Review 1: la saison 2021/2022 de Genève Elite Basket


La saison de Genève aura été très compliquée...


Une blessure et une erreur de casting

Un nouveau projet devait débuter du côté de la salle du Sapey avec une équipe très jeune et l'arrivée de Fran Leon Sedano (ex-Nyon) au coaching. Malheureusement et malgré une présaison plutôt encourageante, la jeune formation genevoise va se rendre compte très rapidement que leur saison sera très difficile.


Tout d'abord une défaite de 55 points contre Elfic en SuperCup puis après trois matchs la blessure de leur meneuse de jeu espagnole Claudia Del Moral qui sera out pour la saison. En plus de cela viendra s'ajouter les contres performances de l'Allemande Léonie Edringer qui revenait tout juste d'une grave blessure et qui n'a jamais trouvé son aise sur les bords du Lac Léman. Elle quittera le navire au bout de trois rencontres de saison régulière seulement.

Un changement d'entraîneur

Del Moral blessée et Edringer partie, les dirigeants tardent à engager une nouvelle joueuse étrangère et les défaites s'enchainent. Le jeu proposé par Sedano est pauvre et même si l'état d'esprit reste louable et toujours positif, le niveau de jeu aperçu sur le terrain est plus que terne malgré toute la bonne volonté de certaines joueuses.


Une qualification pour les demi finale de Patrick Bauman Swiss Cup vient un peu sauver les meubles mais on ne voit pas vraiment du mieux en 2022 malgré l'arrivée de l'intérieure américaine Nikki McDonald.


Finalement, un jour de février, le technicien espagnol décide de démissionner. Il est remplacé par un ancien de la maison, Romain Petit qui doit tout de suite se mettre dans le bain avec une demi finale de coupe Suisse contre Troistorrents à préparer. Malgré une très bonne ambiance, les Genevoises n'existeront pas sur cette rencontre et s'inclineront 80-40.


Un peu de mieux sur la fin

Pas épargnée par les blessures, la formation du bout Lac devra encore se passer de leur TopScoreuse Laura Charour en toute fin de saison. En roue libre sur cette fin de championnat avec notamment leur coach absent car il entraine également d'autres équipes, Gloria Loosa et ses coéquipières vont tout de même finir de manière plutôt honnête.


En effet, leurs deux dernières rencontre à domicile face à Troistorrents et Hélios sont encourageantes et même s'il n y pas eu de victoires au bout, on ne peut que soulever l'unité dont aura su faire preuves le collectif genevois malgré toutes les difficultés rencontrées lors de cet exercice 2021-2022.


Bilan global

On s'attendait à au moins une 5ème place en début de saison, au final une dernière place avec seulement deux petites victoires. Si le constat peut paraître très froid, on est malheureusement obligé de constater que le projet Fran Leon Sedano et des jeunes joueuses n'a pas fonctionné.


Jamais l'ancien coach du Nyon Basket Féminin n'a semblé être le leader de son équipe alors que ces jeunes joueuses en avaient clairement besoin. De plus, le mauvais casting Edringer et l'arrivée tardive de McDonald n'aura pas aidé pour améliorer la situation.


Si on peut évoquer aussi un manque de réussite avec la blessure de Del Moral très tôt dans la saison, on se doit de relever que les attentes placées envers cette jeune équipe étaient trop hautes. Il y a tout de même eu quelques flashs comme Naomi Takyi par exemple mais ce fût bien trop peur pour espérer mieux que la place du cancre.


Note: 2/10


Bilan individuel


Blessed Ayo Milwen

Très peu utilisée, on en a pas vu assez pour pouvoir la juger.

Rania Ezzakraoui

Sa qualité première est le shoot extérieur et malheureusement rien n'est rentré sur les quelques minutes qu'elle a obtenu. Pour sa défense pas facile de ne pas du tout jouer pendant plusieurs matchs et de tout un coup entrer en jeu alors que la dynamique d'équipe n'est pas bonne.

Mathilde Amoos

Elle a bien progressé en NLB par contre on l'a très peu vu à l'œuvre en SBL. Une joueuse qui a du potentiel.

