• danbaheri

SBL Men - Day 21 : Union s'impose au Rocher 60-65 au terme d'un match compliqué.

Le derby romand opposant les neuchâtelois aux vaudois de Nyon se solde par la victoire des visiteurs du Rocher : un match très pauvre offensivement, mais Nyon n'a pas su profiter jusqu'au bout de la faiblesse des Neuchâtelois.

Retour sur ce match, par votre chroniqueur neuchâtelois préféré (ou pas, c'est libre à vous).


Victoire d'Union, malgré un match décevant

Pregame

Le BBC Nyon est en meilleur forme qu'en début de championnat: l'équipe d'Attallah sort d'une belle victoire contre les jurassiens de Boncourt pour les 1/4 de finales de la Patrick Baumann Cup. Ce succès redonne sûrement confiance aux joueurs nyonnais, qui touchent le bas du classement - malgré la saison incroyable de N'Doye. Ils chercheront à continuer sur leur lancée face à leurs adversaires.

Adversaires, qui jouent sur une montagne russe en ce moment. On sait que les Neuchâtelois vivent une saison compliqué ; malgré l'exploit face à Fribourg, et d'autres matchs où ils ont su montrer leur savoir-faire, les hommes de Mitar Trivunovic peinent à rester régulier. La déception au Final Four ne fait pas du bien au moral non plus. Le nouvel effectif cherchera à consolider ses bases afin d'assurer une victoire face aux derniers du classement.


Le Cinq Majeur

Les pensionnaires du Rocher compte sur leur duo d'intérieur N'Doye et Williams pour commencer le match. Leurs arrières sont assurés par Dufour, Van Rooij et Zoccoletti. Tandis que chez les visiteurs, l'effectif se compose de leurs trois américains - Taylor, Carter et Ford - et des jeunes espoirs Fofana et Martin.

Le corps arbitral est composé de Markos Michaelides, Kenny Jeanmonod et Walid Gharib.


Slow start

Malgré un début de match sur les chapeaux de roues pour les Neuchâtelois, avec un dunk sur interception de Fofana dans les dix premières secondes, c'est un premier quart temps un peu léger en terme de scoring: le score de 0-2 reste afficher pendant les deux premières minutes de jeu.

Ensuite arrive le "foul trouble" pour Union Neuchâtel: le Top Scorer Vernon Taylor prend deux fautes, également après deux minutes de jeu et doit donc céder sa place à Granvorka.

Nyon semble avoir de la peine à garder le ballon, et Union, malgré de bonnes rotations, ne trouve pas le filet.

On note que les pensionnaires du Rocher en sont à 2/6 à 3 pts, mais perdent sept fois la balle. Et pourtant, Union n'arrive pas à construire une confiance sur ces erreurs, car l'équipe est à 4/15 au tir.

C'est pourquoi il y a 11-14 en leur faveur à la fin du premier quart temps.


Mais où est le filet ?

Nyon commence fort, et plante deux 3 pts dans les trois premières minutes de jeu, et prend le lead à 19-18, pendant que Union commet plusieurs erreurs.

Là où ils n'en font pas, c'est sur le maintien défensif sur le Top Scorer Maleye N'Doye : le jeune Killian Martin fait de son match un calvaire. Le vétéran est à 1/7 à la mi-temps avec deux pertes de balles. Mais ses coéquipiers tiennent bon : Dujour et Hayman ont mis deux 3 pts, et Warden et Ivanovic ont pu en planter aussi.


En revanche, la pluie est vraiment absente chez Union. Quelques rayons de soleil viennent pointer le bout de leur nez (c'est possible ?), mais c'est principalement nuageux : pas un shoot rentré derrière l'arc.

Ce qui les tient debout dans ce match est leur adresse aux lancers franc, et un boulot défensif potable afin d'arrêter certaines actions nyonnaise. Cependant, ils ne s'attendaient pas à ce que Nyon ait une bien meilleure adresse qu'eux : Nyon totalise six 3 pts pour quinze tentatives, alors que les Neuchâtelois n'en ont pas rentré un seul. Malheureusement, leur adresse à l'intérieur n'est pas brillantissime non plus; la zone nyonnaise est efficace.


Le rocher gravit la montagne

La balance va pencher du côté de Nyon en cette troisième période.

Même si Williams passe vraiment à côté de son match (sauf au rebond), le collectif vaudois a gardé la tête haute. Grâce aux efforts de Zoccoletti et de Nwokeabia, et d'un 3 pts de Warden, les hommes d'Attallah parviennent à prendre huit points d'avance dans les dernières minutes du quart temps.

Union en revanche est instable ; ses seules constantes sont Selim Fofana et Killian Martin. Le numéro 7 rentre le premier 3 pts du match pour son équipe, mais malheureusement le seul pour le moment. L'équipe de Trivunovic ne parvient pas à créer de momentum pour se redonner confiance, malgré un beau tomahawk de Ford.

Les joueurs ont l'air abattu, ne sachant pas quoi faire en voyant toutes leurs tentatives rejetées par l'anneau de la salle du Rocher. Ils se gardent tout de même dans le match grâce à une assurance à la ligne ; 44-38 en cette fin de troisième.


Comeback

Union se dirait sûrement "comment pourrait-on faire pire ?" Autant tout donner, et tant pis si ça ne rentre pas ! Vernon Taylor reprend alors ses responsabilités de Top Scorer et de leader. Après un "and-one" de N'Doye, le vétéran américain lui répond de la même manière !

L'adresse au tir est toujours absente en ce début de quart pour Union, et leurs opposants commettent turnover après turnover. Seul le rookie nyonnais au numéro 2 booste son équipe, qui reprend sept points d'avance.

De l'autre côté, le Capitaine Colon revient avec deux lancers francs, mais suivi par deux fautes d'affilées, qui le font sortir définitivement du match à la cinquième minute. Hayman répond à la ligne, et un temps mort est pris par Union.

Neuchâtel revient alors avec une nouvelle énergie: Taylor rentre tout de suite un 3 pts - le deuxième du match - et malgré les tentatives ratés de Fofana, qui essaie tant bien que mal à créer du jeu pour son équipe, Ford est là au rebond offensif. Il réduit l'écart à 52-50.

Dufour répond, mais Fofana renchérit avec un nouveau 3 pts ! ET ENCORE UN pour le jeune 7, et ce dernier avec la faute, ; deux fois servi par Taylor. Union revient devant à 55-56 : temps mort pris par Nyon.

On rentre dans les deux dernières minutes de jeu.

Amir Williams semble être pris par la malédiction d'Union, sauf que lui ne trouve pas le filet des lancers franc : 16% derrière la ligne, même pour un pivot c'est peu. Cependant, N'Doye rattrape son coéquipier et redonne l'avantage. Carter met deux lancers francs pour inverser la tendance.

Ensuite, Nyon ne trouve pas le jeu, et perd la balle au bout des 24 secondes, à 33 secondes de la fin. Sur l'action qui suit, Vernon Taylor fait enfin pencher la balance en faveur de son équipe avec un 3 pts, sur une assist de Fofana, avec 18 secondes au chrono.

Finalement, malgré le rapproché de Nyon à trois points, Taylor assure sur la ligne des lancers franc et termine le match à 60-65.


Un match décevant

C'est le triste constat pour les 3/4 du match ; pas d'adresse du côté d'Union et les mains qui glissent pour Nyon, et aucune des deux équipes n'a su tirer profit des erreurs de l'autre. On s'attendait à un meilleur affrontement, et on a bien évidemment été déçu pendant la majorité du temps de jeu.

Heureusement, l'expression "c'est la fin qui compte" existe, car on a eu le droit à un joli dernier quart, surtout dans les dernières minutes, où Vernon Taylor prend ses responsabilités avec un Fofana sous son aile pour conclure le match de façon décisive.

Toutefois, la défense en zone d'Attallah a été plus qu'efficace : les neuchâtelois sont à 30% au tir et 17% du parking, ce qui est bien trop peu. Ni Goethals, ni Trivunovic ne semblent avoir trouvé une solution face à cette stratégie défensive nyonnaise. Mais pour Nyon, l'offensive n'est pas régulière non plus: avec 26 pertes de balles, les joueurs du Rocher se sont trop de fois tirés une balle dans le pied (sans mauvais jeu de mot).

L'absence de soutien, de supporters se fait ressentir en cette fin de championnat : les salles presque vides ne permettent pas à certains joueurs, surtout les américains, de jouer à leur meilleur niveau. C'est bien connu que le public possède ce rôle de sixième joueur. Vivement la fin de cette pandémie !


MVP 🏆 :

UN - Vernon Taylor : 17 pts , 40% 3 pts, 5/5 LF, 2 reb, 4 ast, 1 stl

BN - Maleye N'Doye : 13 pts, 50% 2 pts, 5/5 LF, 8 reb, 2 ast, 1 stl

Coup de 💓 :

UN - Killian Martin : 8 pts, 80% FG, 3 reb, 2 stl + magnifique boulot défensif sur N'Doye

BN - Emmanuel Nwokeabia : 8 pts, 100% FG, 2/2 3 pts, 3 reb, 2 ast,1 stl


Mention spécial à Selim Fofana pour son boulot défensif et à cette fin de match incroyable, et à Zoccoletti pour ses 5 rebonds offensifs.


Pour celles et ceux qui auraient manqué la rencontre, voici les highlights du match:


Daniyal Baheri

       Le Cinq Majeur      

© 2020 by Le Cinq Majeur Genève. Proudly created with David & Florian

  • Instagram
  • Twitter Icône sociale
  • Facebook Social Icône
  • Youtube
  • Spotify Icône sociale