Review 2: la saison 2021/2022 de l'Espérance Sportive Pully


L'équipe vaudoise aura été la belle surprise de cette saison 2021/2022.


Trois puis deux étrangères

Alors que l'annonce de la participation au championnat de SBL a été très tardive, la formation vaudoise va débuter la saison avec trois joueuses étrangères. En provenance toutes les 3 du Sénégal, Khady Dieng, Sabel Diata et Aminata Faye devaient amener leur expérience à l'équipe coachée à nouveau par Jean Fernandez.


Si Dieng et Diata font plutôt le travail, le début de saison est comme attendu compliquée malgré une assez bonne performance à Nyon et une qualification pour les 1/4 de Patrick Baumann Swiss Cup face à Sion. Ca se passe moins bien par contre avec Faye qui va quitter le club et ne sera finalement jamais remplacée.


Avec plus que deux étrangères à sa disposition "Jeannot" va faire confiance à ses jeunes joueuses que ce soit celles du cadre de la première équipe ou des membres de l'équipe U18 comme Besma El Bekachi ou Camille Fague.

Au bord de l'exploit en coupe

Fin novembre, sur un immense panier au buzzer de Sabel Diata, les pensionnaires de la salle Arnold-Reymond remportent leur première victoire de la saison. Elles enchaîneront même face à Genève avant de ne pas passer loin de surprendre Hélios.


Mais c'est le 16 janvier que la bande à la capitaine Cindy Mouther va réussir son meilleur match lors de cet exercice 2021-2022. Face à Troistorrents, devant son public et en 1/4 de finale de coupe de Suisse, les Vaudoises vont réaliser une toute grande partie.


Certes la victoire ne sera pas là mais elles n'en sont vraiment pas passées loin en jouant avec beaucoup de cœur et de courage à l'image de Justine Thévoz l'une des belles révélations du côté des Pulliéranes. Portées par une Diata littéralement en feu, elles s'inclineront 64-56 en ayant plusieurs possibilités de passer devant dans le dernier quart temps.


Des regrets mais aussi beaucoup de joie dans la défaite car la prestation réalisée était vraiment solide.


Une fin de saison marquée par la fatigue

Avec pas mal d'absentes et l'intégration de toutes jeunes joueuses, il n'a pas été facile pour Jean Fernandez et son assistant Tayyar Güngôr de garder le rythme jusqu'à la fin de la saison. Après avoir battu Aarau sur la plus petite des marges, elles s'inclineront à trois reprises contre la formation de Velko Evgenievski et le tout avec un écart maximal de 4 points.


On peut également noter une défaite frustrante à domicile d'une longueur contre Hélios alors qu'il y avait clairement les moyens de battre une équipe du top 4 pour la seule fois de leur saison.


Fatigué et un peu à bout de souffle, le duo Dieng-Diata forçait un peu trop et le liant collectif que l'on avait pu voir durant une bonne partie de la saison commençait petit à petit à s'effilocher.


Bilan global

On doit bien admettre que l'on ne s'attendait pas à autant de victoires en début de saison. Malgré un effectif que l'on pensait limité pour la SBL, les Vaudoises ont livré un exercice 2021-2022 en dessus des attentes que l'on pouvait avoir.


Jean Fernandez a su créer une belle alchimie au tour des deux étrangères qui étaient les moteurs offensifs. A leurs côtés, les Mouther, Thévoz, Fague ou encore Lukusa ont contribué aux bons résultats de leur équipe mais surtout à ce que le groupe vive bien ensemble et c'est ce que l'on a constaté sur l'ensemble de la saison.


Bien sûr, il y aurait pu avoir du mieux mais on a été surpris en bien par cette équipe qui encore quelques semaines avant le début de la compétition n'était pas sûr de son avenir en SBL.


Note: 6/10


Bilan individuel


Camille Cardis

Très jeune joueuse, elle fait partie du cadre des U18 et a un très bon potentiel, à suivre de près.

Lisa Perrot

Parfois titulaire, parfois elle ne jouait pas du tout, elle n'a pas eu un rôle facile d'autant qu'elle a été blessée à un moment donnée. Plutôt discrète, elle n'en a pas trop fait mais n'a pas été non plus complètement dépassée.

Tiola Ukmata

Elle a des qualités de shoot indéniables mais qui ne se sont que peu vu cette saison, à suivre la saison prochaine.

Kyara Ardister

Là aussi une joueuse U18 qui peut avoir un très bel avenir. A surveiller.

Lucie Jotterand

Sa grande taille devrait lui être bénéfique pour prendre des rebonds et jouer sous les panneaux mais c'est plutôt derrière l'arc qu'elle s'est montrée. Encore un peu trop gentille, il va falloir sortir les muscles pour obtenir plus de temps de jeu.

Clara Attanasio

Encore une U18 qui a découvert la SBL cette saison, poste 2-3, elle va continuer à progresser et pourquoi pas faire de plus en plus d'apparitions en première équipe.

Alphie Bongongo

MVP du final four de 1ère ligue, one l'a malheureusement pas beaucoup vu à l'œuvre cette saison suite à une commotion. Là aussi il y a du basket dans les mains mais il va falloir éviter les absences et les blessures pour qu'on puisse réellement la juger.

Besma El Bekachi

Arrivée en cours de saison du mouvement jeunesse, elle a comme toutes les jeunes joueuses encore beaucoup d'irrégularités. Néanmoins ça reste un potentiel intéressant à développer pour le futur.

Océane Lukusa

Il faut toujours une voir deux travailleuses de l'ombre dans l'équipe et elle fait clairement partie de cette caste. Ca ne se soit pas dans les statistiques mais elle a un très bel impact défensif quand elle est sur le terrain et a beaucoup apporté à son équipe de ce côté-là du terrain.

Tiffany Chavin

Une grosse blessure à la cheville l'a privée d'une bonne partie de la saison. Dommage car on aimait bien son évolution en début de saison. On la retrouvera la saison prochaine.

Camille Fague

L'été qu'elle a passée avec l'équipe nationale U16 lui a fait beaucoup de bien! Auteure de plusieurs bonnes performances avec l'équipe A, elle s'est malheureusement gravement blessée au genou et sa saison 2022/2023 pourrait bien être blanche... on lui souhaite un prompt rétablissement!

Cindy Mouther

La capitaine a eu quelques coups de chauds à trois points mais a aussi servie de relais à son coach sur le terrain. Le rôle de meneuse de jeu est primordial dans le basket et si elle n'as pas réalisée une saison extraordinaire, elle s'est montrée solide et à fait étalage d'un bon leadership.

Justine Thévoz

La révélation de la saison! Arrivée tout droit de 1ère ligue, la numéro 11 de Pully n'a peut-être pas le jeu ou le shoot le plus esthétique du monde mais au niveau de l'abattage et de la volonté sur le terrain, elle a juste été fantastique! La meilleure suissesse de Pully cette saison.

Aminata Faye

Quelques match et puis s'en est allée. L'intérieure sénégalaise n'était pas à son aise dans le canton de Vaud mais a vite retrouvée de l'embauche en jouant un très gros rôle dans la deuxième place finale de Sion en NLB.

Sabel Diata

36 ans mais encore toutes ses dents! En vétérane du groupe, la poste 3-4 a livré une saison solide avec un apport des deux côtés du terrain. Si elle tirait un peu la langue sur la fin, elle a beaucoup apporté à cette jeune équipe et peut encore rendre de très fiers services malgré les années qui passent.

Khady Dieng

Elle a parfois beaucoup forcé mais elle a pleinement réussi sa saison. La future joueuse d'Hélios était agressive offensivement mais a aussi fait preuve d'une grande présence défensive avec plus de 4 interceptions par rencontre! Une joueuse attachante que l'on réjouit de retrouver la saison prochaine à la salle de Bresse.

Jean Fernandez

Il a remis le costume de magicien. Alors qu'on prédisait une année sans victoire ou presque à sa formation, Jeannot a encore une fois réussi à faire jouer son équipe en passant à plusieurs reprise proche de battre des équipes du Top 4. Quelques choix tactiques sur des fins de matchs nous ont un peu déçu mais globalement il en aura fait plus qu'espérer.

331 vues0 commentaire