Cheyma Bennour

Comme Amoos, la capitaine de Lancy en NLB a réalise une saison solide à l'échelon inférieur mais aura été trop peu utilisée en SBL pour que l'on puisse la juger.

Amelia Puijalon

Elle a montré de vraies qualités sur certaines séquences juste avant sa blessure qui l'aura freiné pour la fin de saison. Ca reste encore léger pour la SBL mais avec les années qui sait?

Aina Font de Benito

Arrivée tout droit de 1ère ligue, elle a montré des bonnes choses notamment défensivement. Offensivement c'était bien plus compliqué, mais pouvait-on lui en demander plus?

Odea Nallbani

Capable de quelques coups de chaud à 3 points, elle a eu des hauts et des bas. Dans un bon système, elle pourrait être très utile.

Ivanie Tacconi

Si elle semble paniquer parfois ballon en mains, elle est une joueuse avec de bonnes mains et qui a plutôt donné de bonnes minutes malgré des difficultés pour se faire de la place sous le panier.

Yverline Da Silva

Au niveau de l'attitude, il n'y a pas grand chose à lui reprocher. Pour le reste, on a voit des qualités qui pourraient sans aucun doute être bien exploitées dans un système un peu mieux huilé. A suivre où elle évoluera la saison prochaine.

Indira Vilolo Dos Santos

Quelle énergie! Si parfois ses choix paraissent un peu suspect et qu'elle confond vitesse et précipitation, on ne pourra jamais lui reproche son engagement et sa volonté. Dominante en NLB, elle fait partie des satisfaction de l'équipe de SBL.

Naomi Takyi

Après un début de saison en NLB, elle a frappé fort d'entrée en SBL avant de douter un peu plus et de se mettre pas mal de pression. Elle a bien fini la saison et on se réjouit de la retrouver la saison prochaine au sein d'une équipe qui pourra l'aider à développer son talent.

Gloria Loosa

Souvent diminuée par des soucis de dos notamment, la capitaine n'a néanmoins pas cessé de se battre et de montrer l'exemple. Limitée en attaque, elle reste tout de même une joueuse qui compte dans la ligue et qui aura l'occasion de le montrer dans un autre contexte la saison prochaine.

Claudia Del Moral

On aura malheureusement pas assez vu la petite meneuse à l'œuvre pour réellement la juger. Victime d'une grave blessure au genou, elle est tout de même restée jusqu'au bout pour encourager et pousser ses coéquipières au maximum. On lui souhaite une bonne suite de rééducation.

Leonie Edringer

On pouvait avoir quelques doutes suite à la grave blessure qu'elle avait subie et ces inquiétudes se sont confirmées avec une joueuse qui n'était pas en confiance et qui n'a pas pu apporter grand chose durant les quelques matchs qu'elle a disputé.

Nikki McDonald

Ce n'est jamais facile d'arriver en cours de saison et on l'a vu avec l'intérieure. Elle n'a jamais vraiment trouvé son rythme malgré quelques bonnes performances au scoring. On ne l'a pas non plus trouvé hyper impliqué dans le collectif genevois. Un passage qui ne restera pas dans les anales.

Laura Chahrour

Elle a joué avec un nez en vrac et des douleurs un peu partout par moment mais l'espagnole aura livré une saison de belle facture. Le contexte difficile ne l'a pas empêché de tout donner sur le terrain et de faire preuve d'une combattivité admirable.

Fran Leon Sedano

On peut clairement parler d'échec. Il était venu pour donner un nouveau souffle à la formation du Sapey et ça n'a absolument pas fonctionné. A voir si on le retrouve sur les bancs suisses prochainement.

Romain Petit

Il n'a pas pu faire grand chose si ce n'est jouer un peu le pompier de service. L'avenir du club lui tient à cœur et on est persuadé qu'il va tout mettre en œuvre pour qu'il y ait une équipe en SBL la saison prochaine. Avec lui à la barre? Rien n'est moins sûr.

340 vues0 commentaire