Review 6: la saison 2020/2021 de Hélios Valais Basket

Dernière mise à jour : juil. 28

Avec une finale de SBL Cup et deux demi finales dans les autres compétitions, la saison valaisanne est réussie.

Brittany Dinkins a montré tout son talent durant cette saison 2020-2021. (©Swiss Basket)


Du mouvement en début de saison

L'entame de saison régulière est plutôt réussie avec plusieurs victoires à la clé et des défaites honorables contre les très bonnes équipes du championnat. L'arrière américaine Brittany Dinkins ainsi que l'intérieure croate Ana Vojtulek s'intègrent bien et voici les Valaisannes bien lancées en ce début de saison.


Néanmoins après quelques matchs, deux départs et une arrivée sont à signaler. Ainhoa Holzer s'en va du côté de Troistorrents et Anisha George quitte également le navire en cours de route. Pour remplacer la dernière nommée, les dirigeants jettent leur dévolu sur Jacqueline Blake qui devra leur apporter de la présence dans la raquette mais également un peu de shoot extérieur.


Pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, Blake sera tout de suite mise au parfum avec la demi finale de SBL Cup du côté de Neuhegi contre Winterthur. Avec 9 minutes de temps de jeu, elle n'aura pas vraiment d'impact sur ce match mais ses coéquipières vont réaliser une superbe première mi-temps et tenir en deuxième pour se qualifier pour la dernière marche du premier trophée de la saison!


La finale de SBL Cup

Face à Elfic Fribourg, les chances des protégées de Simona Soda sont minces. Il faudra rentrer dans le match de manière idéale. Malheureusement le premier quart temps perdu 27-13 rend les choses compliquées pour des joueuses en manque de repères à ce niveau là.


Au final une défaite assez lourde (80-57) mais qui servira de très bonne expérience pour la suite de la saison et les saisons futures.


Le parcours en Patrick Baumann Swiss Cup

Après cette finale disputée, on en attend d'autres et pourquoi pas celle de la Patrick Baumann Swiss Cup? Pour se faire, il faut s'imposer au Rocher de Nyon en 1/4 de finale. Et le moins que l'on puisse dire c'est que tu t'en es sorti par les poils, le score ne reflétant pas la physionomie de la rencontre (62-75). Avec 35 points et un extraordinaire 7/12 à distance Brittany Dinkins a porté son équipe sur ses épaules et l'envoie en demi-finale contre Genève.


Menées à la pause contre Nyon, Virginie Bruchez et ses coéquipières vont nettement mieux entamer la partie et prendre dix longueurs d'avance à la pause face aux Genevoises. Alors qu'elles nous avaient impressionnés physiquement et mentalement durant toute la saison jusqu'ici, les Vétrozaines vont s'effondrer collectivement et s'incliner finalement en perdant la seconde période 46-24. Une petite déception tant les 20 premières minutes avaient été maîtrisées.


Des play off en demi-teinte

La fin de saison arrive à son terme et Hélios termine à la 3ème place et sera opposé aux Vaudoises de Nyon qu'elles ont toujours dominées jusqu'ici. Méfiance néanmoins car les Nyonnaises sont sur la pente ascendante.


Rien ne sera facile mais les deux matchs qu'il fallait gagner pour passer au tour suivant seront remportés avec des étrangères au rendez-vous tout comme les jeunes suissesses, Virginie Bruchez et Alexia Dizeko en tête qui vont livrer des superbes performances. Place maintenant aux demi-finales!


Face à Winterthur qui n'a pas eu d'opposition contre Pully, les Valaisannes font le job lors de l'acte 1 et ne sont plus qu'à une victoire de retrouver les joies d'une finale de play off, chose qui n'est plus arrivée depuis quelques années maintenant. Las pour elles, 7 des 8 derniers quart temps de leur exercice 2020-2021 vont être extrêmement difficiles. Au bout du rouleau physiquement, elles vont exploser et s'incliner de 80 points sur les deux dernières rencontres et terminer la saison sur une note un peu tristounette...


Bilan global

La saison est réussie car on ne s'attendait pas à aussi bien au moment de l'ouverture du championnat. Avec une préparation physique parfaite et un coaching staff qui a mis en place de très belles choses, le groupe a bien vécu et la qualification pour la finale de SBL Cup était l'apogée de cet opus.


Avec une première finale, on devient gourmand et nous en demandons plus mais on peut se dire que tu n'étais qu'à une mi-temps en Swiss Cup et à un match en play off de disputer les 3 finales donc tout proche. Un exercice réussi pour un club à la recherche de ses grandes années pas si lointaines que cela.


