• David Pinto

Michael Porter, futur lieutenant de Jokic ?

Mis à jour : 22 août 2020

Il y a des noms qui reviennent avec plus d’insistances au sein de la bulle NBA à Orlando.

On a déjà pu parler du cas T.J. Warren, mais cette fois-ci, concentrons-nous sur le rookie des Denver Nuggets: Michael Porter Jr.


Et son histoire est tout sauf un long fleuve tranquille depuis son arrivée dans la ligue.

Car n’oublions pas que MPJ est une star annoncée depuis son plus jeune âge: MVP du McDonalds All-American Game en 2017 (sorte de All-Star Game des lycéens américains), convoité par toutes les universités américaines (il refusera de rejoindre Washington car son père venait d’intégrer le staff de l‘équipe), celui qu’on annonçait déjà comme futur 1er choix de draft rejoindra son Missouri natal, où commenceront à s’accumuler les pépins physiques pour lui.


Une grave blessure au dos lui fera rater la quasi totalité de son année universitaire, rendant son cas plus qu’épineux pour les scouts NBA.


Que faire de ce génie du ballon ? Sa taille (2M08) et sa panoplie offensive sont dignes d’un Kevin Durant à son arrivée dans la ligue mais son dos inquiète et c’est naturellement qu’il ne sera sélectionné qu’à la 14ème place par les Denver Nuggets qui ont flairé le bon coup.


Condition imposée pour sa venue par les dirigeants des Nuggets : une saison blanche pour sa première année de contrat afin de procéder à une nouvelle opération du dos et se construire un physique près à faire face à la physicalité de la NBA.


Ses débuts cette saison étaient prometteurs mais on sentait le garçon en mode rodage: le passage au sein de la bulle NBA lui a alors permis de faire sauter le couvercle et d’exploser au grand jour ! Jugez-donc:

25,6 Points, 10,2 Rebonds avec un peu plus de 36 min et une adresse folle notamment du parking (43%) !


Sa complémentarité avec Jokic brille de milles feux et matchs après matchs, il s’impose comme un titulaire indiscutable et surtout un véritable leader offensif en l’absence notamment de Jamal Murray.

En effet, depuis un certain Carmelo Anthony en 2004, les Nuggets n’ont pas vu performances pareilles pour un rookie.


Celui qui se déclarait avant la draft comme le joueur le plus talentueux de la cuvée 2018, apparaît comme le nouveau facteur X de ces Nuggets, avides de victoires et d’ambitions pour ces playoffs.


On attend donc avec impatience de voir MPJ dans les matchs qui comptent pour se rendre compte de l’étendue du talent et du potentiel du gamin !


Car soyons honnête, si les blessures parviennent à épargner sa carrière, les Nuggets ont devant eux un franchise player pour la prochaine décennie.

Cela tombe bien pour eux, ils en ont déjà avec le Joker Nikola Jokic...


Le futur laisse présager de très belles choses pour les années à venir dans le Colorado !



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

       Le Cinq Majeur      

© 2020 by Le Cinq Majeur Genève. Proudly created with David & Florian

  • Instagram
  • Twitter Icône sociale
  • Facebook Social Icône
  • Youtube
  • Spotify Icône sociale