• David Pinto

Genève remporte la SBL Cup 2021 !

Première grande finale de la saison sur la planète Swiss Basket avec le leader de SBL et son dauphin qui s’affrontaient pour savoir quelle équipe allait succéder à Fribourg Olympic au palmarès de la Coupe de la Ligue.


Moins de 24 heures de repos pour les deux formations qui connaissaient quelques changements par rapport aux demi-finales: pour commencer, Andrej Stimac décidait de titulariser Roberto Kovac au profit de Thomas Jurkovitz dans le Cinq Majeur des Lions et côté tessinois, on se réjouissait de voir Marko Mladjan présent sur la feuille de match après avoir été absent du duel face à Neuchâtel.

Comme le dit l’adage populaire, «  une finale ça ne se joue pas, ça se gagne » et les deux équipes l’avaient très vite compris avec un début de rencontre des plus intenses.

Les défenses prenaient le pas et on assistait à un festival de blocks offert par Sabeckis et Chukwu.

Massagno répondait au défi physique que proposait Genève avec une agressivité défensive rarement vue cette saison poussant les deux formations très rapidement dans le bonus (+ de 5 min pour Genève & + de 4’30 min pour Massagno).


Genève en profitait alors pour compenser son manque d’adresse criant sur ce début de rencontre en allant grappiller pléthore de lancers-francs sur la fin de QT.

Résultat des courses, Genève infligeait un 7/0 pour prendre les devants avec notamment le très bon passage de Jérémy Jaunin, précieux de par son expérience.

(Jérémy Jaunin s’en va caresser le haut du plexis)


Mais Massagno n’est pas deuxième du championnat pour rien cette saison et les tessinois répondaient immédiatement par l’intermédiaire de Dusan Mladjan, bouillant en ce début de rencontre du parking et de l’inarrêtable Eric Nottage pour infliger un 8/0 aux Lions de Genève.


21-20 en faveur des Lions à l’issue du 1er QT durant lequel Genève aura inscrit la bagatelle de 15 points sur 21 derrière la ligne de L-F (15/16).


Le deuxième quart débutait par un nouveau panier du feu follet genevois, Jaunin suivi d’un superbe mouvement collectif des Lions.

Mais malgré certains loupés assez inexplicables, Massagno reprenait les devants au score dans le sillage du vétéran, Uros Slokar. Le slovène, avec 5 points de suite, rappelait à toute la planète Swiss Basket pourquoi il porta le maillots des Raptors de Toronto en NBA durant sa carrière.


Coach Stimac, toujours aussi réactif, répondait illico avec un Time-Out nécessaire devant la maladresse des siens en attaque ( 0/7 du parking).


Cependant, ce dernier n’eut pas l’effet escompté avec des genevois toujours autant à la peine en attaque et qui subissaient la foudre de Dusan Mladjan, auteur de près de la moitié des points des tessinois !

(Dusan s’en va gratter le and-one après une ogive du parking)


Le suspense était donc au rdv avec deux équipes au coude à coude et qui se retrouvaient de nouveau très rapidement dans le bonus. Michel Ofik N’Zege se faisait d’ailleurs prendre par la patrouille juste avant la pause pour sa 4ème faute du soir.


Et à ce jeu, les tessinois se montraient extrêmement maladroits lâchant plus de 6 points sur la ligne primée pour finalement clôturer ce premier acte sur une égalité parfaite entre les deux formations. 41-41.


Le spectacle ne fut pas forcément au rdv de cette 1ère mi-temps avec une adresse assez faible de chaque côté mais l’intensité défensive était digne de l’évènement.

Cependant, le nombre de fautes côté Massagno nous amenait à nous interroger sur les conséquences que cela pourrait avoir, notamment en fin de rencontre.


Le troisième acte débutait sur les mêmes bases défensives que la première mi-temps et il fallait attendre près de 2 minutes pour voir Andjelkovic inscrire le premier panier.

A l’instar du 2ème QT, Massagno démarrait bien mieux avec Nottage intenable en pénétration et dans le sillage d’une énième perte de balle de Genève, Andrei Stimac s’en allait appeler un Time-Out devant le retard au score des Lions.


C’est alors que Donatas Sabeckis s’en allait réveiller toute son équipe en posant un Dunk terrible sur la truffe du pauvre Molteni qui passait par là. On vous laisse savourer les images...