Note: 7/10


Bilan individuel

Amélie De Preux

On l'a surtout vu à son aise avec l'équipe espoirs championne de LNB. Agressive dans ses drives, elle a beaucoup de potentiel et on a hâte de voir si elle obtiendra plus de responsabilités la saison prochaine.

Enza Germanier

Comme De Preux, elle a du talent et n'a elle aussi pas peur du contact. En verve en LNB également, elle essaiera de grapiller des minutes à l'échelon supérieur.

Leila Gasser

MVP de LNB, elle est également la co-capitaine de l'équipe. On peut parler de son apport sur le terrain qui est toujours important car elle est dotée d'une grande intelligence de jeu, d'un bon sens du rebond et elle peut mettre des shoots de partout. Néanmoins, c'est surtout par son leadership vocal et sa volonté de tous les instants qu'elle est très précieuse pour sa formation.

Kathy Constantin

A l'image de sa grande sœur Nadia, elle a une combattivité exceptionnelle malgré sa petite taille. Pas maladroite à distance, elle a prouvé qu'elle avait le niveau pour avoir un rôle en LNA. Toujours avec Hélios la saison prochaine? Pas certain...

Cloé Marie

Là aussi une fille qui a joué un grand rôle dans le titre de LNB. Hargneuse, combattive et talentueuse, elle a livré de très belles performances au plus haut niveau. Elle aura à coup sûr sa chance du côté de Troistorrents la saison prochaine.

Ainhoa Holzer

Les 5 matchs qu'on a vu d'elle sur le maillot vétrozain étaient très positifs avec notamment beaucoup d'adresse extérieure. La suite de sa saison à Troistorrents où elle a eu plus de responsabilités et de temps de jeu a démontré tout son potentiel.

Virginie Bruchez

Il y a eu de la maladresse au shoot extérieur mais beaucoup de progrès pour l'arrière de 20 ans. Solide en défense et malgré tout capable de gros carton en attaque, elle doit encore soigner sa gestion du ballon et son approche du cercle mais elle est sur le bon, voire très bon chemin.

Jacqueline Blake

Arrivée en cours de saison, elle a surtout amené de la présence intérieure. On l'a vu très inspirée sur quelques matchs, moins sur d'autres. Ce n'est pas un passage qui restera dans les mémoires mais elle a fait le boulot tout en sachant qu'il n'est jamais simple de rejoindre un groupe au milieu de parcours.

Anisha George

On a vu beaucoup d'impact physique de sa part avant son départ. Dans un autre registre que Blake, elle apportait ses qualités de combat et d'envie. En fin de saison, dans les matchs couperets ou la dureté et l'intensité sont toujours au rendez-vous elle aurait pu être très utile.

Alexia Dizeko

Une très belle saison de tous les points de vue pour l'Angolaise. En attaque comme en défense elle a livré la marchandise et s'est montrée à son affaire à maintes reprises notamment dans quelques matchs clés. Capable de défendre sur plusieurs postes et de mettre des points dans tous les aspects du jeu, elle a à coup sur confirmé sur cette saison que son talent est indéniable.

Césaria Ambrosio

La capitaine avec Leila Gasser a certes perdu beaucoup de ballons mais quand on gère autant l'attaque qu'elle le faisait c'est bien normal. Irréprochable en défense, elle sait tout faire sur un terrain et est bien la pièce maîtresse du collectif de Simona Soda. Patronne de A à Z, elle a réussi une grande saison.

Ana Vojtulek

Son hic? Les fautes sans doute... Avec cette problématique, elle n'a tourné qu'à "27 minutes" de temps de jeu cette saison. Très difficile à stopper quand elle recevait la balle poste bas, elle a eu un impact à chaque fois qu'elle était sur le terrain. En défense, elle était souvent bien placée et savait se faire sa place aux rebonds malgré son côté un peu frêle.

Brittany Dinkins

Quelle saison elle nous a claqué! Impressionnante de facilité dans ses dribbles et au scoring, l'Américaine a livré plusieurs récitals. Des pourcentages monumentaux avec en plus un sens du partage, de la présence au rebond et des interceptions. Ce n'était que pour une saison mais on a eu le droit à un passage de très haute volée de sa part.

Simona Soda

Son énergie se ressent chez ses joueuses, elle n'a pas hésité à faire confiance aux jeunes sur des moments chauds et c'est toujours positif et encourageant. On est au début du projet et il y a de quoi être plutôt optimiste quand on voit la saison réalisée.


136 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout