Le debrief du weekend en 5 points


Roberto Kovac était en mode installation de clim au Pommier

Chaque semaine, le Cinq Majeur vous emmène au coeur même des terrains de basket suisse pour revenir en 5 points sur les faits marquants du Day 2 de notre championnat SBL :


1° Roberto Kovac climatise le Pommier!

C'était clairement le match à suivre en cette deuxième journée: les Lions de Genève et Spinelli Massagno s'affrontaient dans une salle du Pommier pleine à craquer. Privés à la dernière minute de leur scoreur Marco Portanesse suite à une blessure à la cheville, les Genevois furent héroïques durant 3 quart-temps grâce notamment à une tactique défensive sorti tout droit de la boîte du coach Stimac.


Mais voilà qu'arrive ce bon diable de Kovac! Alors qu'il fut honoré par son ancien club et les spectateurs genevois en début de rencontre, il traversa la première mi-temps comme un fantôme en commettant 3 fautes rapidement et balançant des shoots casse croûte. Hué par les spectateurs durant ses lancers francs en fin de 3e quart temps, Roberto arriva en mode poseur de climatisation lors du dernier acte. Il dégaina 5 trois points, certains sortis de nulle part, pour délivrer Massagno (victoire 76-64) et jeter un très gros coup de froid aux nombreux supporters Genevois venus ce soir-là. Une prestation de dingue réussi par l'international suisse qui a révélé après la rencontre que le coach Gubitosa l'avait menacé de sortir s'il ne continuait pas de shooter.


images (Swiss basketball)


2° Mur de briques à Saint Léonard ... et Union coince encore dans les dernières minutes

Deuxième derby et deuxième défaite rageante pour Union Neuchâtel! Après s'être inclinée dans les dernières minutes face à Nyon la semaine dernière, les hommes de Mitar Trivunovic sombrent une nouvelle fois en fin de rencontre face à Fribourg Olympic. Une défaite 56-67 au goût amer tant les fribourgeois ne furent pas exceptionnels durant la rencontre.


On a pourtant assisté à un concours de lancé de brique lors du premier quart où les deux équipes n'arrivaient tout simplement pas à marquer (9-14 à la fin du premier quart). Les fautes se vendaient comme des petits pains rendant ainsi le rythme de la rencontre assez saccadé. Mais Fribourg n'est pas champion en titre pour rien! L'implication impressionnante de Boris Mbala (16 PTS à 44% de réussite et 4 REB) et le manque de réussite du duo Fofana-Colon permettent aux hommes de Petar Aleksic de passer l'épaule à 5 minutes du terme. Malgré le sursaut d'orgueil de Neuchâtel, c'est bien Fribourg qui est le plus lucide en fin de rencontre et qui ramène sa deuxième victoire en championnat après celle obtenue la semaine dernière face à Swiss Central.


3° Devin Cooper foudroie son ancienne équipe!

Journée retrouvaille une nouvelle fois: après Roberto Kovac à Genève, c'est Devin Cooper qui faisait face à son ancien club du BC Boncourt. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le jeune américain de 24 ans n'a pas fait dans la dentelle pour son premier match à Biersfelden.


Avec 25 PTS, une réussite de 61% aux tirs, 4 REB et 8 AST, il a bien donné le tournis à la défense jurassienne qui fut moins inspiré que lors de leur succès probant face aux Lugano Tigers. Bien accompagné par Thomas Rutherford (22 PTS, 10 REB, 3 BLK), les bâlois étaient tout simplement trop forts pour le BC Boncourt de Juraj Kozic (victoire 91-82). Seul bémol pour les Bâlois, la blessure sévère de Sebastien Davet à la cheville durant la rencontre (qui devrait être de retour le weekend prochain).


4° Jeremy Jaunin en mode distribution de caviar


Le BBC Nyon "New Look" confirme parfaitement son bon état de forme. Après sa victoire face à Union Neuchâtel, la troupe de Stefan Ivanovic s'impose aisément à Lugano face aux Tigers 90-64. Après Fribourg Olympic, c'est le deuxième club romand à ne jamais avoir connu le goût de la défaite (eux qui ont obtenu seulement 2 victoires la saison dernière!)


Si les renforts étrangers ont fait le boulot, c'est un suisse qui s'est mis en valeur à l'Istituto Elvetico : il se nomme Jérémy Jaunin. Arrivé en provenance des Lions de Genève durant l'intersaison, le meneur nyonnais a délivré une prestation hors norme. Distribuant caviar sur caviar et avec son expérience de jeu, il termine la rencontre avec 8 PTS, 13 AST et 2 STL à un panier seulement du double-double. Un début de saison idéal pour le BBC Nyon contrairement à des Tigers visiblement très dépendants de leur renfort américain Markel Humphrey (80 minutes jouées en deux rencontres) et handicapés par l'état de la cheville de Nikola Stevanovic blessé à l'entrainement deux jours avant la rencontre.


La cheville de Stevanovic, on dirait un arc-en-ciel le truc !

5° La surprise du chef

Elle nous vient de Lucerne avec la victoire méritée du promu Swiss Central face au BBC Monthey de Double P. L'équipe dirigée par Orlando Bear a pu compter sur ses titulaires pour faire tomber un mur valaisan pas bien plus solide que celui de Berlin un 9 novembre 1989. 86-74 pour les lucernois notamment grâce à une réussite affolante au shoot (62%).

De leur côté, les montheysans ne furent que spectateur par le spectacle proposé par les américains Michael Phillips (21 PTS, 69% FG, 2 REB, 3 AST) et Antowine Anderson élu MVP of the week avec une ligne de stats bien noircie (17 PTS, 77% FG, 5 REB, 8 AST, 5 STL). L'absence de Jacori Payne se fait ressentir et il faudra davantage limiter les pertes de balles (28 points encaissés sur 23 turnover) s'ils entendent enregistrer leurs premières victoires de la saison.




320 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout