SB League Day 17: Les Lions de Genève remportent aisément le choc face au Fribourg Olympic (71-89)

Le Fribourg Olympic reçoit les Lions de Genève pour ce qui représente le choc au sommet de cette 17ème journée de SB League masculine. Les pensionnaires de St-Léonard retrouvent le championnat suisse après leur voyage en Pologne pour jouer la FIBA Europe Cup et avaient à cœur de poursuivre sur leurs bonnes prestations. Quant aux Lions de Genève, ils arrivent confiants à Fribourg, forts de leur première place au championnat et du dernier derby remporté contre les hommes de Petar Aleksic. Un match engagé et serré est attendu.

Timothy Derksen a été remuant face à son ancienne équipe en provocant pas moins de huit fautes adverses.


Au coude à coude...


Les deux formations débutent la rencontre en cherchant à scorer de manière efficace; Sean Barnette se retourne, s'élève pour un jumpshot et ouvre le score de la partie. Boris Mbala est agressif en défense et gêne ses adversaires directs.


Thomas Jurkovitz a la lourde tâche de limiter le rayon offensif de Barnette est se montre en difficultés dans les premières minutes. C'est d'ailleurs Barnette qui score à nouveau pour Fribourg!


Genevois et Fribourgeois cherchent à marquer leur territoire respectif et investissent la raquette adverse par Michel-Ofik Nzege, Ive Ivanov et Sean Barnette (6-8). Les acteurs se rendent coups pour coups et le score restera serré durant ce premier acte.

Sean Barnette a tenté en vain de porter son équipe face aux redoutables Lions de Genève.


Fribourg Olympic est adroit derrière l'arc (4 tirs réussis sur 5 tentatives) avec des shoots de Boris Mbala, Robert Zinn, Paul Gravet et Malcolm Armstead. On se dit alors que la réussite se trouve du côté fribourgeois ce soir.


D'ailleurs, Fribourg termine bien ce premier QT avec un tir à longue distance d'Armstead. Mais c'est sans compter sur la vista de Donatas Sabeckis qui du milieu du terrain inscrit 3pts au buzzer du premier QT. Ce missile est à voir ou revoir dans les highlights de la rencontre ci-dessous.


Le score après le premier QT est de 21 à 18.


Genève prend l'avantage...


Dominic Morris, renfort américain en provenance d'Union Neuchâtel, est toujours à la recherche de son match de référence. Ce soir, il peine à entrer dans le match et à assumer son rôle de renfort étranger; il est maladroit et peu incisif des deux côtés du terrain.


En ce début de QT, Fribourg jouera quelques instants avec cinq joueurs à passeport helvétique sur le terrain, ce qui démontre la qualité de l'effectif et la profondeur de banc de Petar Aleksic.


Fribourg joue de manière agressive en attaque et pousse rapidement Genève dans la pénalité, avec trois fautes déjà commises après 137 secondes, puis cinq après environ 180 secondes. Gravet se retrouve sur la ligne des lancers-francs et convertit ses deux essais pour donner 4pts d'avance à son équipe (24-20). On se dit alors que tout va bien pour Fribourg.


Les Lions de Genève ne vont pas se laisser faire et Ivanov montre les muscles avec un block appuyé en attaque, sanctionné d'une faute offensive par les arbitres.


Morris est ouvert derrière la ligne des 3pts et sanctionne pour stabiliser l'écart à +5pts. Mais Genève peut compter sur son couteau suisse, son homme à tout faire, Timothy Derksen, qui score pour les siens.


Arnaud Cotture se bat bien aux rebonds offensifs comme à son habitude et capitalise sur un rebond pris. Mbala pousse la contre-attaque mais échoue au lay-up et le remuant Ivanov permet aux joueurs du bout du lac de recoller à -2pts.


Derksen provoque habilement la faute de Morris et inscrit tout de même le panier. Il se retrouve sur la ligne pour un lancer bonus et pour redonner l'avantage à son équipe (29-30).


Petar Aleksic sent son équipe tergiverser et se prend la tête à trouver des solutions. Il demande un temps-mort à 4' du terme de ce deuxième QT. Il exige de ses joueurs de la dureté et un meilleur engagement physique, ce qui a clairement manqué aux fribourgeois, comme le partage avec sang froid après la rencontre Arnaud Cotture:

"On doit montrer qu'on doit être plus agressifs que ça {...}. La réalité, c'est qu'on n'a pas été assez durs et qu'on n'a pas été au niveau ce soir." Arnaud Cotture

Petar Aleksic a manqué de solutions face à son homologue et ex-coach assistant Andrej Stimac.


Fribourg est à ce moment-là toujours bien dans le match et Barnette inscrit malicieusement 2pts dans la raquette après une feinte, mais Genève va creuser un petit écart en fin de période grâce à Roberto Kovac et Ive Ivanov. Mécontent de ses joueurs, Aleksic "doit" prendre un second temps-mort. Fribourg met de l'énergie aux rebonds offensifs en la personne de Mbala qui obtient une faute, mais qui ne convertit pas ses lancers-francs.


Ivanov est en réussite côté genevois et score d'un tir du parking (14pts inscrits à la mi-temps).


Un shoot miraculeux de Robert Zinn en toute fin de possession permet à Fribourg de réduire l'écart avant la mi-temps, mais Eric Adams (discret jusqu'à présent) inscrit ses deux lancers-francs pour clore cet acte sur le score de 34 à 40.


Fribourg Olympic s'est montré sur plusieurs phases hésitant, ne semblant pas trouver de solutions face au jeu présenté par les Lions de Genève. Il faut dire que le mérite en revient aux visiteurs qui sont concentrés et très impliqués en défense. D'ailleurs le pourcentage aux tirs est descendu côté fribourgeois.


Les deux meilleurs marqueurs à ce stade de la rencontre sont Arnaud Cotture avec 6pts et Ive Ivanov avec 14pts.


Et puis Fribourg s'éteignit...


Morris se rate complètement derrière l'arc et envoie un gros "airball", lui qui avait pourtant retrouvé un petit peu d'adresse. Cotture mène son équipe avec énergie et monte au dunk suite à un pick'n'roll bien exécuté avec Barnette. Sabeckis quant à lui utilise bien son avantage de taille pour se jouer facilement d'Armstead dans la peinture. Derksen et Nzege ne se laissent pas faire non plus et inscrivent chacun 2pts (+8pts pour Genève).

Donatas Sabeckis a provoqué beaucoup de fautes adverses et distillé de bonnes passes à ses coéquipiers.


Sabeckis a joué dur en attaque mais en a trop fait aux yeux des arbitres et se voit siffler une faute offensive. Derksen, toujours lui, est libéré à 3pts et sanctionne cette largesse défensive d'un tir très propre (36-47). Petar Aleksic attendra le prochain panier genevois pour arrêter l'hémorragie, mais n'était-ce pas déjà trop tard? Il a finalement pris le temps-mort avec un déficit de 13pts (7'13 à jouer dans ce troisième QT).


Morris capte un rebond offensif et score 2pts. Genève augmente encore l'intensité défensive et double voire triple leur présence défensive sur l'homme, ce qui a passablement gêné les fribourgeois, incapables de se passer la balle ni de jouer collectivement. D'ailleurs, Fribourg tirera à plusieurs reprises depuis l'arc, sans réussite notoire.


Genève de son côté poursuit son match plein et creuse encore l'écart en contre-attaque par l'intermédiaire de Derksen (38-55). Fribourg subit et ne semble pas avoir de réponses. Très intelligemment, les visiteurs poursuivent sur leur lancée et proposent une défense de zone, pêché mignon des fribourgeois. Tout était du côté genevois ce soir, qui semblait mieux préparé et plus déterminé à gagner cette rencontre.


Garrett, transparent et dont le niveau et l'engagement questionnent beaucoup, peut dunker dans la peinture genevoise et ramener Fribourg à -15pts. Rapidement gêné par les fautes, ce dernier passe du temps sur le banc, ce qui permet à Vigdon Memishi de grapiller quelques minutes de jeu (4).


Genève augmente encore l'écart et pousse le coach fribourgeois a prendre un deuxième temps-mort dans ce QT. Aleksic ne semble pas trouver de solutions et mais tente le duo Memishi/Hart pour stopper Ivanov et son expérience. Ce qui n'a pas fonctionné, tant Ivanov a été bon ce soir.


Sur un exploit personnel (c'est ce qui a fonctionné ce soir côté fribourgeois), Barnette scorait l'un des rares paniers fribourgeois dans ce QT.


Alors que le score était déjà sévère, Roberto Kovac décidait de bombarder la défense aux abois des fribourgeois de deux gros missiles dont il a la secret et l'écart augmentait encore (44-69!!!). Zinn concluait cet affreux QT par deux lancers-francs.


Les Lions de Genève ont remporté ce QT 30 à 12 et le score est de 46 à 70!!!


Fribourg n'aura en somme joué et résisté le temps d'un seul QT face à Genève.


Pas (ou trop peu) de réactions fribourgeoises...


A quoi allait bien pouvoir ressembler cette ultime période avec un déficit de 24pts pour Fribourg? Et bien disons-le de suite, à pas grand chose de positif pour les hommes en blancs. Genève quant à lui ne baissera pas d'intensité. Voilà le décor planté.


Mbala, en bon capitaine, tente bien de booster son équipe et son jeu en durcissant sa défense sur Derksen, mais il s'est rapidement vu sanctionné par des fautes (pas toujours évidentes il faut l'avouer !!!). Il a montré l'exemple par son comportement et ce malgré le score déficitaire.

Fribourg veut réagir et bien faire mais commet trop de fautes et les protégés d'Andrej Stimac se retrouvent très vite aux lancers-francs bonus (après 2'08). Derksen est rusé et fait jouer son expérience en provoquant les fautes de ses adversaires. C'en est trop pour Aleksic qui pour s'être plaint trop fortement prend une faute technique. Garrett tente tant bien que mal d'aider son équipe offensivement mais galvaude à lui seul trois attaques successives.


Zinn, qui a visiblement entraîné un nouveau "step-back three" s'essaie et fait mouche (50-77).


Ivanov, élu MVP de la rencontre, a dominé toute la soirée Arnaud Cotture et les "grands adverses". Il score le panier et obtient la faute.


Fribourg montre un semblant de réaction et créé une petite série, immédiatement stoppée par Stimac (2'49 à jouer). Fribourg réduira l'écart en dessous des 20pts. Adams se fera un dernier plaisir en contrant avec autorité la trop tendre percée de Morris, à l'image de son match.


Un brin d'éclat de Joanis Maquiesse, entré en jeu pour la dernière poignée de seconde, vient terminer la rencontre avec de la fougue et inscrire un magnifique "euro-step" et sceller le score de la rencontre.


La partie se termine sur l'écrasante victoire des Lions de Genève face à Fribourg Olympic 71 à 89!


Imad Fattal, président des Lions de Genève, interviewé à la fin de la rencontre par "LaTélé" relevait la grosse partie de ses joueurs:

"Sacrée performance de l'équipe des Lions de Genève ce soir. Je ne m'attendais certainement pas à un tel écart. Je relève surtout la performance défensive". Imad Fattal

Nul doute que Genève a marqué les esprits fribourgeois et s'est positionné clairement comme une équipe à redouter pour la suite des trois compétitions (SBL Cup, Patrick Baumann Cup et championnat). Mais Fattal garde les pieds sur terre:

"On ne s'enflamme pas quand on gagne, faut pas aller trop bas quand on perd non plus. C'est un match de saison régulière." Imad Fattal

Fribourg Olympic se devra de montrer une forte réaction mercredi prochain 10 février face au BBC Monthey-Châblais dans le cadre de leur dernier match du deuxième tour. Quant aux Lions de Genève, ils en ont terminé pour ce tour et attendent les dates du troisième tour.


Pour Le Cinq Majeur, Sylvain Cantin


MVP of the game: ⚪🔵 Ive Ivanov: 23 points, 5 rebonds et 2 assists

⚫🔴 Robert Zinn: 15 points, 3 rebonds et 1 assist



Les notes du match:



Timothy Derksen ⭐⭐⭐⭐ Arnaud Cotture ⭐⭐⭐

Michel-Ofik Nzege ⭐⭐⭐ Boris Mbala ⭐⭐⭐

Donatas Sabeckis ⭐⭐⭐ Malcolm Armstead ⭐⭐

Jérémy Jaunin ⭐⭐⭐ Sean Barnette ⭐⭐⭐⭐

Ive Ivanov ⭐⭐⭐⭐ Paul Gravet ⭐⭐⭐

Mikaël Maruotto ⭐⭐⭐ Dominic Morris ⭐⭐

Thomas Jurkovitz ⭐⭐⭐ Brandon Garrett ⭐⭐

Eric Adams ⭐⭐⭐ Alexander Hart ⭐⭐⭐

Roberto Kovac ⭐⭐⭐⭐ Robert Zinn ⭐⭐⭐⭐

Brandon Kuba⭐⭐⭐



⭐ Très mauvais match ⭐⭐ Mauvais match ⭐⭐⭐ Match correct

⭐⭐⭐⭐ Bon match ⭐⭐⭐⭐⭐ Performance spéciale


Pour celles et ceux qui auraient manqué la rencontre, voici les highlights (source: Swissbasketball):


79 vues0 commentaire