La Suisse au pied du mur après sa défaite face à la Macédoine

Nous avons assisté à un match en montagne russe entre la Nati et l'équipe hôte du tournoi : la Macédoine. Tantôt le désespoir, tantôt l'espoir, cette fin de match nous aura tenu en haleine jusqu'au bout, mais ce sont bien les macédoniens qui s'imposent (67/61) en laissant la Suisse au pied du mur avant le dernier match face à la Slovaquie.


La Suisse impuissante face à la Macédoine du Nord. (FIBA)


La rencontre débute par ce qui est probablement la plus mauvaise mi-temps de notre sélection depuis la nomination de Papatheodorou. En effet, les suisses commencent le match à côté de la plaque offensivement, avec peu de situation débouchant sur des tirs ouverts et une grande difficulté à faire circuler le ballon face à la pression des macédoniens.

Défensivement cela reste correct, sans toutefois être à la hauteur de ce que nous avaient montré les gars lors des matchs précédents. Quelques soucis de communications dans les rotations défensives permettent à la Macédoine de s'offrir des lay-up seuls sous le panier ou encore des tirs primés sans aucune défense.

Jonathan Kazadi et Michel-Ofik Nzege permettent tout de même aux suisses de sortir la tête de l'eau. Le DPOY de SB League marque même les 6 derniers points de son équipe : 26-39 pour les locaux à la pause et une adresse du parking tristement historique pour la Nati. (en rouge ci-dessous)



Au retour des vestiaires, c'était une Suisse similaire à la première moitié du match qui se retrouvait sur le parquet de Skopje. De l'autre côté, Krstevski (n°0), Mekikj (n°10) et Trajkovski (n°12) causaient toujours leurs dégâts jusqu'à ce que Robert Zinn sorte les suisses de leur malédiction, avec un premier tir à 3pts rentré, avec 8:11 au compteur, afin de resserrer l'écart à 31-45.

Il fallait attendre trois minutes avant de revoir une balle rentrée dans le filet, grâce encore à notre Zinn Zinn de nouveau du parking. Il put alors débloquer un shoot de Kovac, complètement éteint par la défense macédonienne, ainsi que de Rocak, pour enfin ramener l'écart à moins de dix points. Nzege conclut cet acte tipant un ballon au bout de trois rebonds offensifs : on sentait les Suisses revenir avec la rage de vaincre en cette fin de troisième quart, mais toujours 46-52 en faveur des locaux.


Malgré les efforts helvétiques, c'était malheureusement une bien trop mauvaise première mi-temps pour permettre à la formation de Papatheodorou de combler son retard. Kazadi décoinçait le score qui restait bloqué à 48-55 pendant près de trois minutes mais la Macédoine du Nord, portée par Trajkovski, gardait le large avec une efficacité offensive et défensive supérieure à celle de ses adversaires.

Deux tirs primés de Krstevski et Mekikj clouaient le match avec onze points d'avance. Les suisses ne lâchaient pas pour autant, malgré le dénouement inévitable qui les attendait. Les hommes d'Ilias Papatheodorou revenaient même à six points, mais seulement dix secondes avant la sirène finale. 61-67 dans cette défaite du premier match retour.


La formation helvétique manquait clairement de réussite offensive lors de cette rencontre : 4/19 au tir à 3 tps, c'est bien trop faible dans ce basket moderne. Cependant, même avec une adresse de loin si faible, le match aurait pu connaître un tout autre dénouement si la Suisse n'avait pas une nouvelle fois subit de gros trous d'air, multipliant des erreurs évitables des deux côtés du terrain.


Il reste maintenant au staff et aux joueurs une rencontre ce mardi à 19h face à la Slovaquie où il faudra à tout prix gagner pour espérer se qualifier. Mais avant toute chose, démarrez le match sans le frein à main messieurs, libérez-vous et revenez à la maison sans regret.

 

Box score (FIBA)

Daniyal Baheri.

135 vues1 commentaire