SB League Day 2 : Neuchâtel s'incline face à Fribourg (68-59)

Fribourg Olympic se déplaçait ce samedi en terres neuchâteloises pour y affronter un sérieux candidat au titre de SB League, l'Union Neuchâtel.

Fribourg Olympic se présente toujours sans Solcà ni Mbala (blessés) alors que l'Union Neuchâtel est au complet.

Samedi 17 octobre 2020, salle de la Riveraine,750 spectateurs

Ce sont d'ailleurs les unionistes qui entament la rencontre avec la plus grande volonté et cela se ressent dans leur pression défensive; ils sont agressifs sur le porteur de balle et durs dans la raquette. Cela rejoint parfaitement les propos d'avant-match du coach de l'Union Neuchâtel, interrogé avant la partie par le Cinq Majeur :

"L'avantage de ce genre de matchs comme aujourd'hui est que l'on ne doit motiver personne, puisque quand vous jouez Fribourg, si vous avez besoin de motiver vos joueurs, c'est qu'il y a un réel problème." Daniel Goethals

Les deux Topscorers "La Mobilière" montrent la voie en ouvrant le score pour chacune de leur équipe; Marquis Jackson se rappelle aux bons souvenirs de la Riveraine en inscrivant le premier panier du match sur un jump shot.


La pression défensive des locaux provoque rapidement une perte de balle et un tir forcé côté fribourgeois. Derrière, Vernon Taylor intercepte et score au dunk. 8-4 pour Union Neuchâtel. De son côté, son compatriote Daniel Giddens, impressionnant par son gabarit et sa taille (213cm), se montre à deux reprises maladroit dans la peinture. Petar Aleksic a vu juste en débutant la partie avec trois "grands": Gravet, Morris et Cotture, pourtant annoncé incertain pour la rencontre.


Côté fribourgeois, Jackson, très présent en début de match, inscrit un nouveau jump shot mi-distance et intercepte un ballon sur une remise en jeu juste derrière; il inscrit quatre points coup sur coup (5'01).

L'entrée de Fofana fait du bien aux unionistes; il score de suite un tir compliqué et amène de l'énergie aux joueurs de Daniel Goethals. Humphrey s'y met aussi et score un gros tir en suspension sur la tête d'Arnaud Cotture, pourtant collé à ses basques. Le match est serré et Union mène au score 12-10.


Jackson, jusque-là très bon, commet sa deuxième faute (2'44), ce qui lui vaut un détour sur le banc fribourgeois.

Sur les dernières minutes de ce quart, Petar Aleksic propose une défense de zone qui va bien fonctionner puisque Union échouera au tir et perdra une balle. Fribourg termine mieux ce QT défensivement et offensivement et mène 12-15.


Robert Zinn est à la mène pour Fribourg pour entamer ce deuxième QT. A cheval sur les deux QT, Union est muet et ne score pas pendant six minutes; l'équipe est libérée grâce à un tir de derrière l'arc de Martin (8'07). Union revient à -2. Fribourg Olympic verrouille très bien sa raquette et pousse l'Union Neuchâtel à commettre une perte de balle par le biais de Taylor, discret offensivement jusqu'à présent.


Le milieu de ce deuxième QT va permettre à Morris de rappeler aux unionistes d'excellents souvenirs; tout d'abord à Kilian Martin, poussé et battu physiquement par Morris (panier avec la faute), puis au public qui siffle et hue le coup de sifflet des arbitres. L'action d'après, il se jouera de Giddens avec un step-back jump shot ligne de fond et cela fait +6 pour Fribourg à 4'28 de la mi-temps! Temps-mort Union.



Pendant ce temps, Garrett continue à être agressif et à tenter des choses offensivement, ponctuées par des fautes adverses et des lancers-francs... ratés (1/7) en première mi-temps. De l'autre côté, Bryan Colon réagit et transperce la raquette fribourgeoise pour inscrire un lay-up. Fribourg Olympic passe en zone pour perturber son adversaire mais ne verrouille par le rebond défensif, ce dont Neuchâtel profite.


Le score à la mi-temps est de 22 à 34. Les pourcentages aux tirs sont bas pour Union (30%, donc 18% à 3pts) et l'agressivité offensive manquante (0 lancer-franc tiré par Union Neuchâtel). Enfin, les plus/minus neuchâtelois sont tous négatifs, hormis celui de Kübler (+2). Morris est à 12 points et 6 rebonds côté fribourgeois. Quant à Neuchâtel, Martin est à 5 points et 4 rebonds. Match très tactique jusqu'à présent et peu d'émotions dans le jeu; on sent que chaque équipe est appliquée mais encore en rodage.


Le message de Daniel Goethals semble être passé à la mi-temps et Union Neuchâtel démarre mieux cette deuxième mi-temps: Colon est percutant en attaque (9'46) et Neuchâtel concentré en défense. L'airball de Barnette en début de QT en atteste. Tout ceci poussera même Petar Aleksic à prendre un temps-mort après 2'10 de jeu seulement. En sortie de temps-mort, c'est Union Neuchâtel qui se met en avant par le biais de Kinney qui sort de sa boîte, pour enchaîner les paniers et ramener son équipe au score (33-37). Cotture doit s'en rappeler, lui qui comment deux fautes face à son adversaire direct. Fribourg maintient son adversaire dans le match avec une série d'erreurs ou de maladresses (tirs et lancers-francs manqués, perte de balle de Garrett, retour en zone de Zinn notamment). Le score est alors de 37-40.


En deuxième mi-temps, Union se passe bien la balle, impose en tête de raquette des "switchs" défensifs aux fribourgeois qui sèment la pagaille dans leur défense. En fin de QT, Fofana inscrit deux points qui permettent à son équipe de repasser devant (41-40). Ensuite, quelques tirs manqués et un lay-up de Barnette sur oubli défensif neuchâtelois viennent boucler ce troisième QT sur le score de 41-42.


Début de la dernière période, Colon oublie de suivre Jackson en défense et l'américain le sanctionne par un tir à 3 points et fait passer le score à 41-45. S'en suit une période plus offensive durant laquelle les paniers s'enchaînent et où l'on oublie de bien défendre.


Brandon Garrett, jusque-là maladroit derrière la ligne, inscrit ses lancers-francs après de gros travaux dans la peinture, tout ceci ponctué par un superbe alley-oop délivré par Barnette. L'écart passe à +10 (50-60).


Union Neuchâtel tentera de recoller au score avec des paniers à trois points de Taylor et Colon, mais Jackson gère le match et prend ses responsabilités en patron (55-66 à 64 secondes du terme du match). Cotture et Barnette temporisent et gèrent le chrono. Le match se termine sur le score de 59 à 68 et une victoire déjà importante pour Fribourg Olympic après son revers à domicile face à Massagno.

Les notes du match :

Marquis Jackson ⭐⭐⭐⭐ Bryan Colon ⭐⭐⭐

Sean Barnette ⭐⭐⭐ Vernon Taylor Jr ⭐⭐⭐

Arnaud Cotture ⭐⭐⭐ Markel Humphrey ⭐⭐

Paul Gravet ⭐⭐⭐ Killian Martin ⭐⭐

Dominic Morris ⭐⭐⭐ Daniel Giddens ⭐⭐

Brandon Garrett ⭐⭐⭐ Griffin Kinney ⭐⭐

Robert Zinn ⭐⭐ Selim Fofana ⭐⭐⭐

Noé Anabir ⭐⭐

Yoan Granvorka ⭐


⭐ Très mauvais match ⭐⭐ Mauvais match ⭐⭐⭐ Match correct

⭐⭐⭐⭐ Bon match ⭐⭐⭐⭐⭐ Performance spéciale

Vous avez manqué cette rencontre ou souhaitez la revoir, plongez-vous dans les highlights du match:



       Le Cinq Majeur      

© 2020 by Le Cinq Majeur Genève. Proudly created with David & Florian

  • Instagram
  • Twitter Icône sociale
  • Facebook Social Icône
  • Youtube
  • Spotify Icône sociale