• David Pinto

J-6 : le Heat dans un fauteuil tandis que Nurse se voit récompensé du Coach de l’année

6ème journée de playoffs qui a débuté par l’annonce en début de soirée du vainqueur du trophée du meilleur coach de l’année.


Et aucune surprise puisque c’est l’entraîneur des Raptors de Toronto, Nick Nurse, qui se voit décerner le trophée après sa superbe saison dans l’Ontario après leur titre de champion 2019 et surtout le départ de Kawhi Leonard aux Clippers.

Sans transition, on débute donc cette journée par la nouvelle victoire de Miami face à Indiana 124 à 115.


Nouveau récital des troupes de coach Spoeltra qui mènent 3-0 dans cette série, mais qui se sont tout de même fait une petite frayeur durant la rencontre.


Malgré un écart de 18 points à la pause en leur faveur, le Heat a laissé les Pacers revenir dans le 3ème Quart pour n’être devant que de 4 petits points à l’aube du dernier Quart, dans le sillage d’un énorme Malcolm Brogdon : 34 Points, 7 Rebonds & 14 Assists (record en carrière)

T.J. Warren & Victor Oladipo répondaient présents au scoring (23 & 20 Points respectivement) et c’est tout l’Indiana qui croyait à un succès des siens à l’entrée du money-time (-2 à 2:21 de la fin).


Mais c’était sans compter sur la quantité de joueurs côté Heat capables de changer le cours d’un match.

Jimmy Butler, Goran Dragic, Bam Adebayo & Tyler Herro ont tous inscrits + de 20 points sur ce match.


Cette force de frappe fut trop dure à contenir pour les Pacers qui encaisseront un 8-0 fatal pour terminer la rencontre et voient ainsi Miami filer vers le sweep.

On bascule sur la rencontre qui nous a offert le plus de suspense sur cette journée.

Il s’agissait d’un must win pour OKC sous peine de voir les Rockets s’envoler vers le 2nd tour.


James Harden, à son habitude, a rendu fou la défense d’OKC avec un match une nouvelle fois incroyable: 38 Points, 7 Rebonds & 8 Assists malgré une adresse limite à 3 Pts (3/13).

Toujours privé de Westbrook, les Rockets se sont reposés sur l’apport en sortie de banc de l’inusable Jeff Green auteur de 22 Points durant la rencontre pour rester au contact du Thunder.


Partons donc directement à cette fin de match de folie avec des Rockets menant de 5 points à 59 secondes de la sirène finale.

C’est alors le moment choisi par CP3 pour nous sortir des actions brillantes de son chapeau magique avec un panier clutchissime et l’assist à 14 secondes de la fin pour SGA à 3 Pts.

Danuel House Jr aura les 2 lancers pour la gagne derrière mais n’en réussira qu’un pour envoyer les équipes en prolongation.


Et dans l’Overtime, quelle coupure de courant terrible pour les Rockets, maladroits à souhait et qui vont prendre un 15-3 dans les dents avec un CP3 en mode sniper du parking.


119-117 pour OKC qui a pu compter sur son trio de meneurs en grande forme.

Jugez-en donc... CP3, Schroder & SGA ont combiné pour 78 points du Thunder.

Avec cette précieuse victoire, OKC relance cette série en revenant à 2-1 et nous a encore montré le cœur énorme de cette équipe.

La résilience est le maître mot et ce game 4 s’annonce déjà électrique.


On reste à l’Ouest pour la troisième rencontre de la soirée avec la victoire des Lakers face à Portland 116 à 108.


Après le Game 2, on attendait le match durant lequel LeBron James & Anthony Davis brillerait simultanément.

Et bien ce fut le cas dans ce Game 3 avec les deux stars des Lakers dominant la rencontre de la tête et des épaules.

Car en face, le Big Three de Portland a fait plus que batailler avec un Lillard, dans ses standards habituels au sein de la bulle (34 Pts, 5 Rbs & 7 Ass) bien secondé par McCollum & Melo (28 & 20 Points)


Mais les Blazers ont payé les choix audacieux de Terry Stotts de faire rentrer Hassan Whiteside dans le Cinq majeur pour tenter d’arrêter un certain AD.

Et malgré leur 2 big-guys souvent alignés ensemble sur le terrain, Portland s’est littéralement fait massacrer dans la peinture et notamment au rebond (55 à 38).


A la faveur d’un 3ème quart ultra dominé, les Lakers ont géré leur avance obtenue pour remporter un succès capitale dans cette série.


Car le facteur mental semble clairement avoir changé de camp avant le Game 4 qui aura une saveur bien particulière.

En effet, ce dernier se jouera le 24 Août prochain, jour du Mamba Day, en hommage à Kobe Bryant.

A cette occasion, les Lakers revêtiront le maillot « mamba edition » désigné par Kobe lui-même.


L’émotion sera au rdv. Et les Lakers auront une revanche à prendre car le premier match après le décès tragique de Kobe était justement face à ces mêmes Blazers. Lillard et ses copains l’avaient emporté.

Nul doute que les Lakers auront à cœur de ne pas revivre le même scénario.


On termine cette journée avec les Bucks de Milwaukee qui se sont défaits somme toute assez facilement du Magic d’Orlando : 121 à 107.


On a l’impression de se répéter inlassablement sur cette série devant les prestations de Giannis en mode MVP : 35 Points, 11 Rebonds, 7 Assists, 2 Steals & 1 Block à 12/14 aux tirs pour le grec.

Mais en face, Nikola Vucevic, tellement dominant sur les précédentes rencontres étaient plus éteints avec « seulement » 20 Points & 5 Rebonds.


Dans le rang des satisfaction côté Milwaukee, on commence enfin à voir ses cadres bien plus efficaces tels que Brook Lopez ou encore Eric Bledsoe.

Mention particulière à Khris Middleton que nous avons beaucoup critiqué et qui est sorti de sa tanière dans le dernier 1/4 temps au plus grand bonheur de ses coéquipiers.

Espérons que cela pourra être le déclic pour le double All-Star.


Côté Magic, Evan Fournier poursuit sa traversée du désert avec 13 Points à 40% aux tirs et malgré les 44 points en sortie de banc de DJ Augustin et Terrence Ross, la barre était trop haute pour Orlando qui file tranquillement vers l’élimination.


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

       Le Cinq Majeur      

© 2020 by Le Cinq Majeur Genève. Proudly created with David & Florian

  • Instagram
  • Twitter Icône sociale
  • Facebook Social Icône
  • Youtube
  • Spotify Icône sociale