(Sabeckis postérise Molteni dans THE DUNK de ce Final-Four)


Dans le sillage de la pastille terrible du meneur genevois, Derksen, fantomatique jusque-là trouvait la bonne idée d’inscrire son premier point à 50 secondes de la fin du QT.

L’américain permettait aux Lions de rester au contact des tessinois portés par le duo Nottage-Mladjan.


56-53 en faveur de Massagno à l’aube du dernier acte. Le suspense était à son comble pour cette finale de SBL Cup.


Et Massagno montrait dès les premières possessions qu’il ne voulait pas connaître le même sort que lors de l’édition 2019 face à ces mêmes genevois. Dusan Mladjan s’en allait inscrire un fade-away d’une difficulté terrible pour répondre aux paniers toujours aussi précieux de Jérémy Jaunin.


Cependant, les problèmes de fautes commençaient à coûter cher aux tessinois. En effet, Williams se voyait siffler sa 4ème faute et moins de 40 secondes plus tard, l’ancien joueur de Neuchâtel se faisait expulsé laissant ses coéquipiers sans une précieuse solution défensive sur les lignes extérieures.


Face à une rotation plus que limitée côté Massagno, Genève ressortait la recette qui avait si bien fonctionnée la veille face à Fribourg en augmentant d’un ton l’intensité des deux côtés du terrain.

Tous les joueurs répondaient dès lors présents à l’image d’un Thomas Jurkovitz précieux aux rebonds et en mission défensive sur Eric Nottage.

L’écart commençait alors à gonfler en faveur des Genevois à mesure que les tessinois sombraient dans la maladresse. Car ce 4ème QT aura été de trop pour Massagno qui sombrait terriblement dans le money-time.

Jugez-en, les tessinois sont restés plus de 7’30 sans inscrire le moindre panier laissant Genève prendre un matelas trop conséquent au tableau d’affichage.


Jurkovitz et Ivanov venaient aggraver la marque et plier l’affaire pour Genève qui aura gérer les dernières minutes de main de maître avec Sabeckis à la baguette. Le meneur lituanien aura été rayonnant sur cette rencontre entraînant toute son équipe dans son sillage.


Et comme cerise sur le gâteau, Massagno voyait Pascal Chukwu, très (trop) discret sur cette rencontre expulsé pour 5 fautes en fin de rencontre, symbole de cette fin de match cauchemardesque et qui venait gâcher la prestation aboutie des tessinois pendant les 3/4 de la rencontre.


Score final 78-60 en faveur des Lions de Genève qui remportent la SBL Cup 2021.


(La joie genevoise après ce succès en SBL Cup )


Genève, favori de ce week-end aura assumé son standing en s’imposant face à ses 2 principaux rivaux cette saison.

Stimac remporte son 1er trophée comme entraîneur principal après avoir fait étalage de tout ses talents de tacticien lors de la fin de rencontre épique face à Fribourg.

Ive Ivanov est élu MVP du Final Four après 2 prestations abouties durant le weekend.


Mais ce qu’il faut retenir de ce succès genevois, c’est la marge de manœuvre dont dispose les troupes d’Andrej Stimac. Malgré 2 prestations offensives loins de leurs standards, les genevois sont allés chercher ce trophée grâce à leur défense et leur collectif, signes des grandes équipes.

Ce 1er trophée viendra conforter les dirigeants dans leurs choix de début de saison et renforcer les ambitions genevoises.


Quant à Massagno, ce dernier QT pourra laisser des montagnes de regrets aux tessinois qui ont littéralement sombré dans les dernières minutes.

Ce passage à vide de 7’30 en attaque aura coûter le titre à Massagno qui avait livré une bataille d’une folle intensité jusque-là mais qui les aura conduit à leur perte.

L’explulsion de Williams et de Chukwu en 4ème QT auront mis à jour les problèmes de rotation dans l’effectif, d’autant plus quand Marko Mladjan n’est pas à 100% de ses capacités.

Cependant, Robbi Gubitosa pourra se satisfaire de la réponse apportée par ces joueurs tout au long du week-end et qui font des tessinois le principal rival des genevois cette saison en championnat.


Il faudra donc attendre pour voir Massagno remporter sa première SBL Cup après un énième revers face aux genevois.

Pour celles et ceux qui auraient manqué la rencontre, voici les highlights du match:









       Le Cinq Majeur      

© 2020 by Le Cinq Majeur Genève. Proudly created with David & Florian

  • Instagram
  • Twitter Icône sociale
  • Facebook Social Icône
  • Youtube
  • Spotify Icône sociale