• Florian Jas

Monthey gâche tout face aux Starwings

Après avoir rassuré dans le jeu face à trois équipes du top 4 en un peu plus d'une semaine, les Montheysans sont retombés dans leurs travers. Statiques et incapables de faire face à l'agressivité des Starwings appliqués défensivement, LE BBC Monthey s'incline en fin de rencontre 69 à 63.

Patrick Pembele tente de remobiliser ses troupes (Crédit photo Héloïse Maret)


UN 1/4 TEMPS PUIS PLUS RIEN

C'est ce qui peut paraître incroyable dans cette soirée cauchemardesque pour Patrick Pembele et ses hommes, sortir un premier partiel de qualité avec du mouvement loin du ballon et des prises de risques dans les intervalles laissées par des Starwings un peu lents à l'allumage. Habituellement lors d'un non match c'est souvent l'entrée en matière qui est révélatrice et bien ce fut le contraire pour les jaunes et vert bien aidés par une adresse insolente qui les fuira par la suite. Les jaune et vert mènent logiquement au bout de 10 minutes (24 à 18).

Pour le reste c'est panne de courant totale face à un adversaire modeste et sans certitudes qui laissera le BBC dans le match jusqu'à la fin et ceux malgré l'improbable disette offensive que vont connaître ces derniers : 12, 13 puis 14 points dans les trois derniers quart-temps d'une pauvreté offensive qui s'explique aussi par l'usure physique après ce marathon de matchs


L'ABSENCE DE VINCENT BAILEY

C'est un joueur qui manque indéniablement à Patrick Pembele et même si son absence n'explique pas la pauvreté du jeu Montheysans il est impossible de ne pas la prendre en considération quant on voit l'écrasante domination des Starwings à l'intérieur et au rebond (43 à 26 !!!). "Douple P" nous avait assuré qu'on le reverrait la semaine passée et ce n'est toujours pas le cas, la faute à une blessure qu'il traîne depuis le début de saison.


OCCASION MANQUEE

C'était l'opportunité rêvée de revenir sur Union Neuchâtel après leur défaite à domicile face à Genève et les Montheysans ne s'en sont pas emparés. C'est un match bien entendu et il est toujours possible de perdre même contre une équipe prétendument moins forte que soit mais c'est bien la manière qui pose question : Comment est-ce possible d'offrir une telle prestation et un manque d'implication aussi criant dans l'un de tes matchs les plus importants de la saison lorsque tu comptes dans ton effectif des joueurs d'expèrience comme Arthur Edwards, Jonathan Galloway ou encore Chad Timberlake ?

Finalement la seule éclaircie côté Montheysans s'appelle Achile Spadone, titularisé par Pembele il aura montré de bonnes choses, prenant des responsabilités et prouvant toute l'étendue de son talent malgré son jeune âge (17 ans).


Reste maintenant aux troupes Montheysanes à bien finir le championnat (déplacement à Genève et Boncourt puis réceptions de Lugano et Fribourg) et espérer de nouveaux faux pas des Neuchâtelois qui viennent tout juste d'annoncer les licenciements de Griffin Kinney et Markell Humphrey.

Florian Jas.