• David Pinto

SBL Men - Day 13: Nyon ouvre son compteur face à Neuchâtel

Mis à jour : janv. 12

Il est de ces rencontres qui vous marquent par leur caractère exceptionnel, leur suspense enivrant ou de par l’énergie qui se dégage du parquet.

Cette opposition entre Nyon et Neuchâtel, ce samedi après-midi au Rocher, réunissait un peu tous ces critères puisqu’au terme d’une rencontre menée de main de maître, le BBC Nyon d’Alain Attallah remportait là son 1er succès de la saison en championnat et ce, face à un des cadors de SBL, excusez du peu !


Pour débuter cette rencontre, le technicien égyptien décidait de reconduire son Cinq Majeur avec comme fait notable le passage sur le banc de Benoit Hayman afin de venir dynamiser sa 2nd unit.

Dans les rangs neuchâtelois, Coach Goethals procédait à 2 changements majeurs suite à la défaite face aux Lions de Genève avec la titularisation de Noé Anabir & Daniel Giddens dans la raquette, décalant de facto Vernon Taylor & Griffin Kinney sur le banc.

Et malheureusement, ces choix ne furent pas payant pour le technicien belge qui voyait son équipe très mal démarrer ce début de rencontre venant buter sur la défense en zone des nyonnais et se montrant incapable de stopper le gros début de rencontre de Jeff Dufour.

Le meneur historique des pensionnaires du Rocher prenait feu en ce début de match permettant aux siens de rapidement prendre les devants au score (+8 BBC Nyon).

Jeff Dufour prend le dessus sur Bryan Colon (©: Sigfredo Haro)


Neuchâtel tentait tant bien que mal de rester au contact des locaux, dans le sillage d’un Yoan Granvorka agressif et adroit mais les lacunes défensives des joueurs d’Union étaient trop criantes dans ce 1er QT, la faute à l’adresse insolente du BBC Nyon, symbolisée par son Top Scorer, Maleye N’Doye.

Le Sénégalais commençait à empiler les paniers du parking et son compteur se mettait à grimper de manière vertigineuse pour atteindre les 14 points à l’issu des 10 premières minutes.


Daniel Goethals avait beau donner de la voix sur son banc durant un temps-mort animé, les Neuchâtelois étaient à l’envers dans ce début de rencontre et se voyaient largement menés au tableau d’affichage

(26-10 Nyon à la fin du 1er QT)


L’espoir commençait donc à naître dans les rangs nyonnais mais il fallait pour cela maintenir leur niveau d’excellence affiché jusque-là.

Et force est de constater que ces derniers furent plus qu’aidés par une équipe neuchâteloise nerveuse à souhait et qui commettait d’innombrables fautes se retrouvant dans le bonus après 1’15 seulement.


Menés de 16 points avec presque 9 min à jouer dans le bonus, on voyait là le scénario d’un match galère se dessiner pour les visiteurs d’autant plus que leur meilleur élément offensif, Bryan Colon, se voyait cibler à outrance en défense.

Malgré un rapproché à 9 points, Alain Attallah se montrait plus qu’inspiré dans ses choix tactiques et notamment dans ses sorties de Time-Out.

Dufour et D’Doye, bien installés dans les systèmes brillamment appelés par Coach Alain, permettaient à Nyon de garder une avance conséquente au tableau d’affichage et de croire pleinement à cet exploit qui leur tendait les bras.


44-35 pour le BBC Nyon à la Mi-Temps.


Nyon réalisait jusque-là un premier acte de haute volée, en témoignent leurs stats hallucinantes sur ces 20 premières minutes.

Maleye N’Doye affichait déjà 20 pions au compteur dans le sillage des pourcentages indécents de ses coéquipiers: 52% de réussite aux tirs avec un sublime 50% du parking.


A l’inverse, Union semblait apathique sur le terrain et sans aucune solution pour venir contrecarrer la défense 3-2 (voire 2-1-2) proposée par Nyon.

Les cadres ne répondaient pas présents et le profil du match piège se rapprochait inexorablement pour les neuchâtelois qui se devaient de proposer autre chose pour espérer remporter cette rencontre.


Et nul doute que le discours de Dan Goethals à la pause fit son œuvre puisque les joueurs d’Union revenaient sur le parquet avec d’autres intentions en ce début de 3ème QT.

Markel Humphrey & Bryan Colon faisaient valoir leur talent en 1 vs 1 et permettaient à Union de revenir à 4 petites unités des nyonnais.


Coach Attallah prenait dès lors rapidement un Time-Out pour calmer les ardeurs des visiteurs et essayer de remettre ses troupes dans le rythme entre-aperçu dans le 1er acte.


Et quelle réussite pour le technicien nyonnais qui voyait ses joueurs infliger un 9-0 à Neuchâtel dans le sillage de ses hommes forts: Dufour & N’Doye.

(Alain Attallah a encore brillé dans ses choix tactiques en surclassant son homologue sur ce match)


Porté par l’insolente réussite de leur joueur sénégalais, Nyon faisait payer les faiblesses déjà affichées sur les rencontres précédentes du secteur intérieur de Neuchâtel, notamment aux rebonds.


Le capitaine historique, William Van Rooij & Laurent Zoccoletti réalisaient une véritable moisson sous l’arceau adverse, en grattant pléthore de rebonds offensifs offrant ainsi multitude de 2nd chance points aux nyonnais.


