SBL Day 1: Fribourg Olympic remporte le choc des extrêmes (100-57)

Ce week-end marquait la reprise tant attendue par le public de la SB League et voyait le champion en titre affronter le néo-promu Swiss Central Basketball. L'affiche pouvait paraître déséquilibrée sur le papier et elle l'a été sur le terrain. Fribourg Olympic, au complet, présente une équipe redoutable. Quant aux lucernois, ils n'ont pas rejoint le niveau supérieur pour y faire de la figuration. Ils auront tenu tête à Fribourg l'espace d'un quart-temps avant de devoir les laisser s'envoler.


Salle St-Léonard, 631 spectateurs


1er quart-temps accroché...


Le début de partie est équilibré; Fribourg trouve d'intéressantes positions en attaque grâce à une bonne circulation de balle et rentre ses tirs à longue distance. Ils sont agressifs défensivement et se projettent rapidement vers l'attaque (Boris Mbala).

Le travail défensif fribourgeois permet à Boris Mbala de conclure en contre-attaque.


Fribourg mène 11-2, avant de vivre un petit passage à vide qui laissera revenir Swiss Central (13-12), notamment grâce aux deux tirs primés d'Antwoine Anderson et Michael Pluess. Les lucernois en veulent, à l'image du panier inscrit au buzzer par Magnus Obim. Le premier quart-temps se termine sur le score accroché de 27 à 20.


Et Fribourg prend le large...


Malheureusement, les joueurs d'Orlando Baer sont vite sanctionnés par les fautes (plusieurs joueurs à 2 fautes). La rotation est réduite et l'énergie mise sur le terrain baisse. Fribourg prend le large en commençant cette 2ème période avec un partiel de 5-0. Il faut la réaction d'Obim et un gros layp-up pour réduire quelque peu l'écart.


La panoplie offensive fribourgeoise est grande et ce soir c'est Yuri Solcà qui met sur orbite Arnaud Cotture pour le alley-oop, suivi quelques minutes plus tard d'une interception de Kwamain Mitchell sur Obim.

Yuri Solcà et Arnaud Cotture combinent ensemble pour le alley-oop!


Fribourg Olympic met une grosse pression défensive et est parfois à trois joueurs pour gêner la remise en jeu adverse, ce qui paie par des interceptions et des paniers faciles. Tout ceci a également contribué à créer un important écart. Swiss Central s'épuise et le ballon circule moins bien lors des phases offensives. La mi-temps est la bienvenue pour les visiteurs. Mais l'écart est écart présent. Score: 55-35!


L'analyse du coach de Swiss Central Basketball est d'ailleurs limpide (@ La Liberté):

"Fribourg met une intensité que nous n'avons pas. Quand il a serré sa défense et trouvé un peu de course, nous n'avons pas pu tenir le choc." Orlando Baer

L'écart se creuse encore...


La deuxième mi-temps permet à la "second unit" de Fribourg de s'exprimer; Robert Zinn prend de la confiance et sort une fiche statistique très propre malgré une apparence visuelle parfois nonchalante (7PTS, 6REB, 8AST et 2STL en 22min.). Solcà quant à lui prend 16 minutes et les jeunes Maquiesse et Memishi quelques minutes également. En face, le banc est court et les joueurs étrangers jouent plus de 33 minutes chacun.


La mentalité de Petar Aleksic est bien connue en Suisse; un important écart en faveur de son équipe n'empêche pas de maintenir de l'agressivité et de travailler jusqu'au terme d'une rencontre. Et ce soir les joueurs de l'exigeant coach fribourgeois n'ont pas dérogé à la règle; ils ont fait monter l'écart jusqu'à atteindre les 43pts!


C'est lors du "garbage time" que l'on a pu apprécier toute l'étendue du talent de Mitchell; dribbles, feintes, passes, vision de jeu, shoots extérieurs ou finitions au cercle, il a tout fait! Le meneur américain a déjà les clés de la maison fribourgeoise et fera sans aucun doute de grands ravages cette saison!

Kwamain Mitchell se montre performant avec sa nouvelle équipe (ici face au Lions de Genève). © Fred Jonin


A l'inverse, où est passé Quincy Diggs? Auteur d'un zéro pointé malgré quatre tirs tentés, l'ailier américain a été discret hier soir. L'adaptation semble plus difficile pour lui mais il va devoir élever le niveau de son jeu lors des prochaines rencontres. Nul doute qu'il saura réagir, comme le partage Paul Gravet au quotidien "La Liberté" (@ La Liberté):

"Il est arrivé cet été avec avec 2-3 petits bobos mais il commence à montrer de bonnes choses à l'entraînement {...}. Quincy (Diggs) est un bon joueur et nul doute qu'il va monter en puissance, comme les autres." Paul Gravet

La rencontre se termine par une victoire fribourgeoise sur le score de 100 à 57.


Fribourg Olympic a dominé son adversaire dans tous les domaines du jeu avec un impressionnant apport du banc: 45pts pour les locaux, contre seulement 11pts pour les visiteurs. Olympic a distribué pas moins de 27 assists!


MVP of the game ⚪⚫ Kwamain Mitchell: 13PTS, 2REB, 4AST et 3STL en 22min.

⚫🔴Antwoine Anderson: 15PTS, 1REB ET 2AST en 34min.


Mon coup de coeur 💗 ⚪⚫ Robert Zinn: 7PTS, 6REB, 8AST. et 2STL en 22min.



Pour le Cinq Majeur, Sylvain Cantin

Les étoiles de la rédaction:


Boris Mbala ⭐⭐⭐⭐ Michael Plüss ⭐⭐⭐

Kwamain Mitchell⭐⭐⭐⭐ Neal Schubiger ⭐⭐

Milos Jankovic ⭐⭐⭐ Antwoine Anderson ⭐⭐⭐⭐

Slobodan Miljanic ⭐⭐⭐⭐ Michael Phillips ⭐⭐⭐⭐

Paul Gravet ⭐⭐⭐⭐ Joël Fuchs ⭐⭐

Quincy Diggs ⭐⭐ Magnus Obim ⭐⭐⭐

Robert Zinn ⭐⭐⭐⭐ Stan Leemans ⭐⭐⭐

Vigdon Memishi ⭐⭐ Luc Schärer ⭐⭐⭐

Arnaud Cotture ⭐⭐⭐⭐

Yuri Solcà ⭐⭐

Joanis Maquiesse ⭐⭐⭐

Natan Jurkovitz ⭐⭐⭐



⭐ Très mauvais match ⭐⭐ Mauvais match ⭐⭐⭐ Match correct

⭐⭐⭐⭐ Bon match ⭐⭐⭐⭐⭐ Performance spéciale

Pour celles et ceux qui auraient manqué la rencontre, voici les highlights (source: Swissbasketball):




188 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout