• David Pinto

Jusqu’où iront ces Blazers ?

Cette fin de saison régulière “nouveau format” a été animé par cette lutte endiablée pour cette 8ème place des Playoffs.

Pour ceux qui voudrait se replonger dans cette fin de saison, n’hésitez pas à aller (re)écouter nos derniers podcast sur le sujet.


Il n’empêche que Portland, porté par un Damian Lillard absolument possédé au sein de la bulle, apparaît comme l’épouvantail à l’Ouest.


Ce Play-In face aux Grizzlies, compte tenu de la forme des troupes de Terry Stotts, semble joué d’avance, avec la necessite d’une victoire en 2 rencontres (max) à jouer. Ca devrait le faire !


Certes, la NBA nous réserve toujours son lot de surprises, mais on souhaiterait nous prendre pour Madame Irma et imaginer une future confrontation face aux Lakers.


Car cette équipe de Portland n’a jamais semblé aussi dangereuse qu’en ce moment.


Mettons Dame dans une catégorie à part tellement le bougre marche sur la ligue.


La star des Bazers n’a jamais semblé aussi bien accompagné en terme de supporting cast:

CJ McCollum, malgré sa fracture de fatigue au dos, qui l’handicape quoi que veuillent dires les médecins du club, reste un joueur ultra référencé et capable dans le Clutch de prendre ses responsabilités.

Carmelo revit dans cet effectif là et constitue une troisième option offensive de luxe, notamment en isolation et à longue distance.

Rajouter la bête bosnienne, Jusuf Nurkic, qui gentillement, se rapproche de son meilleur niveau et le jeune Collins, tous deux de retour de blessure et vous avez un effectif qui a une sacrée gueule.


Vous saupoudrez le tout d’un Gary Trent Jr. qui n’a jamais aussi bien shooté de sa vie comme à Orlando, d’un Whiteside, capable du pire comme du meilleur, et c’est tout LA qui peut trembler.


Car même si les Lakers sont ultra-favoris, le contexte particulier de cette fin de saison, l’avantage du terrain réduit à néant et les effectifs largement remaniés par rapport à la réalité du mois de Mars, font que cette confrontation, si elle a lieu d’être, pourrait être beaucoup plus féroce et serrée qu’on ne le pense.


On a hâte de voir Damian Lillard se frotter au duo magique des Lakers: LBJ et the Unibrow.


Le spectacle vaudra à coup sûr son pesant de cacahuètes!


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

       Le Cinq Majeur      

© 2020 by Le Cinq Majeur Genève. Proudly created with David & Florian

  • Instagram
  • Twitter Icône sociale
  • Facebook Social Icône
  • Youtube
  • Spotify Icône sociale