• Daniyal Baheri

SBL Men - Day 22 : Union se détache de Boncourt, qui commence à toucher le fond.

Mis à jour : avr. 4

Lors de ce troisième derby de l'arc jurassien de ce championnat, les Neuchâtelois s'imposent face à une équipe boncourtoise qui ne parvient pas à conclure ses matchs depuis cinq rencontres. Retour sur ce match palpitant !

Eric Carter refait son show pour vaincre les jurassiens (crédit: Sven De Almeida)


FlashBack


Revenons au 10 février, le dernier match opposant les deux équipes de l'arc jurassien. Eric Carter venait tout juste d'atterrir sur le sol suisse : il offrait alors de l'efficacité pour son équipe avec ses 23 points, et on a de suite senti le rôle clé que l'Américain allait jouer.


Pregame


En ce samedi 27 mars, Mitar Trivunovic tentera à nouveau de se déjouer de son rival Jurassien Vladimir Ruzicic. Après une victoire en demi-teinte contre le BBC Nyon, les Neuchâtelois vont tout donner pour lancer une série de victoire et calmer la montagne russe.

De l'autre côté, Boncourt est sur la pente rouge : cinq défaites d'affilée au compteur pour les Jurassiens. Plusieurs fois ils ont su se montrer efficaces et agressifs, surtout grâce à la montée en puissance fulgurante de Juraj Kozic ; malheureusement, ils peinent à concrétiser leurs fins de match. Seront-ils capable de remonter la pente ?

Union joue avec un effectif réduit : Colon et Kübler sont malades et Giddens est toujours touché au genou. Les pensionnaires de la Riveraine auront sept joueurs actifs sur le terrain, alors que Boncourt peut compter sur tous ses jeunes joueurs en sortie de banc.


Coup pour coup


Vernon Taylor, Top Scorer Neuchâtelois, offre un début de match sur les chapeaux de roues : il provoque les 8 premiers points de son équipe, avec deux 3 pts et une assist pour Carter.

Cependant, il a fallu attendre une séquence défensive magnifique des Neuchâtelois - deux interceptions de Fofana en moins de vingt secondes - pour que les deux équipes se séparent enfin de trois points, car Marc Seylan tenait tête à Taylor.

L'effectif réduit d'Union se fera ressentir : les Neuchâtelois sont trop agressifs en défense et pas assez précis, ce qui leur vaut plus de six fautes d'équipes dans le premier quart, avec leur deux pivots Carter et Martin à deux fautes.


La rencontre est serrée, avec une légère domination d'Union, mais Boncourt ne se laisse pas distancer.

D'un côté, Kozic nous sort encore une fois un match incroyable, et Calasan l'aide à porter l'équipe, alors que Devin Cooper, de nouveau, est aux abonnés absents (la Riveraine lui porte malheur visiblement).

De l'autre côté Carter fait son show dans la raquette, soutenu par Martin, et le duo américain Taylor - Ford assurent à l'arrière. Fofana rentre peu de shoot, mais garde de l'impact à la mène.

La première mi-temps s'achève à 41-39.


Union fait pencher la balance


La balance commence à pencher du côté neuchâtelois : avec une défense plus efficace et moins coûteuse, Union parvient à se distancer de Boncourt, qui retombe dans ses travers avec un Cooper qui commet trop d'erreur pour ce qu'il apporte. Granvorka donne à son équipe neuf points d'avance en fin de troisième, mais c'était sans compter sur les frères Kozic qui font pleuvoir à 3 pts pour rattraper le retard : 59-55 avant d'entamer la dernière période.

Alors que Boncourt s'offre un come-back pour reprendre la main, le score se fige à 61-63 pendant deux longues minutes.

De là, le trio américano-neuchâtelois Carter-Ford-Taylor se reprend et brillent jusqu'à la victoire. Taylor élève son équipe et montre l'exemple: le vétéran donne une intensité défensive sans précédent, ainsi qu'une efficacité offensive qui lui manquait depuis quelques matchs.

Même si la pluie tombe grâce à Taylor et Ford (qui creuse la tombe de son ancienne équipe), c'est bien Carter qui a été le plus efficace de la rencontre, avec une adresse quasi parfaite et une grosse présence au rebond. Taylor clôt le match d'un 3 pts et d'un layup dans les dernières secondes, alors que Boncourt n'a pas su être clutch en cette fin de match.

78-69 en faveur d'Union Neuchâtel.


Postgame


Boncourt touche le fond : avec la victoire de Monthey face à Lugano, les Jurassiens tombent à la huitième place du classement, entre Starwings et Nyon.

Juraj Kozic résumait bien cette frustration en fin de rencontre au micro du Cinq Majeur :

Si on jouait quatre fois dix minutes au lieu de huit, on aurait une chance dans ce championnat.

Malheureusement, Boncourt ne semble pas trouver de solutions, et tout se joue sur la fin de match.

Juraj Kozic offre un match spectaculaire (21 points), mais le jeune effectif semble avoir de la peine à se trouver.


Union consolide sa quatrième place au championnat. C'était un match à gagner et les hommes de Mitar ont assuré le job. Ils ont su se calmer sur les fautes en deuxième mi-temps (seul Carter a fini à 4) et ont montré une meilleure présence offensive que sur les derniers matchs.

Efficaces aux lancers francs (88%) et à l'intérieur (68%), le bémol réside sur l‘adresse à 3 pts, où ils ne sont qu'à 28%.

Il n'empêche qu'ils en ont rentré trois dans les deux dernières minutes du match, ce qui leur a permis de prendre le contrôle de la rencontre.

MVP 🏆 :

UN - Eric Carter : 19 pts , 90% FG (9-10), 14 reb, 4 ast, 1 stl, 1 blk

BC - Juraj Kozic : 21 pts, 61% FG, 42% 3pts, 3 reb, 5 ast, 2 stl

Coup de 💓 :

UN - Vernon Taylor : 17 pts, 50% 3pts, 1 reb, 6 ast

BC -Marc Seylan : 14 pts, 40% 3 pts, 2 reb, 2 ast,1 stl

Mention spéciale aux 19 pts de Ford avec 4 stl.


Pour celles et ceux qui auraient manqué la rencontre, voici les highlights du match:


Daniyal Baheri

Posts récents

Voir tout