• David Pinto

L’Union remporte le derby face à Boncourt

Mis à jour : 18 oct. 2020

Deuxième rencontre de la journée avec le derby toujours très attendu entre le BC Boncourt et l’Union Neuchâtel au Chaudron.


Boncourt qui démarrait par un Cinq Majeur traditionnel avec son américain Cooper à la mène accompagné de Fongué et Kozic sur le backcourt. Dans la peinture, les 2 vétérans, Milos Jankovic & Nemanja Calasan venaient compléter le lot.


Dans les rangs neuchatelois, pas de surprise par rapport aux derniers matchs amicaux avec le MIP de la saison dernière, Bryan Colon, accompagné de Vernon Taylor Jr, Markel Humphrey et de la paire Killian Martin & Giddens dans la peinture.


Avant toute chose, on a une petite pensée amicale pour le président boncourtois, privé de sonorisation et de micro, obligé de s’exprimer de vive voix au centre du terrain avant le début du match.

Match qui voyait Neuchâtel arrivé comme grandissime favori face à la formation boncourtoise de coach Ruzicic.


Et le début de rencontre laissait présager ce favoritisme avec une équipe de l’Union appliquée offensivement avec une très belle adresse à 3 Points et qui tirait profit à merveille de la puissance de Giddens dans la peinture.


L’écart gonflait rapidement à +10 en faveur des troupes de coach Goethals, la faute à un jeu boncourtois trop statique.

Il a fallu au BCB le début de match très solide de Nemanja Calasan qui s’en est allé chercher les points sur la ligne de L-F avec son tir sur la planche.

Boncourt résistait tant bien que mal avec 6 maigres points de retard à la fin du 1er QT, qui reflètaient que très peu leur maigre prestation offensive, en atteste le 0 pointé au rang des assists.


Mais cette équipe Boncourtoise a su tiré profit des balbutiements de début de saison que connaît l’Union et notamment leur meneur Bryan Colon.

Le suisse était complètement à l’envers sur cette rencontre, enchaînant les mauvais choix et n’étant que très peu actif dans son jeu off-ball.


Le BCB en profitait pour provoquer quelques pertes de balle, des paniers en transition et petit à petit recollait au tableau d’affichage dans le sillage de leur meneur américain: Dustin Cooper.


Malgré sa faible rotation sur le banc, Ruzicic pouvait compter sur l’apport en 6ème homme de Marc Seylan pour amener un peu de repos à ses cadres.

Et à l’instar de la rencontre qui s’était joué plus tôt à Fribourg, Boncourt restait au contact de l’Union sans jamais se voir distancer au score.


48-41 en faveur de l’Union à la pause, bien aidé par ses américains très actifs et notamment le meneur Taylor Jr, impressionnant d‘explosivité et déjà garant du jeu neuchâtelois.


Le 3ème QT débutait par la « pseudo » expulsion de Bryan Colon, qui tout comme le staff de l’Union l’imaginait OUT à 7:30 de la fin du QT.

Or, il s’est avéré que les arbitres avaient sifflé une faute technique à Bryan Colon puis une faute de banc, rendant de facto possible la présence de Colon sur le terrain.

Incompréhension donc entre les rangs neuchâtelois et les officiels de la table de marque privant l’Union d’un de ces joueurs cadres pour cette fin de match.


Néanmoins, Neuchâtel s’en est remis à d’autres options, notamment en provenance de leur poste 4.

Killian Martin, qui a vu l’arrivée d’un Noé Anabir pour le concurrencer cette saison, a brillé dans cette rencontre tout comme son compère offrant à Dan Goethals des solutions intéressantes face à la raquette boncourtoise.


Et quelle raquette de vieux roublards, sans aucun doute une des plus belles en termes de QI Basket de cette SB League.

Calasan et Jankovic, dans leurs styles si particuliers, ont permis à Boncourt de ne jamais lâcher au score et ont surtout offert des solutions incroyables au très remuant Devin Cooper sur Pick and Roll.


L’américain semblait très à l’aise sur l’exercice avec Calasan et leur entente peut laisser présager de belles choses pour le BCB cette année.

Et comme vous le devinez si bien, ce qui devait arriver arriva et grâce à un énième L-F de Calasan, Boncourt parvenait à recoller au score: 61-61.


Cette fin de match allait donc être serré, d’autant plus que Neuchâtel devait faire face aux problèmes de faute de Kinney, en difficulté en sortie de banc pour sa première rencontre officielle sous le maillot neuchâtelois.


Mais s’il y a bien un joueur que l’on pouvait attendre dans cette fin de match, il s’agissait bien de Marcel Humphrey, transfuge de dernière minute en provenance de Vevey et qui a montré toute son importance sur ce 4ème QT.

Ultra efficace offensivement parlant, l’ancien capitaine des Lions de Genève a fait usage de tout son talent et de son expérience pour guider les siens vers la victoire.


Car cette fin de rencontre fut haletante, la faute à un BCB toujours aussi appliqué et se reposant sur ses axes forts: leur duo à l’intérieur accompagné de leur explosif meneur américain.


Certes, ne nous enflammons pas sur la prestation d’un seul jour et ne tombons pas dans la culture de l’instant quant au jeune Devin Cooper, mais quoi qu’il en soit, cette prestation du jeune américain fut marquante, loin des stéréotypes que l’on peut connaître parfois avec des joueurs US à + de 30 shoots par match, et surtout sa capacité de tirs peut s’avérer être une très belle arme pour l’équipe de Ruzicic.


Cela s’est vu en fin de match avec une énorme banderille du parking pour donner 2 points d’avance aux boncourtois à 53 secondes de la sirène finale.

Le temps-mort qui suivait, logiquement appelé par coach Goethals, portait ses fruits avec un Vernon Taylor en pilote du camion et agressif à souhait en situation de 1 vs 1 face à Calasan.


Comme durant tout le match, le draxler de l’Union aura fait payer les mismatchs sur les deux intérieurs boncourtois, afin d’aller chercher les points en pénétration.


Dans la foulée, Jankovic aura la possibilité de donner l’avantage aux siens mais verra sa tentative échouée et c’est de nouveau le meneur américain de l’Union qui ira chercher les points sur la ligne primée suite à une faute peu utile (voir stupide) de Marc Seylan.


L’ancien joueur de Groningen ne tremblait pas et la tentative d’Ave Maria de Fongué sera vaine, l’Union l’emporte donc par une marge très courte de 2 points dans une rencontre beaucoup plus serrée que ce que l’on pouvait espérer.


Le BCB, avec un recrutement judicieux et intelligent et une stabilité au sein de la structure sportive se positionne d‘ores et déjà comme une équipe très solide dans son jeu et qui sera un candidat sérieux pour cette 5ème place derrière les 4 mastodontes du championnat.


L’Union en fait partie et remporte un succès ô combien précieux dans cette nouvelle saison pleine d’ambitions.

Dan Goethals sait les axes majeurs de travail pour les prochains jours avec le gros duel de ce début de championnat le weekend prochain face à Fribourg Olympic.


On espère revivre une rencontre avec le suspense de ce très beau derby qui vient clôturer ce superbe dimanche de Swiss Basketball.


Pour vous régaler encore plus, ne loupez pas le Résumé Long Format de cette rencontre concocté par le Cinq Majeur !










107 vues0 commentaire

       Le Cinq Majeur      

© 2020 by Le Cinq Majeur Genève. Proudly created with David & Florian

  • Instagram
  • Twitter Icône sociale
  • Facebook Social Icône
  • Youtube
  • Spotify Icône sociale