• David Pinto

J-8 : Le Thunder frappe encore

Mis à jour : 29 août 2020

8ème soirée de playoffs au sein de la bulle en ce jour si particulier du Mamba Day et à l’inverse de l’adage populaire, la foudre a bien frappé deux fois au même endroit avec une nouvelle victoire du Thunder face aux Rockets 117 à 114.


Succès capital pour les hommes de Billy Donovan encore une fois menés par un grand Dennis Schroder en sortie de banc et auteur une nouvelle fois d’un match digne d’un 6ème homme de l’année (30 points & 3 Assists à 10/16 aux tirs et à 57% du parking svp).


Le meneur de jeu allemand , bien accompagné de ses compères CP3 & SGA a donné le tournis à une défense de Houston incapable de freiner les feu follets d’OKC.


Car le premier acte était extrêmement serré entre les deux franchises qui se sont livrés une bataille de tout les instants avec un 1er quart-temps marqué par une adresse folle à 3 points de part et d’autres avant que les défenses ne prennent le pas durant le 2ème Quart.

Égalité parfaite donc à la mi-temps avec une équipe de Houston remobilisée à la sortie des vestiaires.


Les joueurs de Mike D’Antoni se sont alors trouvés in Da Zone comme disent nos amis américains avec 8 bombinettes de suite du parking avec un James Harden alternant avec brio le jeu en isolation et les pénétrations pour servir ses coéquipiers.


+13 Houston qui semble prendre un certain ascendant sur la rencontre, mais c’était sans compter (encore une fois) sur la résilience incroyable de cette équipe du Thunder symbolisée par ce tir incroyable de Dennis Schroder au buzzer du 3ème Quart et qui vient ponctuer un 13-0 d’OKC qui recolle aussitôt à 93-92.

Le dernier quart sera assez symptomatique des maux éternels qui rongent Houston : l’inconstance dans leur pourcentage longue distance.

Car après le coup de chaud terrible vécu en 3ème 1/4, le dernier acte sera bien plus compliqué avec des Rockets cherchant beaucoup trop la solution longue distance face à une équipe d’OKC disciplinée et appliquée à faire payer les trois nombreuses fautes des texans.

CP3 se régale sur la ligne de lancers et dans le money-time, prend ses responsabilités en compagnie de son compère allemand.

Les deux lutins du Thunder ferment la boutique dans les 3 dernières minutes pour assurer une victoire précieuse pour les joueurs de l’Oklahoma.


2 partout, balle au centre, et une nouvelle série au meilleure des 3 matchs qui débute.

Petit fait somme toute assez notable, Houston devrait retrouver son MVP Russell Westbrook, annoncé comme « questionable » pour le Game 5.


Le retour de Brodie (qui arborait là un magnifique maillot de Kobe Bryant) sera clé dans cette fin de série, d’autant plus quand on imagine la charge émotionnelle qui pèsera sur la légende d’OKC de retrouver sa franchise de toujours en face de lui et en playoffs qui plus est.

On espère donc dans les rangs de Houston que l’adresse longue distance sera de retour pour les prochaines rencontres, après avoir battu le record de nombres de tentatives à 3 Points sur une rencontre de playoffs avec 58 tentatives.

On préchauffe donc les popcorns pour cette rencontre qui s’annonce exaltante.


On reste à l’ouest avec la rencontre des Lakers qui arboraient le fameux maillot « Mamba edition  » en ce Mamba day (24 Août - 24/8) en hommage à Kobe Bryant.


Et quel parfait hommage ont su lui rendre les Angelinos qui ont infligé une véritable correction aux Blazers 135 à 125 après une première temps de haute volée côté LA. Car le début de match était à sens unique et sur une pénétration de KCP, ponctuée d’un And-one, les Lakers mènaient alors 24 à ... 8.

LeBron s’exprimera en disant que l’esprit de Kobe les accompagnait sur le parquet.


+ 18 à la fin du 1er Quart qui se transforment rapidement en un écart de 29 points à la pause.

La rencontre était alors déjà pliée avec un LeBron James en mission sur cette rencontre et qui finira avec une ligne de Stats monstreuses: 30 Points, 6 Rebonds & 10 Assists à 10/12 aux shoots et à 4/5 du parking, excusez du peu !

Emmenant ses coéquipiers dans son sillage (5 joueurs à 10 points ou +), les troupes de coach Vogel gèreront parfaitement le deuxième acte avec un écart qui frôlera les 40 unités avant que ce dernier n’ouvre au maximum son banc faisant ainsi souffler ses cadres.


Rajouter à cela la torsion de genou bien vilaine de Damian Lillard, sorti du terrain durant le 3ème Quart et vous avez là le scénario catastrophique pour Portland.

Au final, l’écart se révèle même flatteur tant la différence de niveaux entre les équipes étaient frappantes, avec les joueurs majeurs présents sur le terrain.

LA prend donc les devants dans cette série et on voit mal comment Portland pourrait lutter avec un Damian Lillard potentiellement out pour le Game 5.

En ce Mamba Day, les Lakers ont rendu un hommage digne de la légende de Kobe Bryant et semblent filer vers les demis-finale de conférence.

Reste maintenant à plier l’affaire et nul doute que LeBron saura mobiliser ses troupes pour ce prochain match.


On bascule à l’Est, avec un nouveau sweep (le troisième sur ce 1er tour).

Après les Raptors et les Celtics, c’était donc au tour du Heat de passer un coup de balai sur la truffe des Pacers.


La supériorité de Miami n’a jamais été remise en question une seule seconde sur cette série que l’on aurait voulu plus accrochée, mais force est de constater et de reconnaître la montée en puissance des froridiens qui visent ouvertement la finale de conférence cette année.


Quant au déroulé de la rencontre, on pourrait vous ressortir les résumés des matchs précédents que Vous n’y verriez que du feu.

Le duo Oladipo-Warren sur l’aile a fait ses dégâts habituels (47 points à eux deux) accompagné non pas de Malcolm Brogdon Cette fois-ci, un peu brouillon sur cette rencontre mais par Myles Turner.

Le pivot très critiqué dans l’Indiana pour ses performances s’est réveillé beaucoup trop tard dans cette série malgré un très joli double-double sur ce match: 22 Points & 14 Rebonds.


Cependant l’éternel choke du banc des Pacers s’est encore déroulé avec 3 pauvres petits points inscrits par la 2nd unit, oeuvre du fantomatique McDermott, incroyablement décevant dans cette bulle.


Dans les rangs du Heat, focus sur les performances éclatantes de Goran Dragic.

Le meneur slovène, 6ème homme tout au long de la saison, a su tirer profit de la blessure de Kendrick Nunn pour s’emparer du spot de titulaire et ainsi montré à toute la planète NBA qu’il est revenu à son tout meilleur niveau.

Plus de 22 points de moyenne sur la série pour lui, aucun doute, Dragic est le leader offensif de ce Heat.


Car même quand Jimmy Butler passe à côté de son match offensivement, Gogi a pu compter sur la prestation énorme de Bam Adebayo: 14 Points, 19 Rebonds, 6 Assist, 1 Steal & 1 Block.

Le Pivot néo-All Star est la clé de voûte de cette équipe, si agréable à voir jouer et le potentiel du garçon laisse augurer un futur brillant du côté de South Beach.


Pour finir, penchons-nous maintenant sur l’affiche à venir, un duel épique face aux Bucks de Milwaukee.

Rappelons que sur la saison régulière, le Heat est devant au jeu des confrontations directes avec notamment une victoire au Fiserv Forum qui avait fait grand bruit.


L’opposition sera tout autre pour les Bucks qui auront là un obstacle de poids sur la longue route qui mène aux NBA Finals.


Vivement le Game 1...





0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout