• David Pinto

SBL Men - Day 23 - Genève taille patron à Bâle

Fort de son succès en SBL Cup et de l’arrivée de l’international Suisse, Nathan Jurkovitz, Genève se déplaçait sur le parquet de l’équipe en forme en cette année 2021: les Starwings de Dragan Andrejevic, désireux de chasser cette 5ème place au classement final.


Au rang des blessés, Genève se rendait à Bâle sans son pivot américain, Eric Adams, out jusqu’à la fin de saison, tout comme le pivot bâlois, Cheick Sané, absent des débats ce samedi après-midi.


Et dès le début de rencontre, les Lions montraient pourquoi ils caracolent en tête du classement de SB League.

Derksen démarrait tambour battant la rencontre en attaque et dans son sillage, toute la défense genevoise se mettait en place donnant rapidement une dizaine de points d’avance aux Lions, obligeant rapidement Andrejevic à un premier temps-mort nécessaire.


Mais l’étau ne se desserrait pas pour autant autour des locaux qui voyaient Ive Ivanov dominer les débats dans la peinture, en l’absence du père Sané dans la raquette. Genève n’en demandait pas tant pour prendre le large et pointer très rapidement à + 15 à l’issue du 1er QT.


Mais cette équipe bâloise ne nous séduit autant pour rien depuis plusieurs semaines et Deondre Burns se chargeait de relancer les siens dans cette partie, avec le panache qu’on lui connaît.

L’américain prenait le jeu des Starwings à son compte et dans le sillage d’un superbe and-one du parking, le meneur de jeu ramenait son équipe à 7 petits points des leaders du championnat.

(Deondre Burns s’amuse avec la défense genevoise pour tenter de relancer Starwings)


Mais malgré l’application bâloise dans ce 2ème QT, Andrej Stimac s’appuyait sur sa profondeur de banc pour prendre le relais et augmenter de nouveau l’avantage au score.

Résultats des courses : Genève rentrait au vestiaire avec 14 unités d’avance sur des bâlois empruntés et trop démunis dans la peinture en l’absence de leur géant sénégalais.


Et malheureusement pour les locaux, le début de 2ème mi-temps allait ressembler comme deux gouttes d’eau au premier acte avec une formation genevoise dominatrice dans la peinture avec un Brandon Kuba inspiré en sortie de banc et auteur d’une énième très belle prestation.


Le candidat au titre de MIP se délectait des transitions genevoises qui déboulaient sur de pauvres bâlois qui ne pouvaient que constater les dégâts.

La 2nd unit des Lions faisait clairement la différence et dès la fin du 3ème QT, l’issue de la rencontre semblait actée avec un écart de 19 points en faveur des genevois.


Et comme vous pouvez le deviner, le dernier acte ne viendra pas chambouler la physionomie d‘une rencontre dominée de la tête et des épaules par le leader de SBL.

Stimac et ses troupes venaient appuyer là ou ça fait mal avec un Ive Ivanov impérial et proche du triple-double en fin de rencontre.


Le garbage time ne changera rien et Genève s’impose donc 89 à 73 face à une formation bâloise qui a beaucoup trop subi l’impact de l’absence de Sané dans la peinture.


Genève, toujours aussi impressionnant cette saison, a su s’appuyer sur un banc ultra-performant, en témoignent les 44 unités inscrits par le quatuor 100% suisse (Jaunin-Kovac-N. Jurkovitz-Kuba).


A l’inverse, Bâle, beaucoup trop limité en terme de rotations, n’a pas à rougir de sa performance mais cette rencontre apparaissait comme un véritable révélateur de l’écart qui sépare les bâlois de la référence suisse en SBL pour cette saison 2021.


Genève poursuit donc son cavalier seul en championnat malgré un des matchs les moins aboutis de Derksen cette saison.

Cependant, Stimac pourra se satisfaire de l’impact de ses “role players” qui ont su faire la différence dans la rencontre à l’image d’un Brandon Kuba en pleine bourre sur ces dernières semaines.


Suite à cette défaite, somme toute assez logique, Starwings recule de nouveau au 8ème rang au classement à égalité avec les jurassiens de Boncourt et à un match d’écart de Monthey et Lugano.


La rencontre à venir au Reposieux face aux troupes de Double P vaudra chère pour des bâlois ambitieux sur cette fin de saison, mais espérons pour Starwings le retour du sénégalais Sané pour donner aux joueurs d’Andrejevic toutes leurs chances de briller en cette fin de 3ème tour.




Posts récents

Voir tout