SBL Day 1 : le débrief’ de la semaine offert par les Bad Boys de Monthey

Chaque semaine, le Cinq Majeur vous emmène au coeur même des terrains de basket suisse pour revenir en 5 points sur les faits marquants de cette journée inaugurale de SBL League :


1°) Les Bad Boys de Monthey font la loi au Reposieux
“Bad boys, bad boys whatcha gonna do? Whatcha gonna do when Jaizec & Jay-Jay come for you?”

Monthey a de nouveaux shérifs en ville, prêts à faire régner leur loi sur le parquet du Reposieux !

Leur noms: Jaizec & Jay-Jay, tout droit venus des States pour venir dynamiter les terrains de SBL tout au long de l’année.

Samedi après-midi, le backcourt explosif des chablaisiens a été déterminant dans l‘énorme surprise de ce début de saison avec le succès de Monthey face au champion en titre, Fribourg Olympic !

Privé de Nikolic, Mason & Kazadi, Olympic n’aura pas livré une prestation digne de son rang mais semblait tout de même filer vers un succès tout en contrôle face aux troupes de Double P. En témoignent les 20 longueurs d’avance dans le 3ème QT qui ne donnaient guère d’espoir aux supporters du Reposieux plein pour le retour de la SBL.

C’était sans compter sur ce diable de Jaizec Lottie qui a livré un match XXXXXL pour ses grands débuts professionnels avec un carton offensif impressionnant, qui plus est face à un certain Davonta Jordan, DPOY de la saison précédente, excusez du peu ….…

Avec sa ligne de stats dantesque (39 Pts, 7 Ast, 7 Stls, 38 Eff) et bien secondé par son acolyte Chandler et le vétéran Markel Humphrey, Jaizec Lottie a entrainé son équipe dans son sillage pour aller chercher une prolongation en toute fin de match sur un dunk de l’inusable Brunelle Tutonda, qu’on avait pas vu si affuté depuis belle lurette !


En overtime, les Boars n’ont laissé aucune chance à des fribourgeois éreintés et qui ont subi les vagues montheysannes, balbutiants comme rarement leur basketball au plus grand dam de coach Petar.


Monthey frappe fort d’entrée et vient conforter les hautes attentes que l’on peut placer dans cet effectif.

Avec les nouveaux Bad-boys in town, les supporters chablaisiens peuvent se remettre à rêver de belles soirées au Reposieux cette année !


2°) Début de l’ère Kapetanovic à Genève dans un Pommier à craquer

Aurevoir Président Fattal, bienvenue à la nouvelle ère Kapetanovic du côté du Pommier !

Les Lions de Genève, nouvelle version, démarrait ainsi cette nouvelle page de leur histoire avec un nouveau coach, un groupe remanié presque dans sa totalité, un nouveau directeur sportif & même un nouveau logo ! Face à Neuchâtel, les Genevois voulaient démarrer du bon pied cette nouvelle saison malgré une préparation tronquée par les nombreuses blessures.

Sans Miljanic & Le Sann, Genève souhaitait marquer les esprits et rassurer ses fans sur le visage qui sera celui de cette équipe cette année : de la défense et encore de la défense, des vagues rouges en transition autour d’une identité genevoise forte !

Le message prôné par Robert Margot semble avoir été entendu avec une prestation aboutie des locaux qui ont ont facilement dominé une équipe de Neuchâtel qui semble si loin du niveau affiché la saison passée par le dernier finaliste de SBL !

Niveau retrouvailles, Bryan Colon & Noé Anabir n’ont eu aucune pitié pour leurs anciens coéquipiers et les américains Karnik & Paige ont montré tout l’étendue de leur talent avec une mention à la première mi-temps impressionnante de l’intérieur genevois qui aura martyrisé le pauvre Arkim Robertson.

Première réussie donc dans un Pommier bondé (+ de 1500 spectateurs) avant d’enchainer avec un déplacement toujours aussi compliqué du côté de Vevey dans des Galleries du Rivage qui seront ardentes ce dimanche pour le grand retour de la SBL dans la salle mythique veveysanne !

On en saura un peu plus dès lors sur l’état de forme de Genève qui se veut ambitieux pour ce nouveau cycle entamé de la meilleure des manières.

Quant à Neuchâtel, on scrutera avec plaisir les prochains matchs du jeune Juan Esteban De La Fuente… L’argentin a parfaitement réussi ses débuts sous ses nouvelles couleurs & sera l’un des leaders offensifs de cette équipe qui aura fort à faire samedi en finale de SuperCup face à une équipe de Fribourg, piquée dans son orgeuil après da déroute montheysanne. Attention donc à ne pas être la victime parfaite pour relancer l’ogre fribourgeois.


3°) Etienne Faye ramène la hype au Chaudron

Révolution en vue dans le Jura… Exit Vladimir Ruzicic, bienvenue Etienne Faye qui en l’espace de quelques matchs de préparation & d’un probant succès inaugural, aura ramené plus de hype au Chaudron que lors des dernières années !

La recette est aux antipodes de l’ère Vlado… on défend, on galope en attaque et on partage le ballon au maximum en attaque pour faire briller les pyromanes de service recrutés cet été.

Bien aidé, certes, par l’absence de Noah Dickerson dans les rangs bâlois qui seront toujours aussi courts en rotation cette année, les jurassiens ont pu compter sur l’apport de leur trio d’étrangers et du revenant Florian Steinmann, qui continue d’affoler les compteurs depuis plusieurs semaines.

Sans club la saison passée (ce qui était une véritable érésie & anomalie… bravo aux dirigeants de SBL), le BCB a senti le bon coup en signant la gâchette suisse qui prend son pied sous les ordres de coach Faye.

24 Points pour lui avec cette aisance dingue lorsqu’il s’agit de dégainer du fin fond du parking et une entente avec les recrues étrangères qui fait sacrément grimper la hype dans le Jura.

A peine arrivé sur place, Martins Igbanu a de son côté livré une prestation monstreuse qui lui aurait valu à coup sûr le titre de MVP sans un certain phénomène montheysan prénommé Lottie…

Aux côtés de Joshua Brown & Marvin Nesbitt qui brillent de par leur impact des deux côtés du terrain, le BCB nouvelle version fait plaisir à voir jouer avec son lot de joueurs revanchards (Kessler, Monteiro, Steinmann) et si les dirigeants boncourtois parviennent à ramener un big-guy pour palier le départ de Wilbourn, alors il faudra définitivement compter sur les troupes d’Etienne Faye cette saison en championnat !


4°) Passation de pouvoir du promu “révélation de l’année” ?

A-t-on assisté à une passation de pouvoir ce dimanche entre Swiss Central, promu & véritable surprise la saison passée avec cette magnfique 5ème place au classement et Vevey Riviera, champion en titre en LNB & promu en SBL cet été ?

On peut logiquement y voir un signe dans la démonstration des veveysans qui ont dominé une faible équipe lucernoise, privée il faut le mentionner de leur pivot, Julian Roche.

Partant avec un joueur étranger de moins que l’année dernière, les lucernois ont misé gros sur leur contingent helvétique avec les arrivées de Branislav Kostic & Dylan Schommer en provenance de Bâle.

Cette première fut donc plus que ratée pour les joueurs d’Orlando Bär avec un match fantomatique de Brane Kostic qui devra très vite retrouver le niveau affiché lors de l’exercice précédent.

En face, Vevey a confirmé tout le bien qu’on pensait de cet effectif. Avec deux internationaux suisses dans ses rangs, Dubas & Kubler (qui a été excellent dans un temps de jeu réduit), les joueurs de Niksa Bavcevic n’ont laissé aucune chance à leur adversaire du jour en infligeant la branlée du weekend.

Côté individuel, Michael Williams a confirmé le potentiel offensif entrevu pendant la présaison et qui fera de lui un des artilleurs les plus dangereux à longue distance en SBL.

Accompagné de Malik Johnson, qui enchaînera sa deuxième saison sur la Riviera & de ses compatriotes Johnson & Rodgers, Vevey affiche un effectif impressionnant pour un promu et peut sans grandes prétentions viser un Top 5 pour son retour en SBL.

Prochain RDV ce dimanche pour la première à domicile face à un adversaire d‘un tout autre calibre : les Lions de Genève d’Alain Attalah.


5°) La surprise du chef : la saison de la chasse est ouverte en Suisse !

Ça dégainait à tout va en SBL ce weekend…Il fallait surveiller ses arrières après les festivals de pistoleros sur les parquets !

Rarement, on aura vécu un Day 1 aussi prolifique en terme de performances individuelles avec un record de 7 joueurs ayant scorés 24 Points ou plus.

Mention spéciale à Jaizec Lottie qui rentre dans l’histoire de notre championnat avec le plus gros carton de l’ère moderne en SBL pour une journée inaugurale avec ses 39 points sur la tête du champion en titre…. Rien que ça pour le rookie américain !

Martins Igbanu n’était pas en reste avec un massacre offensif face aux Starwings et une adresse absolument indécente (34 Points à 68% aux tirs !!!).

Avec 6 joueurs étrangers & le revenant Florian Steinmann, on a dans cette brochette de pyromanes de grandes chances de retrouver des noms qui brigueront les récompenses individuelles en fin de saison !

Affaire à suivre donc pour cette deuxième journée de championnat particulière puisque marquée par la SuperCup qui aura lieu samedi.

Gros weekend donc en perspective !


275 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout