top of page

Le debrief' de la semaine servi par Ockee Chamberlain

Chaque semaine, le Cinq Majeur vous emmène au coeur même des terrains de basket suisse pour revenir en 5 points sur les faits marquants de cette douzième journée de SBL League, sous le thème de Noël :


1°) Ockee dans l'histoire du championnat de SBL !
Isaiah Williams avait des airs de Wilt Chamberlain à Nosedo face à Genève !

C'était Noël avant l'heure du côté de Nosedo samedi dernier ! Le Père Noël a déposé un joli cadeau au pied du sapin de la SwissBasketball League avec une performance de légende signée par Isaiah Williams : 50 PTS, 13 REB, 66% FG et 55 EFF ! Il a tout simplement marqué l'histoire du championnat en réalisant la plus grande performance de sa carrière ainsi que de la SBL Men sur ces dernières décennies.


Face aux Lions de Genève, Spinelli Massagno se devait de conserver son trône sous la menace de Vevey et Fribourg. Tout avait mal commencé pour les Tessinois pourtant qui ont vu Bryan Colon & Cie mener largement au score durant le premier quart-temps (26-13). Les hommes de Robbi Gubitosa ont su retrouver le rythme durant les deux quarts suivant en passant notamment par M. Williams (15 PTS à la mi-temps) qui répondait parfaitement au défi lancé par son compère Jeremiah Paige (20 PTS avant la pause). La tendance change au cours du dernier quart-temps où Massagno a mis le coup de pied sur l'accélérateur pour recoller au score et passer même devant à deux minutes du terme de la rencontre. Les deux équipes n'arrivent pas à se départager au bout du temps réglementaire et auront besoin non pas d'une, mais de deux prolongations pour connaître le vainqueur de ce match complètement dantesque. Si Dusan Mladjan (20 PTS) a ramené les deux équipes à égalité au terme du premier overtime sur un tir à 3 points sorti de nulle part, c'est bien Isaiah Williams qui aura le dernier mot. Il va inscrire 14 points lors de ces 10 minutes de prolongations et offrir ainsi une victoire quasi inespérée à son équipe sur le score de 111-101. Grand coup de chapeau à cet homme qui démontre ce pourquoi nous vivons avec ce sport. Quel duel une nouvelle fois proposée par ces deux équipes qui devront très vite se reposer afin d'aborder les 1/4 de finale de la SBL Cup !


2°) Le charbon du Père Fouettard pour Double P

Tout autre ambiance dans le clan montheysan qui a eu affaire au Père Fouettard le week-end dernier. Les hommes de Patrick Pembele ont eu droit à la correctionnel face à Fribourg Olympic à la Salle St-Léonard. Une 7ème défaite consécutive sans appel sur le score de 91-44 qui fait pas bonne mine avant les fêtes de fin d'années.


Dans le dur depuis le 29 octobre dernier et privé de SBL Cup cette année, le BBC Monthey pouvait espérer (re)créer la sensation faite lors de la toute première journée. L'équipe valaisanne s'était en effet imposée après prolongation dans une rencontre spectaculaire. La magie de Noël n'a pas opéré samedi dernier avec des Montheysans pas du tout à leur affaire. Avant ce duel face aux champions en titre, Monthey était tout de même la quatrième équipe la plus offensive de la ligue avec plus de 80 points de moyenne marqués par match. Les statistiques de samedi dernier prouve tout l'inverse ... Attention, âmes sensibles à s'abstenir : 25% aux tirs seulement, 26% à 3 points, l'effectif n'a réalisé que 7 passes décisives dans cette rencontre et aucun joueur n'a dépassé la barre des 10 points ! Il n'y a pas à dire, le BBC Monthey est clairement pas au niveau qu'on les attendait cette saison et n'ont pu que contempler le show offensif proposé par les Fribourgeois, toujours invaincus à domicile en championnat. Monthey devra profiter au mieux des fêtes de fin d'années pour soigner ses plaies en commençant par l’arrivée de Brandon Kuba qui viendra renforcer l’effectif des Boars !


3°) Jo Dubas prend les rennes du traineau veveysan

Vevey Riviera Basket et Jonathan Dubas poursuivent leur marche en avant dans ce championnat de SwissBasketball League. Le capitaine veveysan a mené son équipe vers une nouvelle victoire face à Swiss Central Basket (83-75) qui n'a pas démérité dans cette rencontre.


Les Lucernois ont pu compter sur un grand Tre'vion Lamar pour maintenir le suspense, bien épaulé par Julian Roche (13 PTS, 54% FG, 5 REB) et Stan Leemans (13 PTS, 75% FG et 3 REB). Le meneur américain a réalisé un joli triple-double cumulant 20 PTS, 12 REB et 12 AST et est ainsi le second joueur de la saison a réalisé pareille performance après celui de Bryan Colon quelques semaines plus tôt. Mais ce sont bien les hommes de Niksa Bavcevic qui ont su imposer leurs rythmes grâce une nouvelle fois son trio d'attaque incontournable : Jonathan Dubas (26 PTS, 9 REB, 60% à 3 points), Malik Johnson (8 PTS, 18 AST, 4 STL) et Michael Williams (20 PTS, 3 REB et 4 AST). Les pensionnaires des Galleries du Rivage terminent l'année à la deuxième place du classement et ont même su assurer le show notamment avec ce poster monstrueux de Tyrell Johnson sur Julian Roche !


4°) Neuchâtel à l'usure face à Lugano

Défait il y a près d'un mois par les Lugano Tigers, Union Neuchâtel n'a pas reproduit deux fois la même erreur en s'imposant samedi dernier sur un nouveau score très serré (98-94) et confirme sa bonne dynamique du moment. Mais rien ne fut simple pour les Unionistes dans cette rencontre qui ont du faire face à des Tessinois redoutables.


Malgré les blessures de leurs cadres Kimani Lawrence et Isaiah Ross, les Lugano Tigers ont parfaitement su répondre au défi physique proposé par Union Neuchâtel qui a vu le retour sur le parquet du feu follet argentin Juan Esteban de La Fuente. Les deux équipes se rendaient coup sur coup et aucune n'arrivait à sortir du lot lors de la première mi-temps (50-50). Mais, le public de la Riveraine a pu assister à un superbe duel entre Justyn Hamilton (31 PTS, 8 REB, 3 STL, 80% FG) et Dalan Ancrum (34 PTS, 5 REB, 5 AST, 73% FG) qui ont régalé par leurs adresses et leurs inspirations en phase d'attaque. En seconde mi-temps, Lugano prenait l'ascendant avec à la baguette Robert Zinn à la création (21 PTS, 17 AST, 6 REB) servant à merveilles notamment les "jeunes lutins" Massimiliano Dell'Acqua (12 PTS) et Marco Matasic (6 PTS) en pleine éclosion ces dernières semaines en championnat. Mais ce sont bien les Neuchâtelois qui ont su renverser la tendance dans le money time avec un run de 9-2 en l'espace de 4 minutes dans l'ultime quart grâce notamment à la domination dans la peinture d'Arkim Robertson (16 PTS, 11 REB, 77% FG), permettant aux Unionistes de cueillir leurs 8ème victoires sur leurs 9 dernières sorties toutes compétitions confondues. Avec son cinq de base le plus offensif de la ligue, les vice-champions de suisse en titre remontent à la 5ème place du classement devant les Starwings Basket.


5°) La surprise du chef

La belle surprise de Noël nous vient du BC Boncourt qui, après deux défaites consécutives concédées avec plus de 100 points encaissés à domicile, est allé cherché la victoire à Bâle face aux Starwings Basket (83-71). Une bien mauvaise opération pour les hommes d'Antonio Doukas qui passent à un bilan négatif et qui descendent à la 7ème place au classement.


Dans une rencontre disputée exceptionnellement à la Dreirosen Halle, les deux équipes étaient au coude à coude pendant 30 minutes. Mais, les hommes d'Etienne Faye ont pleinement imposé leurs rythmes dans le dernier quart avec un run de 8-2 en l'espace de 3 minutes dont les Bâlois ne s'en remettront pas. Les Jurassiens ont pu démontrer leur supériorité au scoring avec quatre joueurs à 10 points ou plus (Kevin Monteiro : 10 PTS, Florian Steinmann : 14 PTS, Andre Jones : 19 PTS et Martins Igbanu : 19 PTS) contre deux seulement chez les Starwings. De'shawn Wiliams (30 PTS, 4 AST, 2 REB, 57% FG) était en effet un peu trop esseulé samedi dernier, malgré l'appui de son compère Noah Dickerson dans la peinture (13 PTS et 15 REB). Pour le club ajoulot, il s'agit de sa seconde victoire de la saison face au club suisse-alémanique. Il grimpe ainsi à la 6ème place du classement avant la fin de l'année.

Alireza Baheri

174 vues0 commentaire
bottom of page