SBL Day 6 : le debrief' de la semaine servi par Magik Johnson

Chaque semaine, le Cinq Majeur vous emmène au coeur même des terrains de basket suisse pour revenir en 5 points sur les faits marquants de cette quatrième journée de SBL League :


1°) Vevey dans la cour des grands

Décidémment les néo-promus se plaisent à jouer les outsiders en SBL ! Après Swiss Central la saison passée, c'est Vevey Riveira Basket qui mets des pailettes dans les yeux du basket suisse. Les hommes de Niksa Bavcevic ont remporté samedi leur 5ème victoire de la saison face à Lugano (104-76) et talonne désormais le leader Spinelli Massagno au classement avant la trêve internationale.


Un homme est à mettre au crédit des Veveysans dans cette rencontre : Malik Johnson. L'américain a été l'auteur d'une prestation dantesque, détenteur notamment du nouveau record de passes décisives en une mi-temps avec 12 assists. Il termine la rencontre avec 15 PTS, 21 AST et 5 REB, la troisième meilleure performance en terme de passes décisives dans l'histoire de la SBL. Lugano n'a pas eu les armes lors de ce match, extrêmement dépendant de Robert Zinn absent samedi pour cause de blessure. Vevey Riveira cueille donc sa 3ème victoire consécutive en championnat confortant ainsi leur siège dans le trio de tête du championnat 2022/2023 de SBL !


2°) Fribourg Olympic en mode diesel

Fribourg Olympic pas brillant, mais efficace en temps voulu. Face à un séduisant BC Boncourt en 1ère mi-temps, les Fribourgeois ont su trouvé les moyens de s'extriper du piège Jurassien. La rotation limitée dont a du disposer Etienne Faye a malheureusement eu raison des Boncourtois, mais les signes sont toujours positives pour la suite de la saison.


Durant une mi-temps, Boncourt a parfaitement répondu au défi lancé par les champions en titre à la salle St-Léonard. Malgré l'absence de Joshua Brown & Pedro Bengui, les Jurassiens ont pu compter sur leur maitre à jouer Martins Igbanu pour tenir tête à Fribourg Olympic. Malheureusement, Petar Aleksic possède une rotation beaucoup plus fournie qui a fatigué les sept joueurs Boncourtois mis en jeu par le coach français. En deux temps, Olympic s'impose finalement 86-55 et comble son retard dans le trio de tête du championnat.


Retrouvez d’ailleurs les meilleurs moments de la rencontre dans l’Aftermovie officiel by Le Cinq Majeur.



3°) Genève-Monthey : le duel des éclopés

Deux équipes en peine de rotation ces dernières semaines, dans un duel à intensité folle. Les Lions de Genève et le BBC Monthey ont livré une magnifique bataille dans une rencontre qui a démarré avec une heure de retard suite à un problème dans le chrono des 24 secondes. Si les Lions n'étaient pas loin de passer par une défaite par forfait, c'est bien eux qui finissent par l'emporter au bout du suspense sur le score de 82-78.


Monthey devait composer sans Jaizec Lottie et Illja Vranic, sachant qu'ils ont disputé 4 rencontres lors des ces deux dernières semaines à 4 jours d'intervalles. En face, Les Lions de Genève étaient privés de Thomas Jurkovitz, Clayton LeSann, James Karnik et Jeremiah Paige qui demandait ainsi à ses cadors de disputer au minimum 35 minutes de jeu. Néanmoins, la rencontre fut forte passionnante avec deux équipes évoluant à haute intensité au point d'en finir avec des crampes, comme peut le témoigner JJ Chandler III. La victoire revient aux hommes d'Alain Attallah qui va faire du bien au moral, à l'inverse des Montheysans qui doivent profiter de cette brève internationale pour soigner ses blessures et revenir plus fort pour la suite de ce 1er tour du championnat.


Revivez le match avec les meilleurs moments de la rencontre:



4°) Les inquiétudes autour du BBC Nyon

Le doute plane autour des pensionnaires du Rocher. Le BBC Nyon n'arrive pas à décoller en championnat et concède un 3ème revers consécutif face à Starwings Basket 81-78 après prolongation. Une nouvelle défaite frustrante pour la troupe de Stefan Ivanovic qui menait pourtant d'une quinzaine de point durant la première mi-temps avant de s'écrouler. Denis Fassnacht a été notamment le brave héros qui a envoyé les deux équipes en "overtime".


Dennis Fasnacht en mode clutch avec le panier de l’égalisation dans les dernières secondes du 4ème QT

(© SWB)


Force est de constater qu'il y a deux ambiances différentes entre ces deux clubs : chez Antonio Doukas, on parvient à réaliser de grand coup avec peu de moyens. Tandis que du côté de Stefan Ivanovic, les talents sont là mais le reste du banc ne sort pas du lot. En effet, malgré la séparation avec Ian Keenard avec qui cela n'allait pas dans le vestiaire, la baraque nyonnaise tient essentiellement de ses américains Colin Dougherty et Devante Brooks. Le manque de talent suisse en sortie de banc et le début de saison contrastée de Jérémy Jaunin et de Maleye N'Doye y sont pour beaucoup dans ce début de saison galère des vaudois qui occupent désormais la dernière place au classement. Du côté Bâlois, ce match a été de véritables montagnes-russes qui finissent sans entraves grâce au soldat De'Shawn Williams, irrésistible ce samedi avec 30 PTS, 4 AST et 3 REB à son compteur dont notamment ce shoot incroyable en prolongation.




5°) La surprise du chef

Elle nous vient ce week-end de la salle de la Riveraine ! Union Neuchâtel a créé une véritable sensation samedi soir en s'imposant face au leader Spinelli Massagno, invaincu avant cette 6ème journée. Les Unionistes ont remporté de manière convaincante leur première rencontre en championnat face aux Tessinois (90-69) et laisse la place de lanterne rouge au BBC Nyon.


Sous l'impulsion d'un Dalan Ancrum très adroit (52% FG, 60% à 2 points et 50% à 3 points), Neuchâtel a limité ses pertes de balles et ses nombreuses fautes pour livrer une prestation capitale afin de ne pas arriver avant la trêve internationale sans connaître le goût du succès. Mitar Trivunovic a visiblement travaillé sur l'axe défensif de son équipe. Massagno termine en effet avec un pourcentage aux tirs très faible (31% FG). Prenant peut-être de haut leurs adversaires du jour, les hommes de Robbi Gubitosa ont payé "cash" leur manque d'altruisme sur le terrain et concède ainsi leur première défaite de la saison. Neuchâtel a complètement déjoué les pronostics ce week-end.


Alireza Baheri



290 vues0 commentaire