La Suisse, candidate à l’organisation de la Coupe du Monde U19 en 2025 ?

C’est une information exclusive du Cinq Majeur : la Suisse, via le nouveau Secrétaire Général de Swiss Basket, Erik Lehmann, envisage très fortement de se porter candidate à l’organisation de la Coupe du Monde de Basket U19 messieurs qui aura lieu en 2025.

Après la tentative infructueuse d’organiser l’EuroBasket 2025, la Fédération Suisse de Basketball jette donc son dévolu sur une autre compétition internationale avec son lot d’interrogations & d’enthousiasme qu’une telle nouvelle peut susciter.

Le Cinq Majeur vous en dit plus sur cette nouvelle candidature que souhaite mener les dirigeants du basketball helvétique.

Une Coupe du Monde U19 en Suisse: rêve ou réalité ? (© FIBA)
UNE COMPÉTITION INTERNATIONALE POUR UNE GÉNÉRATION DORÉE ?

Voici donc le nouveau cheval de bataille du tout récent Secrétaire Général de Swiss Basket, Erik Lehmann : ramener une compétition internationale en terres helvétiques.

Après l’échec de l’EuroBasket senior de 2025, revoilà la Suisse candidate pour une compétition internationale majeure avec la volonté affichée d’accueillir la Coupe du Monde U19 messieurs en 2025. Dans les jours à venir, le Secrétaire général soumettra au Conseil d’Administration de la fédération la candidature de la Suisse.


En effet, pour Erik Lehmann, la participation de la Suisse a cette compétition est une condition sine que non face aux talents et potentiels très importants de certains joueurs de la génération 2006-2007 qui seront amenés à être la relève de l’équipe nationale senior dans quelques années.

On pense ainsi forcément à Dayan Nessah qui brille de mille feux dans les catégories jeunes du grand Barça en Espagne mais on peut également songer à d’autres noms qui suscitent bon nombres d’espoirs tels que ceux de Noah Massong, Matteo Da Silva, Andrin Njock ou encore Junior Kemm-Melo.

On ne peut que se réjouir d’une telle initiative qui permettrait ainsi de construire un véritable projet autour du très prometteur Dayan Nessah, à qui on prédit un destin tout droit tracé vers la NBA.

N’ayant jamais évolué dans les catégories jeunes de la Suisse et expatrié en Espagne depuis de longues années, cette candidature (et de facto la qualification automatique octroyée au pays hôte) serait un moyen idoine pour la Nati de séduire un tel espoir avec une participation à une grande compétition internationale sous les couleurs de la Suisse et par la même occasion de se prémunir du risque de voir nos amis espagnols lorgner sur le jeune Nessah dans le futur.

Dans un deuxième temps, qui dit organisation d’une telle compétition dit bien évidemment les infrastructures qui vont de paire avec un tel événement.

Dans les faits, la FIBA requiert un minimum de deux salles pour organiser ce genre de tournois et cela serait dès lors l’opportunité idéale de pouvoir enfin nous doter d’une salle de basket digne de ce nom et répondant aux exigences FIBA aux côtés de la Halle St Léonard de Fribourg qui logiquement ferait partie des villes hôtes.

Rajouter à cela la possibilité d’accueillir sur notre sol les futurs meilleurs joueurs du monde et on comprend naturellement les raisons qui peuvent pousser les dirigeants du basket suisse à considérer cette possibilité.


Néanmoins, une fois cet enthousiaste retombé et à la lecture des conditions exigées par la FIBA, on peut très vite se rendre compte que cette potentielle candidature pourrait paraître très vite illusoire et complètement déconnectée vis-à-vis de la situation actuelle que traverse le basketball suisse.


UN PROJET DÉMESURÉ POUR SWISS BASKET ?

Face à l’espoir que susciterait une telle organisation, on se doit cependant de regarder le revers de la médaille qui vient alors très vite doucher ces mêmes espoirs.


Pour commencer, il faut tenir compte que depuis 2019, la FIBA a mis en place un système d’organisation pluri-annuelles permettant aux fédérations candidates d’organiser coup sur coup plusieurs Coupes du monde jeunes à la suite.

Ainsi, la Hongrie s’est vu confier l’organisation de trois World Cups entre 2021 & 2023 à Debrecen pendant que l’Espagne faisait de même avec la Coupe du Monde U17 masculine cet été et qui sera suivie de la Coupe du Monde féminine U19 l’année prochaine.

Ce modèle visant à maximiser les investissements et les coûts de chaque pays hôte met alors alors en lumière un problème dans la potentielle candidature suisse.

En effet, dans les documents interne à Swiss Basketball qu’a pu se procurer Le Cinq Majeur, il n’est aucunement fait mention de la l’organisation de deux compétitions majeures hormis l’unique édition 2025 de la Coupe du Monde U19 masculine.

Pourrait-on dès lors espérer voir la Suisse se porter candidate pour plusieurs événements de cette ampleur ?

On l’espère ou alors mise-t-on dans les bureaux de Swiss Basket sur la proximité avec la FIBA pour obtenir une dérogation exceptionnelle à ce modèle mis en place depuis 3 ans et qui semble satisfaire les dirigeants du basketball mondial ?


Une fois cette question écartée, nous devons forcément nous pencher sur l’épineuse question du coût d’une telle organisation.

Cette problèmatique est très clairement identifiée par nos dirigeants comme l’affirme d’ailleurs Erik Lehmann dans les documents que nous nous sommes procurés.

En effet, face au manque d’infrastructures de ce niveau sur notre territoire, la Suisse devrait alors se doter d’une salle de 4’000 places minimum pour accueillir les rencontres à partir des Quarts de finale.

Dans les faits, nous pouvons logiquement déduire que la halle Saint Léonard serait la deuxième salle retenue de base malgré les nécessaires travaux qui devraient y être réalisés pour matcher l’ensemble des critères imposés par la FIBA (Media Working Room pouvant accueillir 50 personnes ou encore des tribunes VIP).

Reste alors le problème central de pouvoir construire une salle de 4’000 places à horizon 2025 pouvant accueillir les phases finales du tournoi.

Peut-on rêver qu‘une telle candidature puisse pousser nos pouvois publics à investir dans une telle infrastructure dans un timing aussi resserré ?

On en rêve mais la réponse semble toutefois s’orienter vers la négative et la seule solution envisageable et réaliste serait celle d’une installation temporaire le temps de la compétition dans une patinoire par exemple.

Dès lors, on pourrait très vite se heurter aux mêmes problématiques rencontrées lors de la tentative d’organiser l’EuroBasket 2025 et qui avait tué dans l’oeuf la candidature helvète.


UN ÉCRAN DE FUMÉE ?

Qu’importe les nombreux faits que nous venons d’énoncer, nous ne pouvons que croiser les doigts pour qu’un tel miracle puisse arriver tant une telle compétition permettrait de promouvoir notre sport adoré en Suisse.

Néanmoins, certaines voix au sein même de la Fédération ne semblent pas de cet avis.

Le Cinq Majeur a pu ainsi joindre des membres du Conseil d’Administration & Délégués de Swiss Basketball qui nous ont partagé leur scepticisme face à cette potentielle candidature qui sera bientôt soumise au Conseil d’Administration.

Cette dernière est dans l’ensemble considérée comme un écran de fumée face à la situation extrêmement tendue que traverse le basketball suisse actuellement.

Il s’agit d’une nouvelle chimère que l’on nous sort tout comme l’a été l’organisation de l’EuroBasket 2025. Jamais nous ne pourrons rivaliser avec des pays qui ont déjà des expériences d’organisation de compétitions internationales de clubs ou de tournois internationaux jeunes par exemple. De plus, avons-nous le temps de nous consacrer à un tel projet qui fait certes rêver mais qui est à dix mille lieux de la crise actuelle que nous traversons ?
Nous devrions concentrer nos forces et nos ressources pour obtenir une qualification à une compétition majeure de ce type sur le terrain et non en espérant en organiser une alors qu’on sait très bien en interne que les pouvoirs publics ne nous suivront pas dans une telle démarche. Cette candidature est une aberration totale et apparaît comme une tentative de contre feu pour tenter d’occulter tout ce qui se passe au sein de notre chère Fédération.

TEMOIGNAGES D’UN DÉLÉGUÉ & D’UN MEMBRE DU CA DE SWISS BASKETBALL


En conclusion, nous attendons désormais l’officialisation de cette candidature puisque la date limite de dépôt est prévue pour le 14 Octobre prochain par la FIBA.

Reste également à attendre la communication officielle qui sera faite par nos dirigeants dans cette volonté d’accueillir une grande compétition internationale en Suisse.

Sur le papier, les conditions semblent injouables et ne nous laissent pas penser à une fin heureuse mais nous nous devons également d’être un brin optimiste, voir utopiste, afin qu’un dénouement positif puisse advenir tant l’impact sur notre basketball national serait énorme.


Affaire à suivre donc dans les semaines à venir…

360 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout