Hélios Basket: Simona Soda pas prolongée, Mertens en pôle

LCM Bomb : Selon nos informations (League Sources), la technicienne croate n'entraînera plus la formation valaisanne la saison prochaine. En effet, les dirigeants d'Hélios ont informé Simona Soda ces derniers jours que son aventure à la Salle de Bresse toucherait bientôt à sa fin. Le Belge Benny Mertens serait fortement pressenti pour prendre sa succession.

Fin d’aventure en vue pour Simona Soda sur le banc d’Hélios (© Le Nouvelliste)

Alors qu'elle arrive à la fin de son contrat de deux ans, Simona Soda ne sera donc plus l'entraîneur de l'équipe Vétrozaine.

Cette dernière avait fait ses débuts la saison dernière où elle avait remplacé Caroline Turin qui avait elle même remplacé Corinne Saudan dans le cours de la saison 2019-2020.


Avec Hélios, l'ancienne joueuse d'Elfic Fribourg est allée chercher deux finales (SBL Cup) où son équipe s'est inclinée à deux reprises contre la formation de St-Léonard. Après une première saison prometteuse avec un jeu ultra offensif et rapide sous l'impulsion d'une Brittany Dinkins en mode MVP, le deuxième exercice est beaucoup plus compliqué malgré un recrutement XXL.

En effet, les intégrations des internationales helvétiques Simioni et Toumi ou encore celle de la Bélarusse Ivashchenko n'ont pas pris alors que Virginie Bruchez (jeune joueuse suisse de talent) a décidé d'arrêter le basket et que le pari Melis Ucar n'a pas fonctionné.

Si le groupe mit à disposition de Simona Soda a beaucoup de talent, il a aussi énormément de caractères! L'entraineur s'est particulièrement focalisée sur une philosophie de jeu bien précise et qui ne convient pas à tous le monde et qui n'a pas été modifiée durant le cours de cette saison 2021-2022. Le bilan comptable n'est pas catastrophique mais le message ne passait plus et il est temps d'un nouveau cycle pour Leila Gasser et ses coéquipières.


Un nouveau shérif en ville

Pour lui succéder, les dirigeants du club basé à la salle de Bresse ont déjà plusieurs noms sur leur liste avec un profil bien défini. A l'image de José Gonzalez Dantas (coach actuel de Troistorrents), la mythique formation valaisanne serait à la recherche d'un entraîneur qui a de l'expérience de grands championnats européens mais comme l'était le technicien espagnol du côté de Sopron (Hongrie) puis du Dynamo Kursk (Russie) en tant qu’adjoint.


A priori, il est quasiment certain que l'on aura droit à un visage inconnu du basket suisse. Cela nous réjouit particulièrement quand on voit le travail effectué part les deux derniers coachs arrivés de l'étranger en SBL Women (Hakim Salem et JGD).

Toujours selon nos informations (League Sources), plusieurs noms reviennent avec insistance pour orienter la formation valaisanne la saison prochaine.

Ainsi, les noms de Gorvan Morvan (2ème adjoint à l'ASVEL féminine en France) et de Fabienne Georis (Adjointe des Panthers de Liège en Belgique) ont circulé dans les couloirs de la salle de Bresse ces derniers jours mais celui qui semble tenir la corde actuellement n'est autre que le belge Benny Mertens.

Le belge Benny Mertens, grand favori pour reprendre les rênes du club

L'actuel coach des Spurs de Courtrai en Belgique dispose en effet d'un CV XXL après avoir notamment été le sélectionneur national de l'équipe féminine de Belgique.

En poste depuis 8 ans avec le club de Courtrai, ce dernier est donc le grand favori pour prendre la succession de Simona Soda en espérant suivre les pas d'un certain Hakim Salem qui brille cette saison sur le banc nyonnais.

L’officialisation du successeur de Simona Soda devrait intervenir dans les semaines à venir du côté des dirigeants d’Hélios qui devraient très prochainement réaliser l’entretien final avec le technicien belge.


Quel avenir pour Soda ?

Quant à Simona Soda, on est pas certain qu'elle retrouve de l'embauche de suite en Suisse ou ailleurs. Si sa philosophie de jeu nous a beaucoup plu la première saison, on est un peu resté sur notre faim sur ce deuxième exercice.

Bornée sur une idée de jeu bien précise, on aurait souhaité voir un peu plus d'adaptations tactiques en fonction de l'effectif qu'elle avait à disposition et des adversaires et on comprend mieux ce qui a créé certains désaccords entre elle et ses joueuses à l'origine de son départ.

En conclusion, malgré un roster pléthorique et un recrutement XXL cet été, la saison d’Hélios est en tout point décevante et vient donc sonner le Clap de fin pour Soda qui, on l’espère, pourra terminer cette année de la meilleure manière possible en championnat.



508 vues0 commentaire