La Suisse s'écroule sous la pression slovaque en fin de match (56 à 64)

Après un excellent démarrage jeudi soir face à la Macédoine du Nord, notre équipe nationale n'a pas su tenir son avantage jusqu'à la fin de son match contre la Slovaquie. En tête sur les trois quarts du matchs, c'est au quatrième acte que le rideau est tombé sur la Suisse.

Les Suisses n'ont pas réussi à tenir les Slovaques hors de leurs portée (© FIBA)

Et pourtant, le match débutait sur les chapeaux de roues pour la Suisse. La Nati maintenait les Slovaques à zéro point durant les cinq premières minutes de la rencontre: la muraille de Suisse les tenait même à 3 petites unités (11-3) à deux minutes de la fin du premier quart.

C'était sans compter sur ce diable de Simon Krajcovic qui est venu gâcher la fête, en plantant coup sur coup deux tirs du parking en fin de période. Il est d'ailleurs le seul scoreur de la Slovaquie dans ces dix premières minutes !

Cependant, Selim Fofana montrait les crocs en sortie de banc, avec notamment un trois points (avec la planche, mais ça compte quand même) et un shoot qui a touché les étoiles avant de descendre dans le filet !

Le buzzer retentissait avec un petit score de 14 à 11 en faveur de la Suisse.


Comme le premier quart manquait de réussite offensive, on avait quand même le droit à quelques ajustements en deuxième période.

Le duo fribourgeois Jurkovitz-Cotture dynamitaient l'attaque helvétique, mais de l'autre côté les Slovaques recollaient au score, grâce à leur tour de contrôle Fusek et surtout Brodziansky qui commençait gentiment à allumer dans tout les sens !

Selim Fofana répondait plus que présent avec une agressivité de tout les instants et permettait à la Suisse de maintenir un écart de quatre points à la mi-temps, soutenu par un dernier élan collectif en défense également - les Slovaques n'ont pas su trouver le filet dans les deux dernières minutes du deuxième acte. 34-30 à la pause.


Au retour des vestiaires, les failles de la muraille suisse commençaient à apparaître et à se faire ressentir.

En effet, les petites erreurs s'accumulaient avec des fautes par-ci par-là, des pertes de balles en offrande aux adversaires, etc.

De plus, la Slovaquie était revenu de la mi-temps chargé à bloc, et leur agressivité décuplé.

Certes ils commettaient également quelques fautes, mais ils épuisaient les troupes de Papatheodorou, ce qui rendait dès lors notre défense instable.

Kovac réussissait toujours à nous redonner un bel élan offensif, en créant d'autres tirs que des bombinettes derrière l'arc, mais la défense slovaque se resserrait de plus en plus.

Ihring et Brodziansky faisaient des dégâts considérables dans la raquette helvétique, et permettaient ainsi à la Slovaquie de prendre l'avantage en fin de troisième acte, 48-49.


C'est dans les dix dernières minutes que nos joueurs suisses allaient malheureusement s'effondrer face à une défense slovaque trop imposante alliée à un manque de lucidité offensive.

Fofana et Cotture tentaient tant bien que mal de sauver la baraque, mais le duo Krajcovic / Brodziansky avait raison de nous, surtout avec un coup de dagger de la part du premier, et un tir lunaire du second avec 0.8 secondes à jouer sur une remise en jeu.


Et pourtant, par séquence, notre équipe suisse démontrait un beau jeu, quand les systèmes appelés étaient bien appliqués et exécutés. Mais le surplus de petites erreurs a fini par coûter cher à l'équipe d'Illias Papatheodorou.

Résultat, elle n'inscrivait que huit petits points contre les quinze slovaques, et le match se terminait sur un fabuleux and-one de Fofana, mais qui arrivait cependant beaucoup trop tard pour redonner du momentum à son équipe ; 56-64, score finale en faveur de la Slovaquie.

Boxscore de la Suisse sur cette rencontre (© : FIBA)

Malgré la révolte slovaque en fin de rencontre, nous pouvons quand même nourrir certains regrets de ne pas compter 2 victoires avant le début de ce weekend.

La Suisse avait toutes les cartes en main mais s’est retrouvé sans idée et imagination dans le dernier QT pour espérer mettre le coup de collier décisif face à la Slovaquie.

Le talent individuel des deux stars slovaques faisaient alors la différence pour infliger la première défaite de la Nati dans ce Groupe F.


A la pause de cette épopée macédonienne, la Suisse tourne avec un bilan de 50-50 avant d’enchainer avec deux jours de repos bien mérités pour notre équipe nationale prometteuse !


On croit en vous les gars et pour cela, il faudra assurer lors des deux prochains matchs, qui auront lieu lundi et mardi à 19h, contre les deux mêmes formations !


HOP SUISSE !


Daniyal Baheri

134 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout