out de Coach Spoeltra.

Malheureusement, l’effet escompté fut très, très mince, la faute à une équipe de Boston décidée à ne pas quitter la bulle de si tôt et portée par son duo de jeunes stars, Tatum et Brown, enchainant les paniers longues-distances.


41-25 dans ce 3ème Quart fatidique pour Miami, qui malgré les tentatives (désespérées) de Herro et Dragic ne parviendra pas à relancer la machine en fin de rencontre.


Brad Stevens, en gestion parfaite du dernier QT avec des temps-morts toujours bien sentis, pouvait être satisfait de la prestation de ses troupes.


La bataille du rebond, si importante aux yeux du tacticien, fut largement remportée par ses troupes (50 prises à 38) et permit à Boston de pouvoir faire valoir son merveilleux jeu de transition.

Les vagues vertes déferlèrent sur Miami durant toute la deuxième mi-temps et le coaching staff floridien se devra de réagir des le prochain match.


Car ce Game 6, à venir, vaudra de l’or car à l’inverse de toutes les rencontres de cette série, ce Game 5 fut la rencontre la moins disputée de toutes et cet avantage psychologique pèsera sûrement lourd dans les têtes des protagonistes à l’heure d’aborder cette rencontre.


Boston espère disputer un nouveau Game 7 après être venu à bout des Raptors au tour précédent au bout du suspense.

C’est tout le mal qu’on souhaite aux C’s afin de nous offrir ce que nous aimons tant: un match à la vie, à la mort ou comme disent nos amis ricains: WIN OR GO HOME !


RDV dans la nuit de dimanche à lundi pour en avoir le cœur net !

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout