SBL - Day 24 - Fribourg s’impose au Pommier face à Genève

Duel de titans au Pommier avec l’affiche phare de SB League entre le leader genevois et le champion en titre, Fribourg Olympic.

Rencontre qui valait chère pour l’avantage du terrain durant les playoffs qui se profilent et avant tout, un test grandeur nature pour les Lions, privés de leur pivot américain, Éric Adams.

Et l’enjeu de ce choc se mesurait dès les premières minutes avec des défenses qui prenaient rapidement le pas, symbolisée par l’intensité folle déployée par les deux équipes.

Genève devait faire face très tôt aux problèmes de faute de Sabeckis qui ne les aidait en rien à freiner le début de rencontre en fanfare de Paul Gravet qui emmenait ses coéquipiers dans son sillage.


Fribourg se montrait alors moins maladroit que les genevois et clôturait ce 1er acte par un run de 7-0

(11-14; + 3 Fribourg)


Fort de cette lancée, Olympic appuyait sur l’accélérateur avec un ancien pensionnaire du Pommier, Alexander Hart qui dégainait deux fois du parking pour donner rapidement 9 points d’avance aux fribourgeois, obligeant Coach Stimac à prendre un temps-mort nécessaire.


Mais malheureusement pour le coach des Lions, la réponse de ses hommes ne fut pas celle espérée avec une formation genevoise empruntée comme rarement cette année en attaque.

Fribourg n’en demandait pas tant pour prendre le large au tableau d’affichage avec le réveil tardif de Marquis Jackson.

Malgré le bon passage de Nathan Jurkovitz en sortie de banc, Genève ne parvenait pas à trouver les clés pour renverser la tendance et sur un panier de Mbala, Fribourg rentrait au vestiaire avec une avance conséquente.

(25-35; + 10 Fribourg)


On espérait dès lors un réveil des locaux à l’entame de ce 3ème QT, mais Fribourg semblait décidé à continuer sur sa dynamique. Portés par les 6 points de suite de Sean Barnette, les visiteurs infligeaient un sévère 12-3 aux Lions, leur donnant presque 20 points d’écart et obligeant une nouvelle fois Andrej Stimac à calmer l’incendie par un nouveau temps-mort.


Pourtant, le message semblait finalement passé et les Lions parvenaient enfin à relancer la machine par un run de 5-0 auquel venaient immédiatement mettre fin les anciens Lions: Cotture & Zinn.


Fribourg se montrait tout simplement plus fort et tournait logiquement et largement en tête à l’aube du dernier QT. (46-62; + 16 Fribourg)

La bataille faisait rage dans la peinture ( © Gallay Photos)

Mais Genève n’était pas invaincue depuis 5 mois en SBL pour rien et malgré la maladresse incroyable d‘Ive Ivanov, les Lions parvenaient à hausser d’un cran l’intensité défensive et grâce à quelques stops consécutifs, l’écart se réduisait à 11 petites unités.

Le spectre du hold-up parfait commençait dès lors à planer sur le Pommier et Roberto Kovac se chargeait de le rappeler aux fribourgeois avec un coup de chauffe terrible du parking (-7 Genève)


Fribourg perdait assez spectaculairement le fil de son jeu et seuls Barnette et Jackson parvenaient à maintenir les visiteurs à flôts.

L’écart fondait comme neige au soleil et Derksen venait sanctionner ses anciens coéquipiers avec 2 ogives longue-distances forçant Petar Aleksic à prendre un temps-mort dans le money-time pour freiner la remontée folle des genevois revenus à une petite possession.


Malheureusement pour le leader du championnat, les erreurs s’accumulèrent au pire des moments, sous fond de critiques arbitrales du banc genevois qui verra les hommes en noir siffler une double technique qui viendra sceller le sort de cette rencontre.


75-82 en faveur de Fribourg qui remporte là un succès précieux pour le classement et pour le moral des troupes.


Genève s’incline pour la première fois de la saison à domicile et mesure pleinement le vide laissé par la blessure d’Eric Adams. En effet, les Lions n’ont pu que constater les dégâts devant l’impact de la raquette fribourgeoise qui a su éteindre le dominant Ive Ivanov.


Cette défaite devra servir de piqûre de rappel aux genevois qui pourront toutefois se satisfaire de la réponse apportée dans ce dernier quart et de la bonne intégration de Nathan Jurjkovitz en attendant l’arrivée d’un renfort dans la raquette pour reprendre leur marche en avant.

Car désormais, les Lions sont à portée de fusil de Massagno qui peut encore rêver du 1er rang.


Quant à Fribourg, ce succès vient sonner le glas d’une équipe décevante jusqu’à présent en championnat.

Olympic envoie un signal fort à la concurrence que le champion en titre sera bel et bien là sur cette fin de saison.

Petar Aleksic pourra également se satisfaire de la réponse apportée par ses cadres.

Jackson et Barnette ont dominé offensivement et permit à Fribourg de gérer cette fin de rencontre (presque) cauchemardesque sans oublier l’impact défensif impressionnant de Krajina, maître sous les paniers sur le parquet du Pommier.


Fribourg aura de nouveau fort à faire lors de la prochaine journée avec une opposition fatidique face à Massagno pour la lutte à la 2ème place de SBL dans le tessin.

MVP 🏆 :

GEN - Timothy Derksen : 15 pts, 90% FG, 4 reb, 3 ast, 2 stl

FRI - Marquis Jackson : 23 pts , 57% FG, 2 reb, 3 ast, 1 stl

Coup de 💓 :

GEN - Roberto Kovac : 15 pts, 75 % 3 PTS, 3 reb, 3 ast

FRI - Alexander Hart : 9 pts, 100 % 3 PTS, 5 reb, 1 blk


Pour celles et ceux qui auraient manqué la rencontre, voici les highlights du match:






69 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout