SB League Day 8: Fribourg Olympic doit s'employer pour venir à bout des Lugano Tigers (65-74)

Les Lugano Tigers accueillent le Fribourg Olympic à l'Istituto Helvetico pour poursuivre sa série de "grosses" confrontations; les Tigres viennent en effet de jouer Union Neuchâtel, les Lions de Genève et Massagno. Fribourg Olympic quant à lui se déplace au Tessin sans son coach Petar Aleksic, malade et donc resté à Fribourg. Il a transmis les clés de la maison le temps d'un soir à son assistant Ivica Radosavljevic. Fribourg annonce par contre le retour au jeu de son "pitbull" Boris Mbala. A priori et sur la papier, un match que les visiteurs devraient gérer mais l'on sait à quel point il est délicat de l'emporter au Tessin.

En l'absence de Petar Aleksic, Ivica Radosavljevic a été promu "head coach" ce soir avec Fribourg Olympic.


Les Lugano Tigers débutent bien la partie en étant agressifs offensivement (5-0), ce qui provoque rapidement des fautes évitables côté fribourgeois (sauts sur feintes de passes ou de tir). Fribourg se retrouve d'ailleurs déjà à trois fautes d'équipe après 81 secondes de jeu!


Brandon Garrett, boosté voire peut-être piqué à vif par l'article du quotidien fribourgeois "La Liberté" à son effigie, commence la rencontre avec une grande envie et cela se voit sur le terrain lorsqu'il claque un gros dunk dans la défense luganaise. Cette agressivité de Garrett se transforme et devient tout à coup moins bien utilisée puisqu'elle lui fait commettre sa deuxième faute personnelle, déjà après 112 secondes de jeu. Garrett s'est exprimé dans le quotidien fribourgeois "La Liberté" avant le match sur les difficultés rencontrés par son équipe, mais également ses soucis personnels:

"Nous rencontrons quelques difficultés actuellement, parce qu'il y a beaucoup de nouveaux visages dans l'équipe. Avec, en plus, le Covid-19 et les changements de calendrier, il n'est pas évident de trouver la bonne alchimie." Brandon Garrett

Et à propos de ses récents passages à vide:

"Tu veux être performant et impliqué à chaque match. Mais la saison est longue. Si tu passes au travers d'une ou deux rencontres, ce n'est pas si grave. Malheureusement pour moi, j'ai déjà épuisé ces deux jokers". Brandon Garrett

Brandon Garrett doit réagir suite à son début de saison médiocre. Il est attendu notamment par son président.


En ce début de rencontre, Fribourg Olympic ne semble pas en place, tant défensivement qu'offensivement; les joueurs ont de la peine à être concentrés et à jouer en équipe. Ceci amène Ivica Radosavljevic, aux commandes ce soir en l'absence de Petar Aleksic, à réagir en faisant entrer Dominic Morris pour Garrett et ses deux fautes personnelles. Fribourg est malgré tout maladroit et manque quatre de ses cinq premiers tirs. Sean Barnette, auteur d'un excellent match à Nyon il y a une dizaine de jours, semble vouloir prendre les choses en mains et indiquer la direction à suivre à son équipe. Il va au panier et inscrit deux points.


En face, les tigres sont affamés et bien en place; Jules Aw est adroit à mi-distance et Louissaint incisif dans la raquette adverse (15-8). La défense fribourgeoise, pourtant réputée solide, n'est pas performante et laisse trop d'ouvertures à son adversaire. Le passage en zone 2-3 n'en n'est pas plus concluant. C'est le moment que choisit Radosavljevic pour prendre son premier temps-mort et recadrer ses troupes.


Alexander Hart entre en jeu et se montre de suite présent et agressif en attaque; il provoque une faute adverse et convertit ensuite ses deux lancers-francs. Il est également présent au rebond offensif pour offrir à son équipe une seconde chance, convertie par M. Jackson. Lugano reste cependant en tête (20-14). Axel Louissaint est l'homme de ce premier QT, sans doute surmotivé par l'opportunité de briller face à ses anciens coéquipiers.


La fin de QT voit le retour au jeu de Boris Mbala, absent depuis de longues semaines suite à sa blessure à la cheville contractée face au Sporting Lisbonne en match de qualifications pour la Ligue des champions. Il inscrira d'ailleurs ses premiers point sur un lay-up avec la faute et permettra à Fribourg de recoller au score à la fin du premier QT (21-19).


Les statistiques traduisent l'impression donnée sur le terrain par les fribourgeois: ils n'ont converti que 7 tirs sur 20 tentés, avec un 0/4 derrière la ligne des 6m75. D'ailleurs, les visiteurs peuvent s'estimés bien payés après ce premier QT, tant Lugano est à son affaire et joue crânement sa chance. Les locaux sont devant au score en toute logique.


Un autre ex-fribourgeois a décidé de se mettre en avant ce soir en la personne de Florian Steinmann qui inscrit un gros tir à 3pts pour débuter ce QT (11 points et 5 rebonds en 27' de jeu).


Morris et Barnette s'associent pour scorer côté fribourgeois, alors qu'en face Nikolic prend le relais de Louissaint et Aw. Le score est de parité au milieu de ce deuxième QT (26-26). Fribourg prend même l'avantage par l'intermédiaire de Garrett et incite le coach luganais Salvatore Cabibbo à prendre un temps-mort.


Le jeu est ensuite débridé et les paniers ratés s'enchaînent; les deux équipes se précipitent et il n'en ressort rien de bon dans le jeu. Pour illustrer ces propos, Arnaud Cotture, "energizer" fribourgeois et plein d'abnégation, joue seul et perd deux ballons de suite.


Lugano réagit et propose une défense de zone, ce qui habituellement ne convient pas beaucoup aux fribourgeois cette saison. Malgré ceci, Robert Zinn, discret jusqu'à présent, trouve la mire à mi-distance (28-32).


En attaque, les tigres prennent leur temps et gère le tempo du match, ce qui semble parfois mettre hors de rythme les fribourgeois.


Louissaint contre, Louissaint pénetre, Louissaint est agressif en défense: l'ailier est un vrai couteau suisse et porte son équipe. Il terminera la rencontre avec 17 points, 5 rebonds et 2 assists. Lugano est bien dans son match et tient tête à Fribourg, qui a démontré un meilleur visage durant ce 2ème QT qui se termine sur le score de 32-34. Tout reste à faire!

Axel Louissaint a réalisé une belle performance contre le Fribourg Olympic (ici lors d'un précédent passage aux Lugano Tigers).


Pour Fribourg, Morris et Hart débutent cette deuxième mi-temps et Steinmann en fait de même pour les Lugano Tigers. Les coachs ne sont pas entièrement satisfaits de la première mi-temps de leur équipe respective et tentent d'apporter du changement. Marquis Jackson intercepte un ballon et conclut en contre-attaque. Steinmann score à 3pts pour ramener les deux équipes à égalité 36-36.


Comme lors du début de rencontre, les fribourgeois se retrouvent rapidement à cinq fautes d'équipes (après 2'07). Cela permettra aux luganais d'aller trois fois sur la ligne des lancers-francs.


Marquis Jackson, toujours en quête de rythme et à la recherche de son rôle dans l'effectif, alterne le chaud et le froid. Ici, il s'agit de deux tirs à 3pts de suite qu'il manque...


Sur une longue et intelligente passe dans la raquette, Derek Jackson trouve Aw pour le panier; Lugano reprend 3pts d'avance (39-36). Le meneur US des Tigers est généreux et inspiré à la passe décisive ce soir (8 passes).


C'est au tour cette fois de Aw d'être embêté par les fautes, lui qui commet sa quatrième en milieu de troisième QT. Il en était à 8 points et 7 rebonds. Heureusement, Lugano peut toujours compter sur Louissaint qui fait parler sa rapidité face à Mbala, un peu court physiquement pour son retour: panier plus la faute.


S'en suit une série de paniers ratés et d'actions galvaudées par les deux équipes, jusqu'au dunk de Gravet qui permet à son équipe d'égaliser à 43-43. Temps-mort pris par Cabibbo. Lugano ressort bien de ce temps-mort et se montre appliqué et concentré. Les joueurs tessinois ont été constants tout au long de la rencontre, hormis une baisse de régime durant la dernière période.


Cotture s'est montré discret côté fribourgeois et n'a inscrit que 3pts jusqu'à présent (27ème minute). Il se montrera heureusement plus à son avantage en fin de partie.


En cette fin de troisième acte, les joueurs se trouvent mieux et produisent de belles actions collectives ou individuelles (Gravet pour Morris ou Nikolic dans la raquette).


Un enchaînement d'actions permet à Fribourg de prendre 6pts d'avance (45-51): un tir à 3pts de Mbala avec la faute et sur ce lancer-franc bonus, Cotture prend le rebond offensif et inscrit 2pts. Elijah Minnie tente bien une réponse côté luganais en inscrivant son seul panier de la rencontre, cependant bien insuffisant pour un renfort étranger.


A relever le temps de jeu réduit de Barnette durant ce troisième QT, oublié sur le banc par coach Radosavljevic?

En fin de période, Fribourg Olympic augmente son niveau de jeu et joue de manière plus agressive; le coach semble avoir trouvé les rotations qui lui conviennent. Score après le troisième QT: 49-54.


Un dunk de Garrett augmente d'entrée de quatrième QT l'avantage fribourgeois, qui passe à +7pts. Le temps-mort est immédiatement demandé par Cabibbo qui ne veut pas laisser le match lui échapper et qui sent le besoin de "booster" ses troupes.


Pourtant, Fribourg augmentera encore l'écart à +9pts suite à deux lancers-francs réussis de M. Jackson et à +11pts par un excellent mouvement autoritaire de Barnette dans la peinture. Mais qui de mieux pour Lugano que Louissaint pour ramener son équipe? Oui, c'est lui encore qui inscrit un tir à 3pts, ramenant son équipe à -8pts.


M. Jackson prend les choses en mains et inscrit un lay-up ainsi qu'un lancer-franc. Nikolic n'abdique pas et inscrit 2pts sous le panier fribourgeois (54-64). Le temps-mort fribourgeois qui suit est intelligemment pris: il a permis aux joueurs de souffler et de rester concentrés sur la partie, le score n'étant pas encore acquis en leur faveur. Lugano propose une défense de zone pour perturber les plans fribourgeois, mais c'est Gravet qui la perfore habilement.


Fribourg est patient en attaque et trouve Cotture dans la raquette pour 2pts (+11pts). Plus tard, Zinn se retrouve seul à 3pts, hésite et... manque son tir. Gravet à son tour est maladroit sur la ligne des lancers-francs et derrière Nikolic ramène les siens à -7pts. Bien heureusement, Cotture inscrit deux points et maintient l'écart en faveur des siens.


Garrett manque deux lancers-francs et laisse Lugano y croire encore. Fribourg aura manqué de lucidité et d'implication tout au long de ce match, pouvant à plusieurs reprises dans ce quatrième QT s'assurer la victoire. Au lieu de ceci, Nikolic prend un tir à 3pts qui, réussit, aurait permis aux Tigres de revenir à -4pts. Et là, qui sait quelle tournure aurait pris le match.


Sans aucun doute l'action du match, lorsque M. Jackson balance un immense alley-oop à Cotture depuis la ligne des 3pts à moins d'une minute du terme de la rencontre!

Le alley-oop entre Marquis Jackson et Arnaud Cotture a dynamisé cette fin de rencontre.


Le match se termine sur un dunk et une interception de M. Jackson et Fribourg s'impose contre les Lugano Tigers sur le score de 65-74.


Ivica Radosavljevic partageait au quotidien "La Liberté" vouloir compter sur sa défense pour gagner au Tessin. On peut dire que c'est chose faite et qu'en n'encaissant que 65 points, son équipe s'est facilité la tâche. D'autant plus que l'attaque fribourgeoise n'est de loin pas encore rôdée.


Enfin, il y avait en début de rencontre des discussions sur la prestation de la légion étrangère fribourgeoise et pas sûr que ces doutes soient levés après la rencontre. Suite au prochain épisode.

MVP 🏆 🔵⚪ Arnaud Cotture: 13 points, 4 rebonds et 2 assists

⚪⚫ Uros Nikolic: 20 points, 11 rebonds et 1 assist


Coup de 💙: Axel Louissaint: 17 points, 5 rebonds et 2 assists


Les notes du match:


Nikolic ⭐⭐⭐⭐ M. Jackson ⭐⭐⭐

Minnie ⭐⭐ Mbala ⭐⭐⭐

D. Jackson ⭐⭐⭐ Barnette ⭐⭐⭐

Bracelli ⭐⭐ Gravet ⭐⭐⭐

Steinmann ⭐⭐⭐ Morris ⭐⭐⭐

Stevanovic⭐⭐ Garrett ⭐⭐⭐

Aw ⭐⭐⭐ Hart ⭐⭐⭐

Louissaint ⭐⭐⭐⭐ Zinn ⭐⭐

Cotture ⭐⭐⭐


⭐ Très mauvais match ⭐⭐ Mauvais match ⭐⭐⭐ Match correct

⭐⭐⭐⭐ Bon match ⭐⭐⭐⭐⭐ Performance spéciale