SBL: Le debrief du day #6 servi par le duo Fofana - Martin



1° Martin - Fofana : That shit was personal !


Ouhhhhhhhh celle-ci pas grand monde ne l'avait vu venir ! Union Neuchâtel qui avait bien failli commettre l'irréparable jeudi dernier aux galeries du rivage face à des Veveysans privés de leur joueur principal s'en est allé distribuer des fessées sur les fesses toutes rouges de Genevois apathiques.


Portés par un duo Killian Martin - Selim Fofana qui avaient visiblement à coeur de montrer à un club qui ne les a pas vu alors qu'ils étaient formés sous leur nez qu'ils étaient bel et bien là. Respectivement auteurs de 21 points (69% FG), 4 interceptions et 20 points, 5 rebonds, 4 passes décisives, les deux natifs de Genève ont montré que même au bout du monde ils étaient chez eux au moment d'affronter la formation d'Andrej Stimac.


D'ailleurs, vous ne devinerez jamais ce qu'il m'est arrivé ce matin !!! Je me lève tranquille avec mon petit café, je passe le nez par la fenêtre et là qu'est-ce que je vois en bas de chez moi ? Mon Dragan Zekovic encore entrain de glisser :

(Images : Swiss basketball)


2° Naufrage au Reposieux : ça commence à se tendre pour Monthey


Autant le dire tout de suite, il y a eu du mieux de la part des hommes de Patrick Pembele ce weekend. Du mieux certes, mais une énorme contre performance tout de même au moment de recevoir des Nyonnais orphelins de leur Top scorer George Beamon. 22 points de moyenne en main en moins pour Stefan Ivanovic. Pas de problème pour le coach rookie à dominer son homologue du soir qui malgré une bonne entame de match tactique face à des Nyonnais qui verrouillaient tout accès à la raquette, sembla en difficulté offensivement notamment dans le dernier quart où seul Clayton Le Sann, auteurs d'un coup de chaud lunaire du parking semblait pouvoir permettre aux sangliers d'exister.


Avec un bilan de 0 victoires pour 6 défaites cette saison, Double P devra trouver des solutions rapidement s'il veut passer l'hiver dans les bureaux du BBC Monthey. A n'en pas douter, le calendrier se prête parfaitement à ce genre de test puisque les montheysans iront à Boncourt avant de recevoir Lugano puis de se rendre à Bâle pour y affronter les starwings. Autant de concurrents directs pour un spot 6 qui vaudra cher cette saison tant les deux premiers au classement semblent au-dessus du lôt.



3° Le saviez-vous ? En mai 87 un bison et Mr Propre se reproduisaient, 9 mois plus tard ...



Juwann James a sali la peinture des boncourtois samedi dernier. Une efficacité monstrueuse du pivot de Massagno qui a tourné à 100% au shoot (21 points & 8 rebonds en 20min) mettant en souffrance les intérieurs de Boncourt. Le pivot a une nouvelle fois démarré la rencontre sur le banc et a fait parler toute sa puissance au moment de rouler sur Nemanja Calasan et Eric Katenda.

Toujours aussi bien accompagné par un Vernon Taylor Jr à son aise ((23 points, 9 rebonds, 11 assists) à Massagno qui conforte sa place de leader au championnat, à la différence +/- sur des fribourgeois également auteurs de 6 succès en autant de rencontre.



4° Scénario Hollywoodien pour Swiss central


Antwoine anderson, Michael Phillips, Stan Leemans et Orlando Baer dans les roles de Baccon, Eddye, Soap et Tom.


ARNAQUE parce que "putain", qui avait vu venir la bande de Suisses Allemands à la lutte avec le BBC Nyon pour un podium après 6 journées ! Il ne faut pas oublier que les Lucernois tournent à 61.6% au shoot (meilleure équipe) et 41.3% du parking !!! Ce qui en fait la deuxième meilleure performance enregistrée à ce stade du championnat dans l'histoire de la SB League (les stats ne remontent qu'à 10 ans mais le style de jeu dans la fin des années 2000 laisse à penser qu'on parle bien là d'une stat historique).


CRIME parce qu'une nouvelle fois de plus les Lucernois ont été injouables à la maison. Ils ont démoli les starwings dans le derby Alémanique comme ils l'avaient précédemment fait à Lucerne face à Boncourt et Monthey. Bien emmenés par leurs deux leaders américains et Nana Harding en mode Veteran sortie de banc, les joueurs de Coach Baer peuvent nourrir de bonnes ambitions s'ils restent aussi inspirés sur leur parquet.


BOTANIQUE parce qu'Orlando Baer justement ! On a peu parlé du coach qui était déjà sur le banc de Swiss Central avant qu'ils ne redescendent en LNB. C'était en tant qu'assistant. Il connaît bien la maison et semble avoir trouvé la formule parfaite pour tirer le meilleur de son effectif. Après une belle saison dans la division du dessous, il montre en SB League qu'il est un entraîneur qui aime jouer et prendre des risques offensivement avec du jeu rapide notamment (3e attaque de la ligue).



5° Celle-ci est pour les fans de serrurerie et les accrocs à Netflix, Fribourg sort le coffre fort !



C'est un véritable coffre-fort qu'est en train de nous façonner Petar Aleksic avec Fribourg Olympic. Déjà adepte d'un basket défensif lors des précédentes saisons, l'entraineur des champions en titre a même pu compter sur le retour de Natan Jurkovitz qui symbolise avec Mbala et Jankovic l'impact de cette équipe de ce côté du terrain. Les trois joueurs sont en effet tous membre du TOP 5 des defensive ratings de la ligue. Une armée au service d'un gourou du grit and grind qui après une saison moins fringuante sur le plan national , malgré le titre ultime, semble de nouveau avoir la mainmise sur un effectif qui lui correspond.


Florian Jas.




302 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout