SBL Men Day 14 : Genève remporte le choc face à Massagno !

Le choc de la 14ème journée opposait les Lions de Genève aux tessinois de Massagno. Résumé détaillé de cette grosse affiche ci-dessous.


Un premier quart avec deux grosses défenses

Dans cette rencontre au sommet, le début de match porte la marque de la maladresse. Avec des défenses intenses et bien concentrées mais aussi beaucoup de déchets aux lancers francs, ce duel entre les deux ogres de cette saison peine à démarrer. Genève essaie de mettre sa patte sur ce match avec notamment un Ive Ivanov très actif. Paschal Chukwu n'est pas à l'aise sur la ligne mais l'adresse extérieure des hommes de Robbi Gubitosa leur permet de rester au contact dans ce premier dix. 19-15


Genève hausse le ton, Massagno gère puis passe en tête

Avec un Jérémy Jaunin qui effectue une entrée remarquée, les Lions entament cette deuxième période de manière idéale. Avec du jeu rapide, une balle qui circule bien sur jeu placé et une défense agressive, ils arrivent à prendre dix points d'avance (34-24).


Du côté de Massagno, leur réussite à distance leur permette de rester dans le match. Tour à tour Nottage, Dusan Mladjan puis Richardson marquent de loin et les font revenir à -1 (38-37). Par un joli bras-roulé Ivanov répond mais Marko Mladjan enquille les points et son équipe passe en tête à une minute de la mi-temps (38-41). L'avance va même passer à +6 sur une faute de Maruotto sur ce même Mladjan à la dernière seconde (38-44).

Avec Ivanov à trois fautes, les genevois auront fort à faire pour revenir au score en deuxième période.

Jérémy Jaunin a réussi une très belle entrée en première mi-temps.


Genève endormi, Massagno creuse l'écart

En réussissant à museler un Tim Derksen pour l'instant extrêmement bien contenu, les tessinois avec Chukwu et Marko Mladjan parviennent à creuser un écart désormais conséquent avec onze points d'avance qui force Andrej Stimac à prendre un temps-mort alors que ses hommes sont encore au vestiaire.


Cet arrêt de jeu a le mérite de réveiller Roberto Kovac et ses coéquipiers, gros bémol néanmoins avec la quatrième faute d'Ive Ivanov. Mais avec de l'adresse et une défense retrouvée ils reviennent à un point (48-49). Et sur un dunk d'Eric Adams ils arrivent même à reprendre l'avantage mais que pour quelques instants car Eric Nottage (pas encore sorti du match) réussit un magnifique drive pour faire repasser son équipe en tête.


La fin de quart temps est hachée avec beaucoup de fautes qui envoient les deux équipes aux lancers francs mais la maladresse générale ne fait pas décoller le score plus que ça si ce n'est sur ce lay up au buzzer de Chukwu qui leur permet de prendre quatre longueurs d'avance (51-55). Tout reste donc à faire avant la dernière période.


Ce dernier quart commence mal pour les tessinois avec les quatrièmes fautes respectivement de Nottage et de Chukwu, la nervosité semble les gagner comme souvent depuis le début de la saison. S'en suit une série de séquences catastrophiques pour les deux équipes. L'intensité est au rendez-vous mais il y a malheureusement beaucoup de déchets sur des passes ou des paniers qui semblent tout fait.


Les lancers francs? Ce n'est pas si facile

Mais finalement sur un gros panier à distance de Thomas Jurkovitz, les Lions passent en devant avec un peu plus de sept minutes à jouer. Mais Nottage égalise dans la foulée en scorant sur ce même Jurkovitz. Avec une seule lentille, le meneur américain de Massagno provoque la forte antisportive de Jérémy Jaunin mais score qu'un seul de ces deux coups francs, un domaine où les deux équipes ont été très médiocres ce soir (28/49 en cumulé).


Par la suite, Marko Mladjan puis Rubbi Gubitosa prennent chacun une faute technique qui risquent de les pénaliser grandement mais Kovac puis Ivanov manque aussi leurs lancers francs et les genevois se font punir derrière sur un énorme trois points de Richardson en déséquilibre qui fait repasser son équipe devant. A défaut d'avoir un match avec une qualité de jeu exceptionnelle, on a du suspens alors que le tableau des scores affiche 59-61 avec cinq minutes à jouer.


Quelle équipe sera maître du money-time?

Ivanov égalise à 61-61 mais Nottage score encore sur un superbe lay up. Etonnamment alors qu'il reste trois minutes à jouer l'américain est sorti pour la première fois de la rencontre, il est remplacé par Martino que l'on a quasiment pas vu jusque-là, choix très osé du coach Tessinois qui d'ailleurs se brouiller avec son meneur... Sur un floater, Sabeckis égalise à nouveau, il reste trois minutes à jouer. Adams et Kovac se percute et Dusan Mladjan se retrouve tout seul et ne se fait pas prier pour remettre son équipe devant au score.


Richardson commet la faute sur Sabeckis qui se retrouve sur la ligne et rentre les deux cette fois-ci et le mano à mano continue alors que Marko Mladjan et Nottage sont toujours sur le banc. Chukwu se retrouve sur la ligne à nouveau et fait 1/2 (il en est à 3/9) 65-66 pour Massagno.


L'homme de cette fin rencontre s'appelle Donatas Sabeckis qui score à nouveau en attaquant le cercle avec conviction et refait passer les Lions devant d'un point. Dusan Mladjan qui n'a jamais peur de prendre des gros tirs surtout en fin de rencontre le montre mais sans réussite avec un vilain air-ball à trois points. Kovac cafouille ensuite et les vingt quatre secondes sont atteintes. Il en reste vingt trois et la balle de match est donc dans les mains de Massagno.


Le ballon revient à Richardson également à trois points mais c'est trop long! Adams prend son dixième rebond du match et sans doute le plus important, il donne la balle à Kovac et malgré une dernière faute il ne reste pas assez de temps pour que le scénario s'inverse et les Lions s'impose au bout du suspens 68-66.


Cette victoire leur permet de prendre seul les commandes du championnat avec une défaite de moins que leur adversaire du soir. A nouveau très nerveux les Tessinois marquent clairement le pas avec cette troisième défaite en quatre matchs.


Robbi Gubitosa et ses joueurs étaient à nouveau très nerveux dans ce choc au sommet.



MVP 🏆 : Donatas Sabeckis: 14 points, 9 Assists

Eric Nottage: 17 points, 6 assists

Coup de 💓 : Eric Adams: 10 points, 10 rebonds

Notes du match:

Derken⭐⭐⭐ D. Mladjan⭐⭐⭐

Nzege⭐⭐⭐ Chukwu⭐⭐⭐

Sabeckis⭐⭐⭐⭐ Nottage ⭐⭐⭐⭐

Ivanov ⭐⭐⭐ Andjelkovic⭐⭐

Kovac⭐⭐⭐ M. Mladjan⭐⭐⭐

Jaunin⭐⭐⭐ Martino⭐⭐

Marutto Molteni⭐⭐⭐

Jurkovitz⭐⭐⭐ Richardson⭐⭐⭐

Adams⭐⭐⭐⭐ Slokar ⭐⭐⭐

Kuba ⭐⭐⭐

⭐ Très mauvais match ⭐⭐ Mauvais match ⭐⭐⭐ Match correct

⭐⭐⭐⭐ Bon match ⭐⭐⭐⭐⭐ Performance spéciale


Pour celles et ceux qui auraient manqué la rencontre, voici les highlights du match:





41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout