• David Pinto

SBL Men - Day 6 : Neuchâtel se relance face à Lugano

6ème journée, de nouveau tronquée par la pandémie de Covid-19 (pléonasme ?) qui démarrait par un nouveau déplacement dans le tessin pour les troupes de Daniel Goethals après leur défaite à Nosedo face à Massagno.


Ce samedi après-midi, les Tigers se dressaient en face des joueurs d’ Union avec pour la première fois de la saison pour Lugano, deux rencontres jouées d’affilée.

À noter quelques changements dans les Cinq Majeurs respectifs de chaque équipe avec la titularisation de Steinmann dans les rangs tessinois.

Daniel Goethals, quant à lui, opérait un choix fort en sortant de son Cinq le MIP de la saison 2020, Bryan Colon, décevant sur ce début de saison au profit du jeune meneur suisse, Selim Fofana.

Autre ajustement fort du technicien belge : la présence d’un autre talent helvète , Yoan Granvorka au poste 3 décalant l’américain Markel Humphrey dans la peinture en compagnie de Kinney.

En somme, Martin et Colon sur le banc, Goethals montrait dès le coup d’envoi ses envies de changer la dynamique de ses troupes après ses revers répétés de début de saison.


Cependant Lugano allait lui donner tort (le temps de quelques minutes seulement...) en démarrant tambour battant dans le sillage de l’excellent Axel Louissaint, auteur de 9 des 12 premiers points des Tigers.

L’ancien joueur de Fribourg démontrait toute sa polyvalence, des deux côtés du terrain et s’impose d’ores et déjà comme un homme fort dans la rotation de Salvatore Cabibbo.


Néanmoins, Neuchâtel venait avec une idée bien en tête: faire payer les carences défensives de Nikolic et Minnie dans la peinture.

Nikolic, dont nous parlerons régulièrement ultérieurement de par son impact offensif, a surtout brillé par ses absences de l’autre côté du terrain.

L’Union parvenait à merveille à martyriser la peinture tessinoise et son Pivot serbe, notamment grâce à la belle mobilité de Kinney, très intéressant dans sa lecture sur Pick and Roll cet après-midi.

Et malheureusement pour les tessinois, leur 2nd homme fort dans la peinture, Jules Aw, semblait traîner sa peine sur le terrain en compagnie de son manque de forme évident.

L’ancien joueur d’Olympic, passé par tant de clubs en Suisse, n’est que l’ombre de lui-même en ce début de saison se montrant à court de forme et totalement perdu par séquences aux rebonds.


Neuchâtel n’en demandait pas tant pour punir les Tigers en leur infligeant un sanglant 15-4 pour terminer le 1er QT, portés par leurs pivot américains, Kinney & Giddens, en mission BTP dans la peinture de Lugano.

18-26 à l’issu du 1er QT


Dans le deuxième acte, Neuchâtel maintenait la cadence et faisait très rapidement gonfler l’écart à la dizaine de points.


Lugano sombrait alors encore plus aux rebonds, se montrant d’une faiblesse terrible dans les box-outs et les lectures de jeux.


Cependant, les Neuchâtelois n’arrivaient pas à saisir l’occasion offerte pour enfoncer la tête des Tigers sous l’eau.

La faute à un déchet conséquent dans le jeu, symbolisé par les mauvais passages et les échecs répétés de Bryan Colon et Killian Martin.


Lugano tentait alors, tant bien que mal de rester au contact pour garder un semblant de suspense dans cette rencontre.

Louissaint et Jackson, avec une belle adresse longue distance réduisaient l’écart et maintenaient la flamme allumée dans les rangs tessinois.


Flamme qu’un certain Granvorka s’est occupé d’éteindre rapidement avec un dunk stratosphérique venu récompensé sa très bonne première mi-temps et ainsi justifier les attentes placées en lui par Dan Goethals.


On vous laisse savourer...


+ 9 Neuchâtel à la pause : l’Union mettait 2 coups d’accélérateur en fin de chaque QT pour prendre les devants dans une rencontre dominée de la tête et des épaules par Neuchâtel aux Rebonds.

Les chances de Lugano reposaient sur la nécessité de voir émerger d’autres options offensives, notamment en sortie de banc et surtout la nécessité de proposer une autre alternative défensive afin de pouvoir réduire l’écart abyssale au rebond.


Malheureusement pour les tessinois, la deuxième mi-temps, ressemblait terriblement au premier acte.

Giddens et Kinney, alignés ensemble en début de 3ème QT faisaient payer les Tigers dans la peinture et surtout un Nikolic ciblé à outrance.

Le Pivot serbe a brillé de par cette ambivalence si manifeste entre la justesse de ses moves offensifs et de son apport en scoring d’une part et d’autre part, ses absences terribles en défense, responsables de tant des maux et des points encaissés de Lugano.


Il faut également nuancer sa piètre prestation défensive par la présence du jeune Minnie à ses côtés.

Ce duo, ensemble sur le terrain, a coïncidé avec l’écart le plus important du match pour l’Union.


Cet écart, les joueurs de Goethals parvenaient à l’augmenter grâce notamment à de bonnes séquences de jeu avec la présence encore une fois, du tandem Fofana-Granvorka, très efficace sur le parquet ce samedi après-midi.


66-49 à la fin du 3ème QT. La messe semblait dite à l’Istituto Elvetico et on voyait mal comment les tessinois pouvaient espérer renverser le sort de cette rencontre.


Et pour tuer tout suspense dans l’œuf, le dernier QT ne venait que confirmer la physionomie générale de cette rencontre avec une équipe de Neuchâtel déterminée à ne pas laisser revenir les Tigers.

Colon, enfin en verbe en fin de match et le très dominant Giddens venaient très rapidement doucher les 2 tirs longues-distances de Steinmann, venus raviver le semblant d’espoir qui demeurait dans les rangs de Lugano.


Louissaint, très bon dans le premier acte, se montrait trop discret durant la deuxième MT, ne se réveillant qu’une fois l’écart trop conséquent et le sort de la rencontre pliée.


Score Final : 71-83. + 12 Neuchâtel.


Les locaux s’inclinent après leur victoire initiale face à Starwings, et ont montré ce samedi après-midi l’étendue des faiblesses de cette équipe.

Très plaisante à voir jouer face aux bâlois, les tessinois ont subi de plein fouet l’impact de leurs lacunes défensives criantes et devront prioritairement tâcher de compenser ses faiblesses terribles aux rebonds.

Cependant, des axes intéressants doivent être privilégiés par Coach Cabibbo avec notamment une meilleure utilisation des rotations de Jackson & Louissaint afin de pouvoir bénéficier d’un apport constant des deux joueurs qui auront un impact majeur cette saison.


De son côté, l’Union emporte une victoire précieuse pour la confiance générale de l’équipe après la défaite chez le voisin, Massagno.

Coach Dan pourra être satisfait de la réponse de certains joueurs, récompensant ses choix audacieux dans les rotations du jour.

L’absence d’Anabir a forcé le technicien belge à utiliser beaucoup plus Markell Humphrey sur le Poste 4 avec un certain succès. Ce choix devrait probablement être renouvelé dans les semaines à venir.

Pour conclure, cette équipe doit être capable de re-construire la dynamique qu‘elle avait connu la saison précédente à la fin de l’automne pour espérer remonter rapidement au classement.

Dans ce sens, la réception de Monthey devrait permettre aux Neuchâtelois de poursuivre cette série et tenter de véritablement lancer leur saison 2021 de SBL Men.







Posts récents

Voir tout