SBL - Day 21 - Starwings refroidit le Chaudron au bout du suspense

Après sa terrible déconvenue au Rocher face au BBC Nyon pour le compte de la Patrick Baumann Cup, le BC Boncourt se devait de réagir dans une rencontre capitale pour la course aux playoffs face à l’équipe en forme de ce 1er trimestre 2021.

Côté bâlois, ce duel était l’occasion rêvée de recoller au classement avec leurs adversaires du jour et de s’afficher comme un candidat très crédible pour cette 5ème place au classement.

Et le début de rencontre allait refléter parfaitement les dynamiques respectives des deux équipes sur ces dernières semaines: Boncourt se montrait insipide en attaque (avec 1 seul panier en + de 4 minutes de jeu) contrastant avec l’application des bâlois, très à l’aise dans l’exécution de leurs systèmes.

Nathan Krill et Deondre Burns démarraient la rencontre sur les chapeaux de roue et très rapidement, Starwings prenait 11 points d’avance, bien aidé par une adresse insolente du parking.

(Deondre Burns, chaleur longue-distance, réalisait un début de match monstrueux © Swiss Bakset )


Les jurassiens s’en remettaient alors aux talents individuels qui composent son groupe pour ne pas sombrer dès les premières minutes de jeu. 14-22 à l’issue du 1er QT.


Le 2ème quart-temps débutait tout aussi mal pour les locaux qui luttaient toujours autant pour inscrire le moindre panier, en étant notamment muets pendant plus de 3 minutes en attaque.

Il fallait bien le talent de Nemanja Calasan pour faire trembler les filets bâlois et venir compenser l’adresse insolente des visiteurs longue-distance.

Car Mr Burns poursuivait son show en étant chaleur au plus haut-point: c’est simple, l’américain inscrira plus de la moitié des points de son équipe dans ce 1er acte.


Boncourt pouvait alors compter sur le revenant Julien Waelti, très précieux en sortie de banc et auteur de 6 points en l’espace de quelques possessions.

Mais cela ne permettait pas aux jurassiens de combler leur retard au score et c’était alors le moment choisi par Juraj Kozic pour enfin lancer la machine.

Muet dans le 1er QT, l’international suisse commençait à faire tomber la foudre sur la truffe des bâlois en inscrivant 10 points dans ce seul QT.

Dans son sillage, Boncourt parvenait à surnager et à ne pas laisser Starwings trop s’envoler au score.


31-37 à la Mi-Temps en faveur des bâlois.

Boncourt, méconnaissable, restait de manière assez inexplicable dans le match grâce à l’apport de ses 2 snipers suisses (Waelti & Kozic) face à une formation de Starwings en pleine réussite du parking et portée par les 20 premières minutes exceptionnelles de son meneur américain Burns (20 points sur les 37 inscrits de son équipe).

A noter le match fantomatique de Devin Cooper pour Boncourt, toujours vierge de point à la pause.


Au retour des vestiaires, pas de véritable changement dans la dynamique de la rencontre avec des jurassiens toujours autant mal à l’aise en phase offensive et qui ne devaient leur salut qu’au réveil de leur meneur américain qui inscrivait les 5 premiers points de son équipe.

Marc Seylan, en mode Zorro avec un masque facial, traversait la rencontre comme un fantôme avec une quantité de déchets et de mauvais choix hallucinants, bien secondé par Milos Jankovic qui accumulait les pertes de balle tel un collectionneur.


Heureusement pour les locaux, Bâle revenait sur le terrain en ayant laissé son adresse folle du 1er acte au vestiaire, et on assistait, pour notre plus grand plaisir, à une vraie purge de basketball dans ce 3ème QT.

Starwings galèrait près de 4 minutes pour inscrire le moindre point sur un énième panier exceptionnel de Deondre Burns.

Cependant, les joueurs d’Andrejevic continuaient d’appuyer là ou ça fait mal en allant fixer la défense boncourtoise dans la peinture et, comme dans le 2ème QT, il fallait toute l’adresse de Juraj Kozic pour maintenir le BCB dans la course.

(L’international Suisse, Kozic, permettait aux siens de rester au contact des bâlois © Swiss Bakset)


43-49 en faveur de Starwings à l’aube du dernier QT.


Malgré les 2 possessions d’écart entre les 2 équipes, on voyait mal Boncourt revenir dans cette partie, d’autant plus que Milenkovic venait faire gonfler l’écart à la dizaine de points, bien aidé par la bonne défense en zone des bâlois.


Mais on connait la nervosité affichée de Starwings à l’heure de plier une rencontre et bis repetita, c’est exactement ce qu’il s’est passé du côté du Chaudron.

De manière assez inexplicable, les visiteurs ont connu une véritable coupure de courant en fin de QT permettant à Kozic et Cooper de ramener Boncourt dans le game, contre le cours du jeu.


Deondre Burns ne parvenait plus à inscrire un seul panier et c’est toute l’équipe de Bâle qui se liquéfiait en cette fin de match.

Cooper, à 50 secondes de la sirène parvenait à réduire l’écart à un tout petit point ravivant l’espoir d’un hold-up des locaux.

Vid Milenkovic ne le voyait pas de cet œil là et permettait à Bâle d’entrevoir un précieux succès en redonnant 3 points d’avance aux siens à 17 secondes de la fin.


C’est alors que Julien Waelti sortait de son nid pour aller inscrire un panier stratosphérique du parking pour venir égaliser une rencontre qui tendait les bras aux bâlois

(Julien Waelti, aka Juju B, venait les poser sur la table avec un 3 Points clutch pour égaliser - © Swiss Basket)


57-57 à la fin des 40 minutes... direction les prolongations avec deux momentums complètement opposés tant Starwings avait sombré sur la fin de rencontre permettant ainsi aux jurassiens d’entrevoir le scénario d’un hold-up parfait.


Et ce dernier commençait à se dessiner de plus en plus lorsque ce diable de Waelti inscrivait un nouveau panier monstrueux pour débuter l’Overtime.


On voyait mal comment les bâlois pouvaient se remettre de ce coup de massue reçu en pleine tête mais de manière assez incroyable, ces derniers parvenaient à retrouver le sérieux affiché lors des 30 premières minutes.

Milenkovic continuait son chantier en se montrant clutchissime, bien secondé par les 4 points de suite de Sébastien Davet, précieux en pénétration.


Même Burns remettait le nez à la fenêtre et assez logiquement, Bâle reprenait le contrôle des opérations avec 2 possessions d’avance sur des jurassiens, toujours autant à la peine en attaque.


Coach Ruzicic s’en allait prendre un dernier Time-out qu’il espérait salvateur, à 32 secondes de la fin, mais comme un symbole, Cooper s’en allait perdre le cuir de manière assez incroyable offrant la rencontre sur un plateau aux bâlois.


Burns n’en demandait pas tant et se montrait adroit au jeu des L-F pour plier, cette fois-ci, définitivement la rencontre.


Score final, 62-70 en faveur des Starwings.


Cette précieuse victoire des joueurs d’Andrejevic ne souffre d’aucune contestation malgré le passage à vide rencontré en fin de 4ème QT.


Bâle a livré une prestation beaucoup plus aboutie que celle de son adversaire et poursuit les progrès entrevus depuis ce début d’année 2021.

Burns finit la partie avec une énième énorme performance au scoring, bien aidé dans les moments chauds par Vid Milenkovic qui s’impose de plus en plus comme une menace offensive sérieuse dans ce championnat.

L’objectif est atteint avec un succès qui leur permet de recoller au classement avec leur adversaire du jour et signe d’ambition pour cette fin de saison. La 5ème place se profile de plus en plus comme un objectif crédible et réaliste pour cette équipe.


Quant à Boncourt, cette défaite après prolongation viendra faire mal au moral des troupes.

La remontée en fin de rencontre ne pourra faire oublier la faible qualité de la prestation des jurassiens.

Nous avons assez critiqué cette équipe sur ces dernières semaines, notamment l’absence de liant dans le jeu offensif des joueurs de Ruzicic, compte tenu de la qualité de l’effectif.

Au final, les semaines se suivent et se ressemblent pour le BCB qui semble bien malade et qui va devoir trouver des remèdes pour ne pas connaître une fin de saison horribilis en championnat.

Rappelons que Boncourt ne compte qu’une seule victoire d’écart avec Monthey, 8ème au classement et aux vues du calendrier qui se profile (2 déplacements pour affronter Neuchâtel et Lugano), on peut logiquement se faire du souci pour les jurassiens sur les semaines à venir.

MVP 🏆 :

BCB - Jurak Kozic : 21 Pts , 37% 3 Pts, 5 Rbs, 2 Stl & 2 Blk

SRB - Deondre Burns: 31 Pts, 50% 2 pts, 5/5 LF, 7 Rbs, 4 Ast & 4 Stl

Coup de 💓 :

BCB - Julien Waelti : 12 pts, 66% 3 Pts, 2 Rbs, 2 Stl & 2 Blk

SRB - Vid Milenkovic : 13 pts, 50% 3 Pts & 5 Rbs


Pour celles et ceux qui auraient manqué la rencontre, voici les highlights du match:











39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout