PBSC Women 1/4: Genève, Elfic et 3T dans le dernier carré


Pour son retour au jeu Taryn McCutcheon a délivré son équipe en fin de rencontre. (© Maxime Schmid)


Alors qu'il reste encore un quart de final a disputer entre Winterthur et Nyon (repoussé à cause du covid), trois équipes de première division se sont qualifiées pour le dernier carré ce week-end.


Elfic se balade

Une première tranquille pour Selena Lott et ses coéquipières qui n'ont fait qu'une bouchée de GC-Divac, pensionnaire de seconde division. Avec 21 points, 8 rebonds, 6 assists et 4 interceptions, la nouvelle américaine n'a pas eu à forcer son talent et a gentiment pu se mettre dans le bain.


Menant déjà 34-4 après 10 minutes, les joueuses de Romain Gaspoz vont tranquillement dérouler leur basket pour finalement l'emporter 109-29 avec un duo Fogg-Kroselj à 26 points et Marielle Giroud en quasi triple-double. La suite du programme pour elle, un gros match face à Nyon, leader du championnat mais qui comptent 6 joueuses en quarantaine jusqu'à mercredi et jeudi.


Une bonne expérience pour les Zurichoises qui peuvent désormais se concentrer sur le championnat de NLB ou elles tenteront de faire aussi bonne figure que la saison dernière ou elles n'avaient été battues que par l'équipe espoir d'Hélios en finale.


Genève regoutte aux joies du succès contre Aarau

Ca faisait depuis le 10 octobre 2021 soit plus de trois mois que les pensionnaires de la salle du Sapy n'avaient pas battu une équipe de LNA. C'est désormais chose faite avec une victoire autoritaire pour Gloria Loosa et ses troupes qui se hissent donc en demi finale de coupe Suisse.


Si les Argoviennes étaient privées de leur coach (covid) mais aussi d'Enisa Semanjaku (travail) et d'Andrea Andelova qui est à nouveau blessée, il ne faut pas enlever le mérite aux Genevoises qui ont joué avec beaucoup de cœur et d'envie. Si ce n'était pas du tout du grand Aarau en face, les locales ont fait le travail en étant portées par une grande Laura Chahrour dans l'attitude et l'agressivité (12 fautes provoquées pour elle !).


Alors que le début de match était plutôt équilibré, Odea Nallbani a rentré deux gros tirs longue distance et Naomi Takyi a repointé le bout de son nez après quelques matchs plus difficiles en scorant plusieurs paniers plein de classe et de talent. C'est avant tout une grosse victoire d'équipe qui leur fera le plus grand bien pour la suite de la saison en attendant toujours la fameuse renfort étrangère dont on parle depuis plusieurs semaines maintenant.


Perdre un match couperet est forcément décevant mais s'incliner en ne jouant pas sa carte à fond doit être terriblement frustrant! Si les visiteuses n'ont pas vraiment le temps de gamberger car elles jouent un match capital ce mardi contre Pully, elles vont devoir sérieusement se remettre la tête à l'endroit et se poser les bonnes questions.


On parlait d'un manque de confiance frappant dans cette équipe mais ça dépasse l'entendement avec aucune joueuse qui n'ose prendre ses responsabilités. Alors qu'il y avait la possibilité de sortir une grosse performance, les alémaniques sont tout simplement passer à côté de leur match et devront se ressaisir très vite car sur ce que l'on voit en ce moment ce n'est pas très réjouissant...


Troistorrents a eu chaud!

On a eu le droit à une bien belle bagarre à la Salle Arnold Reymond! Si Taryn McCutcheon effectuait son grand retour à la compétition, les Valaisannes peinent encore à se mettre dans le bain en ce début d'année 2022. Faute aussi à un adversaire qui a joué sa carte à fond! Avec un duo Diata-Thévoz en forme dès l'entame de partie, les Pulliéranes font mieux que de se défendre!


Alors que l'on pensait que les filles de José Gonzalez Dantas avaient fait le plus dur en prenant neuf longueurs d'avance en fin de première mi-temps, c'était mal connaître les Vaudoises qui ne vont rien lâcher! Si c'est avant tout les deux Sénégalaises Khady Dieng et Sabel Diata qui font le travail offensivement, ile ne faut pas oublier le très bon travail défensif de Océane Lukusa, Camille Fague ou encore Besma El Bekaci qui disputait ses toutes premières minutes à ce niveau. Le leadership des deux joueuses d'origine africaine est incroyable et pousse leurs jeunes coéquipières à se bonifier soir après soir.


Dans une deuxième mi-temps intense et disputée avec très peu de coups de sifflets (et ce n'était pas plus mal), les visiteuses vont tenir leur os jusqu'au bout malgré des sueurs froides en fin de partie avec la sortie de Camille Zimmerman pour cinq fautes notamment. Avec un lay up et quatre lancers francs, McCutcheon va boucler la rencontre comme une grande et permettre à son équipe pour son retour au jeu de se qualifier pour les demi finales en s'imposant 64-56 non sans avoir souffert durant l'intégralité de cette sublime bataille.


Si la manière n'était pas la plus belle, 3T a lutté à l'image d'une Nadia Constantin malade mais qui a serré les dents pour s'accrocher et venir à bout d'une très valeureuse équipe de Pully. Alors qu'on les attendait au fond du classement avec quasiment aucune victoire à la clé, l'équipe de Jean Fernandez nous surprend match après match. Ce n'est pas forcément leur niveau technique qui nous subjugue mais leur abattage et leur combattivité sans faille à l'image de leur numéro 11 Justine Thévoz, auteure de 11 points et qui est l'une des plus belles sensations de ce début de saison! Si on sentait les regrets d'avoir manqué une belle opportunité, l'ESP peut sortir fier et grandit de cette défaite!

166 vues0 commentaire