Review 3: la saison 2020/2021 de Nyon Basket Féminin


De'Jionae Calloway et son équipe ont globalement réussi leur saison (© SwissBasket)


Deux gros morceaux et une arrivée pour commencer

Affronter Elfic Fribourg et Winterthur pour débuter la saison n'est pas chose aisée et les Nyonnaises vont en faire l'expérience avec deux larges défaites de 34 et 19 points. La victoire contre Aarau remet du baume au cœur au groupe mais le comité sent qu'il manque quelque chose pour rivaliser avec les formations les mieux classées.


Alors qu'on s'attendait plus à une joueuse sur les postes extérieurs ou à la mène, c'est De'Jionae Calloway, poste 4 américaine qui débarque au Rocher. Son duo intérieur avec Shannon Coffee se montre impressionnant et dominant et voilà que les Vaudoises jouent mieux et remportent quelques rencontres.


La blessure de Coffee

Malgré quelques grosses claques, le jeu proposé et notamment la défense que le technicien espagnol Fran Leon Sedano met en place donne lieu à de très belles prestations dans les rangs nyonnais. Avec 10 rotations, le coach peut compter sur tous le monde et notamment la capitaine Samira Al Barqua qui joue à la perfection son rôle de leader sur et en dehors du terrain.


Alors que la dynamique est bonne, un coup de froid s'abat sur le Rocher avec la blessure de Shannon Coffee touchée à l'épaule lors du match contre Winterthur fin janvier. Une absence qui pourrait faire mal sur le terrain mais aussi dans les têtes.


Angela Rodriguez, le chaînon manquant

Pour pallier à l'absence de la pivot, les dirigeants recrutent Angela Rodriguez, une meneuse américano-mexicaine d'expérience qui devrait leur apporter calme, vista et des points.


Dès son premier match contre Pully, on voit tout son talent offensif notamment au shoot extérieur. Avec 6 paniers à trois points pour un total de 22 points, elle rayonne et apporte une première vraie indication sur ce qu'elle pourra apporter aux troupes du technicien espagnol.


Deux beaux matchs de play off pour la der de Fran

La fin de saison régulière touche à son terme alors que les Nyonnaises sont vite fixées sur leur place, ce sera la 6ème et un 1/4 de play off face à une équipe ne leur convenant pas forcément, les Valaisannes d'Hélios.


Le premier match à Vétroz est difficile mais les vaudoises s'accrochent et s'inclineront finalement de 13 unités non sans avoir luttées jusqu'au bout. Pour le match 2, les filles sont gonflées à bloc! Sachant que ça pourrait être le dernier match de Leon Sedano et que c'est en plus son anniversaire ce jour-là, Laure Margot et ses coéquipières vont livrées une performance de choix en mettant dans leurs petits souliers des Valaisannes pourtant en total maîtrise lors de leurs précédents affrontements.


Après avoir mené une bonne partie du match, elles craqueront finalement sous les coups de butoir d'une Brittany Dinkins en ébullition ce soir la et devront s'avouer vaincue 77-74.


Bilan global


Un exercice 2020-2021 globalement réussi. Ayant dû faire à quelques absences (comme la majorité des équipes d'ailleurs), les Vaudoises ont montré des choses très intéressantes défensivement surtout avec une zone très bien organisée et qui a fonctionné à plusieurs reprises. L'arrivée de Rodriguez a bonifié l'attaque même si elle prenait beaucoup de ticket shoot, elle a apporté calme, sérénité et a distribué quelques caviars à ses coéquipières pour les mettre en valeur.


Note: 6/10


Bilan individuel


Soraya Vine

Encore très jeune, elle a de vraies qualités qui ont été vues avec les équipes jeunes suisses. A suivre la saison prochaine.

Victoria Lindt

Elle n'a pas eu beaucoup de temps jeu et s'est blessé à un doigt en cours de route. Quel sera son rôle l'an prochain? A suivre.

Angélica Haas

Capable de scorer à distance avec aisance, elle nous a montré de très belles choses en un temps de jeu limité sur les postes 1-2.

Caroline Sinner

Elle fait partie des cadres de cette équipe. Les stats ne le montre peut-être pas mais son apport est essentiel au sein du groupe. Se donnant toujours à fond, elle est un vrai exemple pour ses coéquipières.

Agnès Blanchard

Une blessure l'a empêchée der terminer la saison. Dommage car offensivement elle apportait une vraie garantie en sortie de banc. Sa défense n'est pas mauvaise mais laisse un peu plus songeur. Comme pour Caro Sinner, elle commence gentiment à faire partie des meubles de la formation vaudoise.

Pauline Bonarcorsi

Après une grave blessure, elle est revenue à un très bon niveau alors qu'elle disputait sa première vraie saison en LNA. Prendre des catchs and shoot à distance ne lui fait pas peur et elle se bat sur tous les ballons. Attitude de guerrière comme on aime.

Samira Al Barqua

La capitaine du navire a tenu la barre sur le terrain mais aussi dans le vestiaire. Toujours présente pour mobiliser les troupes, elle est également au bénéfice d'un très bon sens du jeu que ce soit offensivement ou défensivement qui en font de lui une meneuse référencée de SBL Women.

Eva Ruga

L'internationale suisse n'a pas peur d'aller au contact et nous la montrer à maintes reprises. Travailleuse acharnée, son impact des deux côtés du terrain fait d'elle une joueuse sur laquelle notre équipe nationale devra s'appuyer pour le futur.

Meline Franchina

Elle manque encore un peu de confiance en attaque mais que de potentiel défensif! Elle peut défendre sur plusieurs postes, voler des ballons et sait très bien organiser sa défense en étant souvent en tête de la zone que proposait Leon Sedano. Une saison bien accomplie pour l'ex joueuse d'Elfic et de Pully.

Laure Margot

La aussi une internationale qui devrait avoir un peu plus sa chance dans le futur. Avant tout une scoreuse, elle peut aussi servir ses partenaires dans de bonnes conditions et avoir une grosse présence défensive. Elle reste une joueuse qui compte grandement dans notre championnat.

De'Jionae Calloway

Son sens du rebond et ses bonnes mains sont des atouts qu'elle a su mettre à disposition du collectif. Son duo avec Coffee était redoutable et son arrivée a grandement contribué à la montée en puissance de la formation du Rocher.

Shannon Coffee

En double double de moyenne, elle a laissé un vide pendant son absence sur blessure. Elle aurait clairement pu prétendre à une place dans le meilleur cinq de la saison si elle n'avait pas eu ce pépin physique. Avec son attitude irréprochable, elle laissera un souvenir impérissable au sein du club.

Angela Rodriguez

9 matchs au compteur pour elle. Dans ce cours laps de temps, on a pu voir un talent offensif indéniable et une envie d'aider ses coéquipières à progresser. Dès son arrivée, elle a pris ses responsabilités sur le terrain et c'est ce qui était attendu d'une joueuse avec autant d'expérience. Grande Dame!

Fran Leon Sedano

Pour sa dernière saison sur le banc nyonnais, il a trouvé après quelques temps une défense vraiment solide. Son travail durant toutes ces années avec notamment la montée en LNA comme apogée est remarquable et nous pouvons que lui tirer notre chapeau pour tout ce qu'il a accompli du côté de la Côte.


198 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout