• David Pinto

SBL Cup Women - Elfic Fribourg remporte le titre sans encombre

Mis à jour : mars 7

Le basket professionnel était de retour à Vevey, le temps d'une finale de Coupe de la ligue féminine, décalée d'une semaine pour cause de qualification historique des Elfes de Fribourg en Europe Cup.

Aux Galeries du Rivage, les troupes de Romain Gaspoz, invaincues sur la scène nationale, apparaissaient comme l'ogre à abattre pour les valaisannes d'Hélios, qualifiées après une superbe victoire face au tenant du titre, Winterthur.

Pas de surprise au coup d'envoi avec des cinq majeurs habituels de part et d'autre.

Et ce n'était guère étonnant de voir la Top Scoreuse vétrozaine, Tiffany Dinkins, démarrer tambour battant avec 2 superbes paniers d'entrée de match.

Fribourg, appliquée, répondait au talent de la géniale meneuse américaine par sa nouvelle intérieure, Abigail Fogg qui faisait payer son avantage de taille sur la pivot croate, Ana Vojtulek.


Il n'en fallait pas plus pour voir la machine défensive fribourgeoise monter en régime offrant pléthore de transitions faciles pour les leaders du championnat, du fait des innombrables pertes de balle valaisannes.

Elfic infligeait alors un run de 11-0 obligeant Simona Soda à' prendre son premier Time-Out pour tenter d'arrêter l'hémorragie. (15-9 Elfic)

Mais malheureusement, ses mots ne trouvèrent pas écho sur le terrain puisque ses joueuses affichaient un manque cruel d'agressivité des deux côtés du terrain, permettant à Elfic de faire grimper l'écart à la douzaine de points.

Défensivement, Hélios souffrait terriblement sur Pick and Roll avec des rotations trop approximatives permettant à Fribourg de faire valoir ses atouts dans la peinture. Fogg, Koenen et surtout Marielle Giroud profitaient des ces largesses défensives pour venir augmenter le score malgré la maladresse inhabituelle d'Aislinn Konig.

La souffrance d'Hélios sous les panneaux était d'autant plus grande lorsque Vojtulek se voyait sanctionner de sa 2ème faute personnelle.

Dinkins, bien trop esseulé en attaque, permettait à son équipe de ne pas trop sombrer en fin de QT pour pointer à 14 unités à l'issue du 1er acte. (27-13 pour Elfic)

Britanny Dinkins était bien trop seule en attaque pour Hélios (© : Swiss Basketball)


On espérait dès lors un réveil des valaisannes, au risque de voir Elfic filer vers une victoire facile et confortable et cette réaction arrivait bien en début de 2ème QT dans le sillage de l'américaine, Jaqueline Blake, auteure d'une superbe rentrée en sortie de banc.

L'intérieure provoquait une faute offensive, dégainait du parking et venait sanctionner en pénétration pour ramener Hélios à 8 unités.

Mais l'effectif d'Elfic regorge de talents, et bien que maladroite jusque-là, la canadienne et Top-Scoreuse fribourgeoise, Aislinn Konig, venait inscrire son premier panier du match pour refroidir immédiatement les ardeurs valaisannes.

Dominatrices aux rebonds, les Elfes profitaient de ces 2nd chance points pour venir gonfler le tableau d'affichage. Marielle Giroud se régalait en gobant bon nombres de rebonds offensifs pour être déjà en double-double à la pause, profitant de la naïveté défensive des joueuses de Simona Soda, incapables de trouver les solutions pour inverser la tendance.


Malgré les fulgurances de sa meneuse américaine, Hélios se montrait trop laxiste en défense. Quelle que soit celle employée (zone, match-up, individuelle), le résultat était inexorablement le même avec une formation fribourgeoise portée par le talent de sa capitaine, Marielle Giroud, en mode MVP. (15 Pts, 11 Rbs dont 6 Off.)


Score à la MT: 49-32 : + 17 Elfic Fribourg.


Le retour des vestiaires était attendu, avec le mince espoir d'entre-apercevoir un retour valaisan dans une rencontre dominée de la tête et des épaules par les fribourgeoises.


Et cet espoir semblait naître dans les premières minutes de ce 3ème QT avec une défense en zone d'Hélios efficace leur permettant d'enchainer 4 stops défensifs de suite.

Les vétrozaines pouvaient dès lors mettre en place leur jeu en transition, si efficace au tour précédent face au tenant du titre zurichois, et infligeaient un run de 6-0 pour débuter la deuxième MT.


Romain Gaspoz était alors à deux doigts de demander un Time-Out mais l'inexpérience d'Hélios allait rattraper les joueuses de Simona Soda, symbolisée par les Turnovers à répétition des valaisannes facilitant les choses pour Fribourg.


Elfic n'en demandait pas tant... les vagues blanches et bleues déferlaient en transition et faisaient grimper l'écart au-delà de la vingtaine de points ne laissant plus guère de doute sur l'issue de la rencontre.

Koenen prenait le dessus sur une Césaria Ambrosio en très grande difficulté tout au long de la rencontre et il fallait bien tout le talent offensif de Blake pour limiter la casse dans les rangs vétrozains, en grande souffrance dans les dernières minutes de ce 3ème QT.


65-43 : + 22 Elfic Fribourg


Le dernier acte, je ne vous le cache pas, ne restera pas dans les annales de notre cher Swiss Basket, avec une formation fribourgeoise en roue libre et en parfaite gestion des opérations.

Marielle Giroud profitait des premières minutes pour aller gratter une énième Montre Tissot, offerte à la MVP de la rencontre par le sponsor historique de la fédération.

L'internationale Suisse aura brillé de mille feux et dans son sillage, tout le collectif fribourgeois a marché à l'unisson pour offrir là une prestation "taille patron".

Marielle Giroud a survolé les débats lors de cette finale (© : Swiss Basketball)


Collectif qui aura vu les role players profiter de minutes en fin de rencontre, à l'image de Yeinny Dihigo Bravo, qui enchaine là une énième bonne prestation.

L'intérieure cubaine aura profité de l'écart conséquent pour se mettre en évidence et terminer avec une très belle ligne de stats (11 Pts & 5 Rbs en sortie de banc).

Dinkins et Blake, trop seules au monde en attaque pour Hélios tentaient tant bien que mal de ne pas voir l'écart grandir plus qu'il ne l'était.


Score final: 80 à 57 en faveur d'Elfic Fribourg.


Elfic remporte donc sa 5ème SBL Cup de son histoire (sur les 6 dernières éditions) et vient concrétiser sa domination sans partage sur le basket helvétique en cette saison 2021.

La machine fribourgeoise n'a fait qu'une bouchée des valaisannes malgré le non-match d'Aislinn Konig, signe de la profondeur fantastique de l'effectif de Romain Gaspoz.

Ces joueuses étaient attendues et à l'issue de la rencontre, il affichait une joie non dissimulée devant la prestation des siennes.


C'est facile d'être favori. On a fait preuve de caractère car on a fait le job avec application et maintenant place à l'Europe pour tenter de représenter la Suisse au mieux." Romain Gaspoz - Coach BCF Elfic Fribourg

Hélios Basket n'a pas à rougir de cette défaite, plus que logique, compte tenu des forces en présence et de l'inexpérience du groupe.

Hormis les deux américaines, Dinkins & Blake, aucune joueuse vétrozaine n'aura dépasser les 10 unités.

Césaria Ambrosio et Alexia Dizeko sont passées complètement à côté de leur match et c'est toute la défense d'Hélios qui a pris l'eau, notamment aux rebonds.

Dominées toute la rencontre, les joueuses de Simona Soda pourront se satisfaire de ce parcours plus que réussi, ponctué par cette superbe victoire face à Winterthur, pour espérer enchainer en championnat.

La 3ème place est à portée de fusil et il faudra pour les valaisannes capitaliser sur cette finale pour rebondir suite à ce revers.


S'en est fini pour cette édition 2021 de la SBL Cup Women... Place maintenant aux garçons le week-end prochain avec le Final-Four qui se tiendra à Montreux.


54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout