• reymondbenoit

SBL Men Day 12: Genève domine Monthey grâce à une grosse seconde période

Match en retard ce mercredi soir chez les garçons avec le leader genevois qui affrontaient des Montheysans enfin au complet avec le retour de Vincent Bailey.


La surprise Thomas Jurkovitz

Titulaire en lieu et place de Roberto Kovac, le frère de Natan commence par un trois points. Le TopScoreur Edwards lui répond avec la planche aussi à distance. Le début de match est plutôt tranquille avec plusieurs pertes de balle pour les deux formations. Ivanov débloque la situation à trois points vite répondu par Galloway et Edwards dans la peinture. Galloway enchaîne avec un dunk alors que de l'autre côté Nzege loupe un panier tout cuit. Genève est en difficulté alors que Monthey joue crânement sa chance. Les premiers changements arrivent avec l'entrée notamment de Mikaël Maruotto qui score et fait revenir les locaux à -2 (10-12). Les shoots ratés et les pertes de balle s'enchaînent dans une entame de match très poussive. La fin de quart temps est valaisanne avec un panier pour Fritschi et un contre de Bailey pour faire la course en tête (11-16).


Retour compliqué pour Vincent Bailey

De retour après une longue absence, l'intérieur américain est à la peine pour sa reprise. A la recherche de jeu rapide, les deux équipes peinent à trouver le chemin du panier. En effet seulement deux points sont inscrits en trois minutes. Aucun shoot ne rentre mais l'activité d'Eric Adams au rebond et son adresse aux lancers francs permet aux troupes d'Andrej Stimac de rester au contact. Mais Edwards redonne deux possessions d'avance à son équipe avec un panier à distance suivi d'un drive du capitaine Chad Timberlake qui pousse Coach Stimac à prendre son premier temps-mort (14-20). Sabeckis et Derksen sont de retour mais Edwards chaud comme la braise intercepte et pose un énorme dunk sur le Lituanien en sortie de temps-mort!

Le retour de Vincent Bailey a été compliqué mais le collectif montheysan a livré une excellente première mi-temps.


Ca reste poussif avec les défenses qui prennent le pas sur des attaques toujours aussi maladroites. Le TopScoreur montheysan prend tous les tickets shoots avec plus ou moins de réussite (5/12). Kovac assure sur la ligne et Genève reste toujours dans le partie à trois minutes de la mi-temps (20-24). Edwards nous fait croire à un nouveau trois point mais sert finalement Thomas Fritschi dans le corner qui plante de loin et donne neuf points d'avance à son équipe (20-29). Voyant que Genève ne rentre rien de loin, Patrick Pembele conserve sa défense de zone qui fonctionne à merveille. En manque total de réussite, Timothy Derksen et ses coéquipiers sont toujours menés et Nzege prend même une faute antisportive. Avec seulement vingt trois points encaissés les valaisans ont réussi une très grosse première mi-temps défensive tout en profitant de la maladresse des locaux et sont donc devant (23-32). Vont-ils nous refaire le coup de leur victoire surprise au Tessin d'il y a quelques temps?


Avec seulement 17% aux shoots les genevois sont passés quant à eux à côté de cette période avec leur TopScoreur à seulement 1 points et 0/5 aux tirs. Les murs du vestiaire genevois risquent de trembler durant la pause.


Maruotto pour débloquer la situation?

Le franco-suisse provoque d'emblée la troisième faute d'Achille Spadone. Les Lions insistent à l'intérieur avec Nzege qui provoque également la troisième faute de Tutonda. Pour notre plus grand plaisir, les paniers s'enchaînent enfin avec Edwards d'un côté et Sabeckis de l'autre. Derksen marque son premier tir sur un lay up très compliqué et Ivanov en transition ramène les siens à -5 (31-36). Derksen enchaine mais sur un gros trois point au buzzer avec la planche Timberlake fait respirer son équipe. Spadone par manque d'expérience commet sa quatrième faute et Maruotto ne se fait pas prier pour ramener son équipe de plus en plus près sur la ligne.


Genève est mieux et le choix de Stimac est payant avec l'ailier qui score dans le corner pour égaliser. Quand il est chaud on sait qu'il est dangereux et bien trouvé par Sabeckis il rentre un nouveau trois points pour passer devant. Les locaux ont clairement augmenté le niveau et Monthey souffre en commettant plusieurs fautes. La pression défensive genevoise est de retour et les Lions creusent l'écart (46-39). Mais avec cinq points de suite Monthey se relance et Stimac prend un nouveau temps mort pour calmer leurs ardeurs. Pour reprendre la partie, un gros alley-oop entre Kovac et Adams et un magnifique step-back d'Edwards nous offre enfin un peu de spectacle. A la fin du troisième quart temps Genève a pris l'avantage mais les visiteurs restent dans le match (51-46).


Une fin de match avec ou sans suspens?

Derksen manque l'immanquable et Tutonda ramène sa formation à une possession sur un shoot à distance. Sans trembler Jérémy Jaunin plutôt discret jusqu'à présent score à distance et délivre un véritable caviar à Kovac. Une faute antisportive du numéro quatorze genevois peut relancer des Montheysans qui n'ont pas la tête sous l'eau mais presque... Tutonda rentre ses lancers et malheureusement Edwards n'est plus trop en réussite contrairement à Kovac qui à la main qui chauffe. Mais Tutonda est très bon dans ce dernier quart temps et rentre encore un trois points. Parfait sur la ligne de réparation, Kovac maintient Genève bien devant et quand il marque à trois points Pembele doit stopper le jeu. Il reste cinq minutes et il y a maintenant douze points d'écarts (66-54).

Roberto Kovac a sorti les Lions de Genève d'un mauvais pas avec un parfait 13/13 aux lancers francs.


Malheureusement sans...

Seize points d'écart à trois minutes de la fin, les genevois ont sorti une grosse deuxième période qui leur a permis de prendre le dessus sur des Valaisans qui n'ont pas tenu sur la longueur. La fin de match est sans grand intérêt si ce n'est de voir des joueurs qui n'ont pas beaucoup joué jusqu'ici.


Score final 74-55 et Genève garde son invincibilité au Pommier grâce à une grosse deuxième mi-temps et un excellent 27/30 aux lancers francs, preuve également de leur agressivité vers le cercle durant cette rencontre. Quant aux Montheysans après leur défaite à domicile face aux Starwings, ils s'inclinent à nouveau non sans avoir livré une très bonne première mi-temps mais l'écart entre les deux formations est trop grand quand les hommes du président Fattal jouent comme en deuxième période.


MVP 🏆 : Roberto Kovac: 23 points, 2/5 à trois points, 13/13 aux lancers francs

Chad Timberlake: 12 points, 5 rebonds

Coup de 💓 : Mikaël Maruotto: 11 points, 3/4 aux tirs, 2/3 à trois points

Arthur Edwards: 18 points, 3 rebonds, 3 assists

Notes du match:

Derksen⭐⭐ Edwards⭐⭐⭐

Nzege⭐⭐⭐ Kessler ⭐⭐

Sabeckis⭐⭐⭐ Timberlake ⭐⭐⭐

Ivanov ⭐⭐⭐ Tutonda ⭐⭐

Jurkovitz ⭐⭐⭐ Galloway ⭐⭐⭐

Jaunin⭐⭐⭐ Spadone ⭐⭐

Maruotto ⭐⭐⭐ Fritschi⭐⭐⭐

Adams ⭐⭐⭐ Despond ⭐⭐

Kovac ⭐⭐⭐⭐ Bailey ⭐⭐

Kuba ⭐⭐⭐ Von Nieda ⭐⭐⭐

⭐ Très mauvais match ⭐⭐ Mauvais match ⭐⭐⭐ Match correct

⭐⭐⭐⭐ Bon match ⭐⭐⭐⭐⭐ Performance spéciale


Pour celles et ceux qui auraient manqué la rencontre, voici les highlights du match:



35 vues0 commentaire