• David Pinto

Patrick Baumann Swiss Cup : le doublé pour Genève !

Sixième affrontement de la saison pour le Clasico du basket helvétique et cette fois-ci en finale de la Coupe Suisse pour notre plus grand plaisir.


Mais à l’inverse de leur duel en SBL Cup en mars dernier, les tendances semblaient beaucoup plus équilibrées avec des Genevois enfin vaincus au Pommier et moins impressionnants sur ces dernières sorties et à l’inverse, des Fribourgeois en pleine bourre, forts de leur 2ème place arrachée en championnat.

Et le début de rencontre nous laissait rapidement présager du niveau de ce duel avec une intensité de tous les instants et une grosse adresse du parking pour les deux formations.

Boris Mbala venait lancer officiellement les hostilités avec un dunk stratosphérique en transition et il fallait tout le génie de Donatas Sabeckis pour garder les genevois au coude à coude.

(Mbala a fait monter la température à St Léonard avec cette énorme pastille)


On assistait dès lors à un combat de poids lourd entre les deux pivots croates de chaque équipe: Krajina vs Ivanov. Les deux anciens joueurs de Zadar nous régalaient avec leur talent offensif, cependant, les genevois finissaient mieux ce QT en profitant du déchet d'Olympic sur la ligne de L-F.

20-16 à l'issue du 1er quart en faveur des Lions.


Le deuxième acte démarrait par un shoot ave-maria de Jaunin longue distance sur la planche qui venait gonfler le moral des Lions qui pouvaient compter sur le superbe apport de Kovac en sortie de banc.

L'international suisse trouvait la mire à plusieurs reprises obligeant Petar Aleksic à un temps-mort nécessaire.

Kovac domine Mbala sous le panier avec le And-One

Malheureusement pour Olympic, ce dernier n'eut pas l'effet escompté et Genève en profitait pour passer la 2ème vitesse, bien aidé également par la 3ème faute de Boris Mbala, obligeant le capitaine fribourgeois à terminer la 1ère MT sur le banc.

Fin de mi-temps à l'avantage du dernier vainqueur de la SBL Cup qui impressionnait par une meilleure gestion des possessions avec une maitrise parfaite du chrono.

Dans cet exercice là, Sabeckis se montrait létal avec une présence de tous les instants et un superbe shoot du parking à quelques secondes de la sirène qui donnait 11 points d'avance aux genevois.


Fribourg payait une fin de QT trop timide et malgré les exploits de Krajina poste bas, Olympic gâchait trop de possessions à l'image des innombrables marchés du pivot croate. 46-35 Genève à la pause.


Au retour des vestiaires, les genevois reprenaient leur marche en avant avec Sabeckis à la baguette et Michel-Ofik N'Zege en X-Factor.

L'international suisse, en lice pour le titre de Defensive Player of the Year des LCM Awards 2021, impactait la rencontre de son talent des deux côtés du terrain et sur une bobinette du parking, il offrait 16 points d'avance aux siens.


On pouvait alors penser la rencontre pliée mais cela aurait été faire offense au talent et à la résilience des fribourgeois.

Olympic s'appuyait sur le génie offensif de Sean Barnette pour refaire son retard possession après possession.

Malgré le temps-mort de Coach Stimac sentant le vent tourné, Genève ne pouvait que constater les dégâts lorsque Mbala ramenait le tenant du titre à 2 unités en fin de QT.

Cette rencontre allait donc se décider dans le dernier acte pour le plus grand plaisir du maigre public présent à la halle Saint Léonard. 64-60 en faveur de Genève.


Certes, le momentum du moment laissait supposer un certain avantage aux pensionnaires des lieux mais c'était sans compter sur la richesse incroyable du banc genevois: Andrej Stimac opérait des choix forts (Jaunin & Kuba limités en temps de jeu, Maruotto DNP) et pouvait s'appuyer sur le talent du duo Kovac-Jurkovitz.

Les internationaux suisses se montraient au meilleur des moments permettant à Genève de prendre 3 possessions d'avance sur une énième bobinette de Kovac.

Natan Jurkovitz aérien en transition

Fribourg semblait accuser le coup, avec en prime la 4ème faute de Sean Barnette mais Olympic parvenait à rester au contact en profitant du jeu des fautes avec des Lions dans le bonus + de 6'30.

Krajina ramenait Fribourg à 2 petits points et on rentrait alors dans un money-time haletant.


Et dans ce moment si crucial, c'est le patron des Lions de Genève, Timothy Derksen, si discret jusque-là, qui venait faire pencher la balance avec 5 points de suite qui permettaient aux Lions de se confectionner un matelas de 9 points à 2 minutes de la sirène finale.

Mais encore une fois, Fribourg ne cédait pas avec un Marquis Jackson enfin au niveau escompté et qui ramenait les siens à 1 possession à 33 secondes de la fin.

La suite est à déconseiller aux cardiaques; Derksen perdait la gonfle de manière assez incroyable permettant à Fribourg d'aller chercher une égalisation, ce que pensait faire Krajina avec un sublime and-one dans la peinture.

Malheureusement, le pivot croate voyait son L-F rebondir sur l'arceau offrant le rebond à N'Zege qui sera envoyé sur la ligne primée.


Genève l'emporte finalement 85-82 au terme d'une superbe rencontre et remporte l'édition 2021 de la Patrick Baumann Swiss Cup.


Ce titre vient récompenser une saison déjà exceptionnelle pour les Lions avec le doublé SBL Cup - Swiss Cup.

Andrej Stimac et ses joueurs ont su répondre à la superbe opposition de Fribourg avec des qualités qu'on leur connaissait. La meilleure gestion des moments forts et la profondeur de banc XXL à disposition de Coach Stimac leur ont permis de graver leur nom au palmarès de la Coupe de Suisse validant ainsi leur strapontin européen.

En effet, Imad Fattal nous confiait en post-interview que ce titre venait de facto valider la présence des Lions de Genève à une compétition européenne la saison prochaine, à condition que la salle du Bout du Monde soit homologuée par la FIBA.


Fribourg à l'inverse, pourra nouer des regrets sur ce titre qui leur file du bout des doigts, un peu à l'image de la 1/2 finale de SBL Cup.

Olympic perd une nouvelle rencontre dans les dernières secondes avec ce tragique échec de Krajina sur la ligne de L-F qui aurait pu amener tout ce beau monde en prolongation.

Olympic aura payé la défaillance de certains joueurs, notamment de sa 2nd unit.

Hormis l'apport de Barnette, le banc de Petar Aleksic a trop souffert de la comparaison avec celui d'en face, notamment dans les moments clutchs de la rencontre.

Marquis Jackson aurait pu endosser le rôle de sauveur en fin de match, mais cela n'aurait pas effacé la faible prestation qu'il avait offert en 1ère MT.

Fribourg va devoir panser ses plaies et digérer une défaite qui pèsera sur les esprits mais nul doute que Petar saura tirer profit de cette rencontre pour perfectionner le jeu de son collectif qui affiche un niveau en constante progression sur ces dernières semaines.

L'ancien mentor de Stimac doit déjà rêver de retrouver son ancien protégé dans quelques semaines en finale de SBL et on salive déjà d'avance d'une potentielle opposition au meilleur des 5 matchs entre ces 2 équipes...

MVP 🏆 :

Roberto Kovac : 16 pts (50 % 3 PTS)

Sean Barnette: 21 pts, 4 ass (67 % FG)


Petit bonbon avec les meilleurs moments de la rencontre concocté par Swiss Basketball




67 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout