SBL Men- Day 16: L'Union fait la force contre les Tigers

Les hommes de Daniel Goethals repartent léger de cette rencontre contre Lugano. En effet, c'est le presque nouveau collectif de Neuchâtel qui a su s'imposer à domicile afin de leur redonner confiance après deux lourdes défaites.


Le collectif d'Union Neuchâtel l'emporte face aux Lugano Tigers (crédit: Sven de Almeida)


Une première mi-temps au coude-à-coude


Lugano semblait partir du bon pied, avec une interception dans les premières secondes de jeu et une majorité de paniers rentrés. De l'autre côté, Union joue agressif ... peut-être trop agressif : 3 fautes d'équipe de suite après 2 minutes de jeu. Cependant, leur agressivité a payé aussi, car elle leur a permis de créer de belles transitions from defense to offense.

Chaque fois que Lugano prenait plus de 5 points d'avance, Union montrait qu'ils étaient encore là et remontait au score. Ce back-and-forth continue jusqu'à 4 points d'affilée du pivot américain Daniel Giddens (bien servi par Grandvorka et Taylor) qui conclut avec un And One; ça leur donne leur premier lead à 25-23.

De nouveau le coude-à coude se poursuit jusqu'à 12 secondes de la fin du 1er quart, où Lugano mène d'un point grâce à leur top scorer. Mais le buzzer sonne sur les 3 points de Selim Fofana, qui fait son retour 3 mois après sa fracture de la main. Il est bel et bien guéri, et son shoot le confirme permettant à Union de reprendre la main à 30-28.



Dans le 2ème quart, l'histoire est inversé: Union garde son avance, mais Lugano suit de très près, sans pour autant réussir à égaliser. Les deux côtés proposent de bonnes actions défensives avec un gros contre dans chaque équipe. Mais ce qu'on retient de ce 2ème quart, c'est l'explosivité de Yoann Granvorka, qui réussit 6 points d'affilée pour Neuchâtel, avec un magnifique spin move pour finir dans la peinture. Les Tigers trouvent quand même facilement des paniers dans cette seconde moitié de quart, sûrement à cause de 3 joueurs à 3 fautes chez les Neuchâtelois, (Anabir, Martin et Giddens). Cependant, l'équipe de Goethals resserre sa défense dans la dernière minute afin que leurs adversaire ne réussissent pas à marquer. Cette fin de mi-temps défensive se conclut avec un contre du numéro 7 blanc; et oui, Fofana au buzzer, encore, nous montre qu'il ne souffre plus de la main. 55-52



L'équipage de Neuchâtel prend le large


Après la pause, le score reste serré dans les premières minutes de jeu, avec un 3point de chaque côté et les Tigers qui reviennent à un point d'écart. Mais l'agressivité d'Union se transforme en efficacité, car l'équipe réussit à forcer 2 pertes de balles qui vont mener à deux gros dunk de Giddens et d'Anabir, forçant Lugano à prendre un temps mort. Malgré cette courte pause, les hommes de Cabibbo perdent des points important aux lancers-francs. En effet, Steinmann rate le lancer franc sur la faute technique (discutable) du coach Neuchâtelois, et ne conclut qu'un FT lors de la 4ème faute de Noé Anabir. De là, Colon se réveille et le capitaine d'Union offre 7 points de suite pour arriver à 71-64. Toutefois, leur agressivité montre certaines failles, car ils sont maladroit sur quelques actions défensives ou offrent quelques pertes de balles aux adversaires. Mais Lugano semble un peu mou sur certaines actions : deux lancers francs ratés de Jules Aw et Steinmann qui se fait piquer le ballon par Fofana qui assiste Granvorka sur la transition. Les ex-Unionnais flanchent contre les jeunes espoirs de Neuchâtel... ou pas finalement, parce que le numéro 10 prend un magnifique rebond offensif sur un airball de Louissaint à 3 point. Le numéro 15 ne brille pas dans ce 3ème quart, mais il saura se rattrapé. Ses coéquipiers le soutiennent bien, et montrent qu'ils sont toujours là dans le match. C'était sans compter le jeu collectif d'Union qui cherche la passe de plus à chaque fois, et Selim Fofana finit une séquence avec un beau 3 point.



Tout se passe bien pour Union, à tel point que Goethals fait rentrer pour la 1ère fois son jeune joueur, Henri Chokoté pour les 18 dernières secondes du 3ème quart. Mais Axel Louissaint montre que Lugano est encore en jeu en finissant la période avec un layup qui ramène le score à 79-70.


Le 4ème quart commence par un 12-4 de Neuchâtel en moins de 3 minutes, grâce à un excellent jeu offensif, collectif. On peut même entendre le commentateur dire :

"On a jamais vu la balle autant bougé que sur ce match !"

Résultat: deux 3pt, un dunk, et des assists en veux tu en voilà, et tout ça mène à un temps mort logique pris par les Tigers. Cette pause n'a pas fait de bien à Union, car pendant 3 minutes, l'équipe recevante est incapable de trouver le filet et commettent des erreurs qui leur coûtera 5 points de Steinmann et Louissaint, qui retrouve sa portée à 3 points. Union se remet en jambe, mais le foul trouble dont l'équipe souffrait au début du jeu les rattrape: Noé Anabir se retrouve à 5 fautes à 3 min de la fin. Le numéro 15 des Tigers remet un, et deux 3Pts, qui réduit l'écart à 9 points. Il est malheureusement le seul signe de vie à Lugano. Nikolic et Steinmann rate leurs shoot à la ligne, même si ce dernier se rattrape à 25 secondes de la fin, avec un 2/2 au lancers francs. Union s'est tout de même un peu relâché sur la fin de match, en scorant que 3 point sur les 3 dernières minutes (1 layup et 1 lancer franc). Néanmoins, les hommes de Goethals peuvent être fier d'eux-mêmes sans aucun doutes avec ce match référence. Quelques détails sont encore à améliorer, mais c'est grâce à un très beau jeu collectif que Neuchâtel s'impose face à Lugano, qui ont bien tenté de remonter la pente.


Action, Réaction !


C'était une semaine compliquée pour Neuchâtel. En effet, le départ des deux américains Markel Humphrey et Griffin Kinney était une décision, je pense, pas facile à prendre par le coach et le comité, mais on a bien vu qu'elle était nécessaire, car le collectif a su se retrouver; 6 joueurs à plus de 10 points (dont chacun des titulaires) ainsi que 28 passes décisives témoignent de cette union retrouvée (j'assume ce mauvais jeu de mot). Les malheureuses 11 pertes de balles et 25 fautes font un peu d'ombre à la victoire, mais offre à Union l'occasion de ne pas se reposer sur ses lauriers. Le MVP Xavier Ford, encore absent, l'équipe de Goethals a très bien réagi pour proposer un très beau match collectif. . On attend impatiemment mercredi pour voir si l'addition de leur nouvelle recrue accentuera les effets positifs de cette victoire !

Du côté de Lugano, le one-man-show qu'Axel Louissaint a dû produire (28 points dont 11 dans le dernier quart) n'a pas suffi aux Tigers pour remonter l'écart des Neuchâtelois. Un top scorer pas en forme (33 % au tir), Jules Aw avec 1-5 au lancers francs et Steinmann avec un zéro pointé à 3 points, les hommes de Salvatore Cabibbo n'étaient pas là au moment qu'il fallait sur ce match. Les 15 turnovers et le 65% aux free throws font aussi tâche. Ils se sont réveillés tard dans le match, mais Union avait déjà pris trop d'avance.

Les jeunes espoirs de l'équipe de Neuchâtel ont brillé ce soir, chacun a su contribuer à une belle victoire collective: Union a retrouvé sa force.




Les jeunes joueurs d'Union font un très grand match ! (crédit: Sven de Almeida)

MVP 🏆 :

LT - Axel Louissaint : 28 PTS, 50% FG, 40% 3PT, 6-6 FT, 6 REB, 3 AST, 1 STL, 1 BLK

UN - Yoan Granvorka : 14 PTS, 77% FG, 4 REB, 4 AST, 2 STL.

Coup de 💓 :

LT - Patrick Kovac : 9 PTS, 100% FG, 1-1 3PTS, 2 ROff

UN - Selim Fofana : 8 PTS, 50% FG, 67% 3PTS, 2 REB, 4 AST, 1 STL, 1 BLK

Mention spéciale à Vernon Taylor pour ses 19 PTS et 9 AST et Noé Anabir pour son 85% FG.


Pour celles et ceux qui auraient manqué la rencontre, voici les highlights du match:


Daniyal Baheri


127 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout