Review 7: la saison 2021/2022 d'Elfic Fribourg


Une nouvelle saison brillante pour la formation fribourgeoise.


Le parcours en Coupe d'Europe

Alors qu'on les attendait à nouveau dominantes au niveau national, c'est également en EuroCup que l'équipe de Romain Gaspoz a réalisé de très belles performances. Après une première victoire contre Sassari à la maison grâce à une Marielle Giroud au sommet de son art et une adresse folle aux shoots, les Fribourgeoises démarraient très bien leur campagne européenne.


S'il était impossible de rivaliser avec les Françaises de Bourges, Elfic va réussir un superbe match du côté de Tenerife pour prendre la 2ème place provisoire de leur groupe. En s'inclinant à Sassari et à domicile contre Bourges, le club de St-Léonard allait au delà d'un immense défi en accueillant les Espagnoles dans un match à la vie à la mort.


Après une première mi-temps et notamment un deuxième quart temps magnifique (remporté 21-6), les Elfes mènent de 15 longueurs après 30 minutes et semblent proches d'un véritable exploit. Les ibériques ne l'entendent pas de cette oreille et reviennent à égalité à la fin du temps règlementaire! Prolongation et au mental et au courage les Elfes s'imposent 82-78 et se retrouvent en 1/16 d'Eurocup! Magique!


Juste avant cette performance fantastique, elles avaient connu la défaite au niveau suisse pour la première fois depuis près de 2 ans en s'inclinant du côté du Rocher. Une deuxième défaite en championnat surviendra à domicile contre Troistorrents entre les deux 1/16 qui seront perdus contre les Ukrainiennes de Prometey.


Lors du match aller, elles vont très bien résister avant de subir la foudre d'Ariel Atkins (championne olympique) et ses coéquipières qui vont prendre feu à distance avec 5 paniers à trois points consécutifs.


Le match retour sera sans réel intérêt avec une lourde défaite au compteur malgré beaucoup de bravoure. Ce dernier match ne doit rien enlever à la formation fribourgeoise qui aura réussi son aventure européenne 2021-2022.


L'arrivée de Selena Lott

Après l'Eurocup, retour aux vérités des compétitions nationales. Avec la grave blessure de l'ailière belge Lore Devos en fin d'année, les dirigeants fribourgeois ont décidé de mettre la main sur l'américaine Selena Lott. Et quel bon choix!


En provenance de Marquette, elle va apporter un QI basket largement au dessus de la moyenne que ce soit en défense comme en attaque. Avec elle dans leurs rangs, elles vont remporter 17 victoires d'affilées dont les finales de SBL Cup et de Patrick Baumann Swiss Cup où elle jouera des rôles décisifs.


Les play off

Malgré l'absence d'Aleksandra Kroselj suite à une blessure au pied, Elfic ne va pas éprouver trop de difficultés à gagner ses deux rencontres contre Hélios, synonymes de qualification pour la finale du championnat.


Opposées à Nyon, son dauphin au classement et la formation qui lui a posé le plus de problème jusqu'ici, elles vont se faire surprendre dès l'acte I avec une défaite 83-71. Pire que ça, Selena Lott se blesse et sa saison est terminée! Dans l'urgence, les dirigeants font appel à l'internationale belge Maxuella Lisowa-Mbaka qui débarque et se trouve déjà sur le terrain quelques heures à peine après son arrivée sur les bords de la Sarine.


Après un match 2 remporté avec la manière, Abigail Fogg et compagnie vont enchaîner une seconde victoire en s'imposant au Rocher 63-55. Avec l'obligation de l'emporter lors de l'acte IV, les Vaudoises vont tout donner et s'imposer sur le fil dans une des plus belle partie de cet exercice 2021-2022 en terme d'intensité et de suspens.


A l'expérience, Elfic parachèvera tout de même sa saison avec un second quadruplé de rang en s'imposant devant son public 68-50 lors du game 5 décisif!


Bilan global

Un parcours solide en EuroCup et à nouveau tous les trophées remportés sur le plan national, que demander de plus? Si la domination aura été moins nette que par le passé, les Elfes ont encore une fois montrée qu'elles restaient les patronnes sur le sol helvétique.


Après une première partie de saison éprouvante due à l'enchainement des rencontres, elles ont appuyé sur le champignon en 2022 avec l'arrivée de Selena Lott. Au final, une nouvelle saison qui restera dans l'histoire du club avec 4 coupes supplémentaires à déposer dans l'armoire à trophée déjà bien remplie.


Note: 10/10


Bilan individuel


Morgane Gull

Elle n'a pas eu l'occasion de beaucoup s'exprimer avec l'équipe première car elle s'est blessée gravement au genou en NLB. Ce n'est pas sa première blessure... espérons qu'elle revienne en forme à la reprise.

Justine Sollberger

Capitaine de la formation de NLB, elle a réalisé une saison solide à l'échelon inférieur. En SBL, elle n'a eu le droit qu'a des miettes mais s'est plutôt montrée à son avantage notamment sur son tir extérieur. A suivre son temps de jeu l'an prochain.

Flora Stoianov

Elle a tout ce qu'il faut pour devenir une joueuse qui compte dans notre championnat. Si elle travaille encore plus ses moves et son shoot en attaque, elle peut devenir assez vite une joueuse majeure dans le groupe fribourgeois.

Tiffanie Zali

Typiquement une joueuse qui fait tout le travail qui ne se voit pas dans les stats. Dans le club depuis des années, la co-capitaine a parfaitement joué son rôle tout au long de la saison. On l'a également vu prendre plus de responsabilités en attaque et c'était intéressant. On a sans doute vu sa dernière saison du côté de St-Léonard mais en tout cas c'était réussi!

Elea Jacquot

En progrès constants, elle a été le véritable facteur X de la finale de play off. Avec des paniers décisifs dans les matchs 2 et 5, l'internationale suisse a montré une vraie évolution sur le plan mental avec une grande confiance au moment de prendre des shoots capitaux. Meilleure défensivement, elle a un énorme potentiel qui ne cesse d'augmenter saison après saison.

Yeinny Dihigo Bravo

Une saison plus que correcte en sortie de banc. Avec son jeu dos au panier et ses bonnes mains, elle est devenue au fil des années une vraie menace offensive. Plus à la peine défensivement, elle a tout de même énormément progresser et a elle aussi réussi sa saison.

Lore Devos

Avant sa blessure, l'ancienne joueuse de l'université de Colorado avait impressionné par sa défense. Capable de défendre sur plusieurs positions, elle avait été très efficace de ce côté-là du terrain. Plus timide offensivement, on sentait qu'elle manque encore d'expérience. Un nouveau défi l'attend du côté des Castors de Braine avec plusieurs de ses anciennes coéquipières!

Nancy Fora

La DPOY 2021-2022 a encore une fois montré toute sa polyvalence. Si elle a parfois manqué d'adresse, elle a très bien fait jouer les autres et s'est surtout montré extrêmement active en défense. Auteure de gros match sur la scène européenne, elle a à nouveau prouvé qu'elle était un élément clé du collectif de Romain Gaspoz.

Maxuella Lisowa-Mbaka

En 4 rencontres, elle a plutôt bien relevé le défi. Malgré un shoot qui demande encore du travail, son activité et son énergie ont beaucoup apporté à sa formation. Avec un dernier match quasi parfait, elle est allée chercher le titre qu'elle avait perdu quelques semaines plutôt dans son pays.

Abigail Fogg

Sans doute l'une des joueuses les plus sous estimée de cette ligue. Son impact sur le jeu est impressionnant. Dès qu'elle reçoit le ballon poste bas c'est soit panier (elle même ou assist) soit faute. Cruciale dans le jeu de son équipe, la Canadienne (MVP de la finale de SBL Cup) aurait mérité d'être MVP des finals grâce à sa régularité. Capable de s'écarter également, elle est un danger permanent pour tout adversaire. Comme Devos et Kroselj, elle va tenter sa chance en Belgique désormais.

Selena Lott

Quel impact! Dès son arrivée, on a senti un vent nouveau soufflé sur la halle St-Léonard. Engagée pour l'équipe, son passage aura marqué les fans du basket féminin helvétique tant son QI basket est impressionnant. Une fin de saison gâchée par une terrible blessure mais on retiendra que les Fribourgeoises n'ont jamais perdu avec Selena Lott sur le terrain jusqu'au bout d'une rencontre.

Marielle Giroud

Une saison un tout petit peu moins dingue que les précédentes mais des matchs de folie en EuroCup et notamment une désignation dans le 5 de la compétition. The SwissGoat a parfois eu plus de mal notamment aux shoots mais a encore une fois montré qu'elle restait une légende vivante du basket helvétique!

Aleksandra Kroselj

La Slovène est une snipeuse comme on en a rarement vue. Compétitrice, elle a aussi parfaitement joué son rôle de deuxième play maker derrière Fora. Hallucinante d'aisance sur les shoots notamment ceux à longue voire très longue distance, elle s'est montré à la hauteur des attentes placées en elle en début de saison.

Romain Gaspoz

Une saison à nouveau réussie pour le technicien Valaisan avec un second quadruplé. Etudiant et anticipant les systèmes offensifs et défensifs de ses adversaires à la perfection, il a montré qu'il était un coach qui continuait à progresser et à apprendre année après année.

222 vues0 commentaire