Et sur un 3 points énormissime d’Hamish Warden (les seuls points inscrits par le jeune suisse), Nyon faisait repasser l’écart au délà de la dizaine de points pour attaquer le dernier acte avec un avantage conséquent.

59-50 BBC Nyon à l’aube du 4ème QT.


Et à l’instar du 3ème QT, Neuchâtel tentait de faire valoir la qualité individuelle et intrinsèque de ses joueurs avec des premières minutes enfin dignes de leur standing.

Face à la défense de zone adverse, Union semblait enfin trouver des solutions grâce à Griffin Kinney en point de fixation à l’intérieur.

A l’inverse, Nyon, un brin tétanisé par le spectre d’une victoire historique qui se dessinait de plus en plus , commençait à se crisper multipliant ainsi les pertes de balle.

L’écart se réduisait inlassablement, symbolisé par ce début de QT cataclysmque des locaux qui n’inscrivaient qu’un seul petit point en un plus de 4 minutes.


Il fallait alors le talent de leur sauveur du jour, Jeff Dufour, pour stopper l’hémorragie et maintenir vivant l’espoir d’une victoire historique.


Et dans le fameux money-time, profitant du déchet criant de Neuchâtel qui lâchait multitudes de L-F & de transitions faciles, Nyon répondait plus que présent et s’en allait chercher ce succès en les posant sur la table, comme on aime le dire dans Le Cinq Majeur.


Laurent Zoccoletti, auteur de 2 énormes shoots clutch et surtout Titouan Vanney, venaient doucher les minces espoirs d’Union de réaliser le hold-up de la soirée.

(Le « Dagger » de Titouan Vannay qui vient définitivement tuer les espoirs Neuchâtelois en fin de rencontre)


Score final: 72-64 pour le BBC Nyon.


Notre lanterne rouge adoré réalise là un exploit retentissant en s’imposant face à un des cadors du championnat qui venait quelques jours auparavant d‘infliger sa première défaite de la saison à Massagno.

Première victoire donc pour les nyonnais qui débloquent enfin leur compteur en SB League et qui se réjouiront de l’arrivée de leur nouveau pivot américain, Amir Williams, présent dans les tribunes du Rocher pour nouer de nouvelles ambitions pour cette année 2021.


La défense en zone d’Alain Attallah gêna considérablement les visiteurs, incapables de trouver de l’autre côté du terrain des solutions pour freiner l’adresse incroyable des locaux.

Portés par les inusables Maleye N’Doye et Jeff Dufour, le BBC Nyon a su faire preuve d’abnégation et de talent pour remporter un succès que (presque) personne ne voyait venir.


Quant à Union, cette défaite vient faire tâche suite à un revers cuisant essuyé du côté du Pommier face à Genève.

Les lacunes affichées dans l’attaque des défenses en zone furent énormes tout au long de la rencontre et dans le sillage de leur star américaine, Vernon Taylor Jr, fantomatique sur cette rencontre, Union n’a jamais su trouver les armes pour faire basculer ce match, même lorsque Nyon accusait le coup en fin de rencontre, un brin tétanisé par l’ampleur du succès qui s’offrait à eux.

Il faudra retrouver une équipe beaucoup plus concentrée lors de la prochaine journée pour les troupes de Dan Goethals qui recevront la formation chablaisienne du BBC Monthey, remontée à bloc suite à leur succès à l’extérieur face à Massagno.


Pour terminer, on retiendra donc cet exploit majuscule réalisé par les joueurs d’Alain Attallah qui permet au BBC Nyon de se rapprocher à une petite victoire des bâlois de Starwings au classement.

Cela tombe bien, la dernière journée du 2ème tour nous a concocté une affiche au Rocher entre les deux équipes.

Le pop-corn et les Captain Mousse sont d’ores et déjà au frais pour vivre cette rencontre en direct au bord du terrain...

Le Cinq Majeur a pris date !


MVP 🏆 : ⚪🔵 Maleye N'doye: 26 Points, 7 Rebonds (6/8 à 3 PTS, 75%)

⚪️⚫️ Markel Humphrey : 12 Points, 8 Rebonds & 3 Assists


Coup de 💓 : Jeff Dufour: 18 points, 5 rebonds et 4 Assists



Notes du match:


Dufour ⭐⭐⭐⭐ Colon ⭐⭐⭐

Erard ⭐⭐⭐ Granvorka ⭐⭐⭐

Zoccoletti ⭐⭐⭐⭐ Humphrey ⭐⭐⭐

Van Rooij ⭐⭐⭐⭐ Anabir ⭐⭐

N’Doye ⭐⭐⭐⭐⭐ Giddens

Hayman ⭐⭐ Taylor Jr

Nwokeabia ⭐⭐⭐ Kübler ⭐⭐⭐

Warden ⭐⭐⭐ Martin

Vannay ⭐⭐⭐ Kinney ⭐⭐⭐

⭐ Très mauvais match ⭐⭐ Mauvais match ⭐⭐⭐ Match correct

⭐⭐⭐⭐ Bon match ⭐⭐⭐⭐⭐ Performance spéciale

Pour celles et ceux qui auraient manqué la rencontre, voici les highlights du match: