• David Pinto

SBL Day 16 - Genève sous contrôle face à Nyon

Deuxième match de la semaine à domicile pour les Genevois avec le choc des extrêmes entre le leader incontesté du championnat et la lanterne rouge nyonnaise pour le traditionnel Green Game offert par les SIG, partenaire historique du club.


Match qui a vu le forfait du meneur de jeu des Lions, Donatas Sabeckis (pour douleur musculaire) remplacé par Jérémy Jaunin dans le Cinq de départ de coach Stimac qui poursuit ses expérimentations avec la titularisation de Jurkovitz pour la 2ème fois d’affilée et la nouvelle paire d’intérieurs: Ivanov associé cette fois-ci à Eric Adams.

De par les choix opérés et les absences, Genève démarrait de manière timide sa rencontre malgré l’énorme début de match de Jaunin, intenable dans les premières minutes.

Cependant Nyon, en confiance sur ces dernières semaines, faisait plus que tenir la dragée haute au leader dans le sillage de leurs 2 étrangers: Maleye N’Doye & Amir Williams .


Mais une fois la machine genevoise montée à température, l’éclat fut brutal pour les nyonnais qui encaissaient un sévère run de 8-0 obligeant Coach Attallah à son 1er Time-Out.


Rien n’y faisait, Genève déroulait son basket à l’image d’un Roberto Kovac toujours aussi adroit et auteur de 3 bombinettes du parking.

20-10 en faveur de Genève à la fin du 1er QT.


Le BBC Nyon, ultra dominé aux rebonds ne parvenait pas à freiner les vagues vertes (maillot spécial Green Game pour l’occasion) qui s’abattaient sur eux.

Brandon Kuba, très efficace en attaque avec un shoot mid-range qui devient de plus en plus fiable permettait à Genève de prendre le large au tableau d’affichage.


Il fallait alors une réaction côté visiteur pour éviter la déculotée et elle est venue du superbe contre de Williams qui remobilisait les troupes et c’est Benoit Hayman qui en profitait pour amener plus d’agressivité et de mouvement en attaque pour permettre au BBC Nyon de rester à une dizaine de points d’écart et clôturer ainsi un quart-temps plus équilibré.

(Amir Williams avec le superbe block suivi de la transition d’Hayman qui va chercher la faute)


36-24 pour Genève à l’issuE du 1er acte dans une rencontre contrôlée par les locaux qui s’appuyaient sur la longueur de leur banc.

Nyon, toujours aussi combatif, se devait de trouver plus d’options offensives derrière le duo N’Doye/Williams.


Malheureusement pour la lanterne rouge, le début de 3ème QT ne fut pas celui espéré avec des genevois beaucoup plus mordants dans le sillage d‘un Michel Ofik N’Zege toujours aussi impactant sur le jeu des Lions.

Rajouté à cela 4 fautes commises très rapidement vous amenant dans le bonus pendant + de 8 minutes et vous comprenez très rapidement que l’issue de ce match ne faisait plus l’ombre d’un doute.

Ive Ivanov, en profitait à merveille allant gratter énormément de points sur la ligne de L-F avec la réussite habituelle qu’on lui connaît (7/7 au total)


Genève poursuivait sa dynamique et resserrait nettement sa défense provoquant pas moins de 4 pertes de balles de suite côté nyonnais.


(La défense de Genève en action avec le superbe block de Kuba qui amène une transition des Lions)


Dès lors, les contre-attaques genevoises pleuvaient sur le parquet du Pommier amenant l’écart proche de la trentaine de points.


Maruotto se distinguait, à l’instar du match face à Monthey pour réaliser une deuxième très belle prestation de suite qui viendra ravir le coaching staff genevois.


Malgré la combativité d’Amir Williams, bien trop ésseulé, Nyon accusait le coup à l’aube du dernier acte.

60-40 Genève à la fin du 3ème QT.


Ces 10 dernières minutes ne resteront certes pas dans les mémoires mais cependant, mérite aux nyonnais de n’avoir pas sombré comme beaucoup l’aurait fait, à l’image d’un Hamish Warden auteur de 5 points de suite et de l’éternel Maleye N’Doye qui ont permis à Nyon de ne pas ressortir avec les fesses trop rouges de ce déplacement au Pommier.


Genève profitait de ces dernières minutes pour ouvrir son banc offrant ainsi du temps de jeu à gogo à ses role player pendant que Roberto Kovac continuait son petit chantier avec décidément la main très très chaude en ce moment.


82-59 Score Final.

Victoire sans sourciller du leader genevois qui assure sa 1ère place à l’issue de cette phase préliminaire avant le choc des titans à venir face à Fribourg Olympic.


Coach Stimac pourra se satisfaire du sérieux de ses troupes malgré l’absence de Sabeckis au coup d’envoi.

Le technicien aura pu tester de nouvelles combinaisons et rotations ce samedi lui donnant encore plus de certitudes sur la force de son groupe à l’image d’un Mikael Maruotto retrouvé et élu MVP de la rencontre.


Quant au BBC Nyon, cette défaite était attendue et l’écart au tableau d’affichage reflète assez bien l’écart qui sépare les 2 équipes à l’heure actuelle.

Les satisfactions du jour n’en sont pas tellement avec les gros matchs de N’Doye et Williams.

Force est de constater cependant que l’américain prend de plus en plus ses marques et s’impose comme une option offensive très sérieuse en SB League.

Mais il faudra compter pour Alain Attallah, lors des prochains matchs sur un supporting cast au RDV car en dehors du duo d’étrangers, aucun autre joueur du BBC Nyon n‘a dépassé les 5 unités au scoring...

Trop peu pour ne serait-ce que venir chatouiller une formation comme Genève qui déroule son basket en ce début d’année 2021.

       Le Cinq Majeur      

© 2020 by Le Cinq Majeur Genève. Proudly created with David & Florian

  • Instagram
  • Twitter Icône sociale
  • Facebook Social Icône
  • Youtube
  • Spotify Icône sociale